A qui profite le crime ?

Publié le par Christophe

renaud camus
 
Voici une interview de Renaud Camus. Elle est très courte et pourtant si riche... Je vous laisse en prendre connaissance et je vous retrouve ensuite pour un commentaire qui n'engage que moi mais pour lequel j'aimerai vraiment recevoir l'opinion de quelques uns d'entre vous.
 

En France, nous assistons à une contre-colonisation !
Selon les derniers chiffres de l’INSEE, en Seine-Saint-Denis (93), un enfant (de moins d’un an) sur deux est né d’une mère immigrée.
Dans un entretien réalisé par Baudoin de Saxel l’écrivain Renaud Camus dénonce une substitution de civilisation nauséabonde.
 
En Seine-Saint-Denis, un enfant sur deux naît d’une mère immigré. Quel enseignement peut-on en tirer ?
Ces chiffres ne sont pas surprenants et constituent l’essence même de mon propos depuis plusieurs années. Nous avons récemment appris que les Anglais de souche n’étaient plus majoritaires à Londres, phénomène qui devrait s’étendre à tout le pays d’ici quelque temps. Notre société assiste au « grand remplacement » d’une culture par une autre. Il est nécessaire que nous refusions cette substitution de civilisation.
 
En 1996, l’Américain Samuel Huntington évoquait justement ce choc des civilisations et ses dangers (The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order). Ses détracteurs lui reprochaient d’omettre le possible métissage des cultures. Peut-on s’enrichir du multiculturalisme actuel ?
Ce que l’on appelle le multiculturalisme est en réalité un renoncement à la culture. Les cultures étrangères ont influencé la culture française et ont édifié sa grandeur ; il serait stupide de le nier. Seulement, aujourd’hui, il ne s’agit pas d’un enrichissement qui est porteur de force morale et intellectuelle mais qui, au contraire, favorise la violence et la disharmonie dans les rapports humains. Cette contre-colonisation, qu’elle se manifeste dans les constructions de mosquées ou les prières de rue, est malsaine.
 
Vos craintes ont tendance à être niées par une grande partie de la population…
Un beau jour, il faudra les reconnaître. C’est ce qu’on appelle le mucchiellisme, du nom de Laurent Mucchielli, sociologue qui a toujours dit que cela n’arriverait jamais avant d’être contraint de retourner sa veste. Les gens ne doivent plus croire à la mélasse déversée sur eux tous les jours par les médias. Qu’ils fassent simplement confiance à leurs yeux, à leurs expériences, à leurs souffrances ! Ils finiront bien par avaler le calice…
 
Les chiffres de l’INSEE évoquent aussi le fort taux de fécondité de la Seine-Saint-Denis. La croissance démographique française doit-elle être considérée comme une force ?
Sur ce propos, je dois reconnaître que je suis minoritaire, y compris dans mon camp (NDLR : Renaud Camus a créé le parti de l’In-nocence en 2002). À mes yeux, la force d’un État dépend de son intelligence, de sa détermination, voire de ses avancées technologiques, mais certainement pas de sa puissance démographique. Il suffit de voir le petit État d’Israël qui résiste tout seul au milieu d’une marée humaine qui lui est hostile. Notre politique nataliste incite seulement au changement de peuple. C’est une imbécillité.
 
Renaud Camus, le 19 janvier 2013

A qui profite le crime ?
 
Monsieur Camus, est brillant comme d'habitude. Lorsqu'il nous dit qu'il « est nécessaire que nous refusions cette substitution de civilisation », j'aurai aimé qu'il développe et qu'il nous dise à qui cette substitution profite. Mais voilà qu'à la dernière question, il y répond peut-être lorsqu'il nous dit cette phrase : «la force d’un État dépend de son intelligence, de sa détermination, voire de ses avancées technologiques, mais certainement pas de sa puissance démographique. Il suffit de voir le petit État d’Israël qui résiste tout seul au milieu d’une marée humaine qui lui est hostile ».
Le petit État d’Israël qui résiste tout seul ? Oui. Grâce à la puissance du lobbying sioniste qui est présent dans chaque rouage de tout ce qui fait et tout ce qui dirige le monde... En France, nombreux sont nos élites et nos dirigeants qui sont issus des loges maçonniques. Pourtant, autant ils sont avec leur « frères » du reste du monde extrêmement habiles a préserver « le petit » État d’Israël dans un monde hostile, autant ils sont incapable d'empêcher notre pays de se faire contre-coloniser. Il y a donc comme un doute sur leur volonté de nous protéger. Et pourquoi s'arrêter au milieu du gué ?
Ne peut-on pas alors envisager que la préservation du « petit Israël » passe par un deal ? Celui qui comme une contrepartie consisterai à livrer la France, l'Europe, le monde, aux colonisateurs Islamistes ? J'aurai donc ma réponse à la question « a qui profite le crime ? ». C'est le petit Israël qui veut devenir grand...
 
chris 

Publié dans Billet d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elie 23/01/2013 20:33


Bon…, en effet, il faut faire attention pour le principe…
Il ne faut pas oublier qu’en écrivant en public, d’une certaine manière vous devenez des références de pensée… Il ne faut donc pas faire d’hypothèses gratuites –comme tu le dis dans ta réponse–
qui ne tiennent pas debout…


Par contre, un exemple d’hypothèse qui serait acceptable, serait de dire au sujet de Pearl Harbor : Franklin Roosevelt et
son cabinet auraient dû être au courant de l’attaque des Japonais –contrairement à ce qu’il a proclamé « it will live as a day of infamy, etc. » à l’assemblée– car là, on peut le
prouver par les circonstances de l’époque et par la logique…


Concernant ta clarification : si ! Pour moi, c’est la même chose avec d’autres mots… C’est exactement
ce à quoi je pensais, car ce n’est pas d’hier que j’ai entendu parler du « Lusitania » par exemple…
Seulement, dans ces « raisons d’état », il y a différentes échelles de grandeur –c’est comme en physique–, et il y a tout simplement des grandeurs où c’est carrément inenvisageable.
D’autant plus, que concernant notre sujet : je ne vois pas du tout ce qu’Israël aurait à gagner en ayant encore plus de pays musulmans autour, donc encore plus d’ennemis…

Gérald 23/01/2013 20:48



Donc encore plus de raisons d'être défendu !



Elie 22/01/2013 20:05


Gérald : en faisant feu de tout bois, tu t’éloignes du rapport de mon commentaire avec celui de Christophe. Je vais donc
répondre à tes paragraphes en les nommant de 1 à 5 :


1 – Mon commentaire concernait la réflexion de Christophe –comme il l’avait demandé– et n’avait pas à tenir
compte du tien : donc tu n’as pas à l’invoquer dans ta réponse…


2 – Quand je mentionne le « capitalisme », je ne parle évidemment pas du panier de la ménagère ni de
l’emprunt pour acheter une maison. Je parle de choses comme « Goldman-Sachs » et de tous les voleurs qui parient des milliards à la baisse contre leurs clients sur toutes les bourses du
monde entier ; des comptes secrets dans les paradis fiscaux ; des bulles spéculatives conduisant à des crashs boursiers ; des délits d’initiés ; des profits sur
l’industrialisation et les livraisons d’armes aux deux belligérants adversaires : bref, ce qu’on appelle aussi la « ploutocratie »… Dans ce capitalisme-là, je ne suis bien sûr pas
au niveau de la classe maternelle…


3 – Le berger, sa chèvre, et les individus précieux correspondent à Israël et le sacrifice de l’Europe ? –
Alors il faut vraiment ne rien y connaître à la situation pour faire une telle comparaison : va dire ça à un cheval de bois et il te donnera un coup de pied…
Chez « Egalité et Réconciliation » d’Alain Soral, il y a aussi un hurluberlu qui a sorti un bouquin en prétendant que ça aurait été les juifs qui auraient volontairement sacrifié 6
millions des leurs pour qu’ensuite les nazis se fassent battre et qu’après ils auraient dirigé le monde… Pour une théorie alambiquée, contraire au cours des événements, et totalement démente, on
ne fait pas mieux…


4 – Les loges : où ai-je parlé de « pouvoir » dans mon texte, pour faire un discours sur les
loges ?


5 – Le sujet du commentaire n’était pas la guerre, mais celui du profit…
Maintenant pour répondre à la guerre : - qu’ont à voir les malheureux qui meurent sur les champs de bataille dans le cadre de l’invasion par les populations du Sud, c’est-à-dire dans le
remplacement de la population européenne avancé par l’auteur ?
Maintenant, si tu veux parler des trois dernières guerres que la France a connues sur son sol et qui sont liées entre elles : ceux qui partaient au combat savaient très bien qu’ils allaient
se battre pour le capital drapé du drapeau patriotique… Ils ne risquaient pas d’être déçus en survivant, mais plutôt de faire éclater leur joie…


Supplément 6 – Ton 1er commentaire : En relation avec Israël, les musulmans seraient les « dindons de la farce avec les printemps arabes » ?
Tu veux dire que ce serait des Israéliens qui auraient avant parcouru tous les bleds et les djébels de l’Afrique du Nord, du Proche Orient, de la péninsule arabique, et poussé la population de
base ennemie dans le dos pour renverser les pouvoirs en place ? Qui peut croire à une telle fable, sachant aussi qu’il a toujours été clair pour Israël qu’elle voyait d’un
très mauvais œil par exemple –et on le comprend– le fait que Moubarak disparaisse ? S’ils sont les dindons de la farce, ce sont plutôt les dindons de la « charia », oui… Et
dans ce cas, ils n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux-mêmes et à leur culture moyenâgeuse…

Gérald 23/01/2013 01:58



Pardonne moi Elie, sur le factuel tu as tout à fait raison. C'est juste que j'ai projeté ma propre déception sur un système auquel je ne crois plus, mon discours était plus une exposition de mes
états d'âme qu'une réponse à tes propos. Promis, ça ne se reproduira plus !


Pour clarifier le point 3 seulement, non il ne s'agit pas de ça, juste que chaque gouvernement ou groupe ethno-religieux peut sacrifier une partie son propre peuple le plus
innocent pour "raison d'état" afin d'atteindre un but préçis. Ce n'est pas scoop, mais la prise en compte de cette possibilité peut dans certains cas être une piste pour expliquer des situations
illogiques car si tout était rationel, nous n'aurions même pas cette conversation.



Elie 21/01/2013 20:40


Bon…, je dirais pour commencer que dans cet article, l’auteur n’aurait peut-être pas dû prendre un exemple avec l’Etat d’Israël,
qui donne toujours une connotation particulière à une démonstration…


D’un autre côté, le « crime » ne profite pas obligatoirement à ceux dont Christophe fait allusion, mais plutôt au
monde capitaliste en général, qui lui comprend bon nombre de nos « supposés » compatriotes n’ayant aucune relation avec les loges maçonniques ou autres manipulateurs… Le monde
capitaliste est mû par le profit et l’égoïsme, et se suffit à lui-même dans ce projet. L’on peut facilement reprendre l’Histoire de la Grande Bretagne et des Etats Unis depuis leur début pour
étayer l’argument qu’ils n’avaient besoin de personne d’autre pour faire ce qu’ils ont fait…, et ceci, sans compter toutes les mafias dans l’aventure qui n’ont été dirigées par personne, et
surtout pas par ceux à qui vous pensez…


Maintenant pour parler des Juifs : le monde médiatique français nous montre quand même qu’ils n’ont pas tous la même
opinion sur l’envahissement de la France par les Africains. Je pourrais citer quelques noms bien connus, mais il y a aussi les « sans-grade » qui morflent dans leur quartier, et ne
peuvent voir de gaîté de cœur l’arrivée massive de leurs futurs bourreaux…


« La préservation du petit Israël par un deal ? » : Je ne vois vraiment pas comment un deal changerait
l’animosité des Arabes musulmans… Il faut savoir ce qu’ils disent… Il faut connaître leurs slogans… Deal ou pas deal : le but c’est l’éradication de l’Etat d’Israël et l’extermination de
tout ce qui y vit dedans.


Par contre, moi je trouve que les Juifs sont très bien en Israël : d’une part ça en fait moins ici, puis d’autre part ils
étaient là bien avant les autres… Et ceci est quand même le principe de base du nationalisme que nous avons toujours revendiqué au Front… Quant aux Arabes musulmans : la seule chose qu’ils
savent faire, c’est de faire des enfants à tire-larigot, de rendre les autres en esclavage –toujours actuel en Mauritanie et au Mali par exemple– ou de les chasser du pays…, tout en continuant à
élever leurs chèvres… (bon…, je suis un peu méchant…)


Donc, à qui profite le crime ? : à l’argent roi, et aux profiteurs de tout poil bien de chez
nous !


En effet, il faut se méfier de regarder toujours dans une même direction, car comme avec des œillères, on ne voit plus ce qui se
passe à côté… L’affaire Dreyfus en est le meilleur exemple où l’Armée française s’est ridiculisée en défendant aveuglément et bêtement celui qui était le vrai traitre… La société Renault, comme
les autres sociétés, a fait venir de main d’œuvre immigrée depuis les années 70 : - est-elle dirigée par les loges maçonniques et autre lobby ? Ben…, si c’était vrai, je crois que Louis
Renault avec sa famille et celle de Lehideux se retourneraient aujourd’hui dans leur tombe…

Gérald 21/01/2013 22:15



Comme je l'ai dis dans mon 1er commentaire, il ne s'agit pas d'accabler ce pauvre peuple juif. Ce ne sont pas les peuples qui font les politiques. Et puis ce n'est qu'une hypothèse parmis des
centaines.


L'argent n'est pas une finalité, c'est un moyen, croire que le capitalisme est simplement de la cupidité est une erreur. Cet outil ne sert qu'a façonner notre futur. Hors on se rend compte qu'il
ne sert pas à façonner le notre dans le bon sens.


Le berger peut sacrifier une chèvre pour sauver le troupeau en face d'une meute de loups, donc pas de fatalité dans ce cas. Le berger n'attachera pas à un piquet le seul bouc de son cheptel. Il
faut comprendre par là qu'il y a des individus plus précieux que d'autres et c'est valable dans toutes les bergeries. Je m'en tiendrais à la métaphore car une explication détaillée demanderait
probablement plusieurs centaines de pages.


Quand aux loges, elles n'ont pas vocation à prendre le pouvoir, ce ne sont que des couroies de transmission invisibles et doivent surtout rester invisibles pour être efficaces.


Toutes les guerres sont provoquées pour atteindre un but préçis, bien heureux ceux qui meurent sur les champs de bataille car ils n'auront jamais la déçeption de savoir pourquoi ils se sont
réellement battus.



Gerald 20/01/2013 02:55


question très pertinente en effet et même de multiples réponses sont possibles, l'hypothèse de Christophe semble interpeller certains musulmans qui commencent à se demander s'ils ne sont pas les
dindons de la farce avec "les printemps arabes".


Voici quelques liens pour vous faire une idée sur le sujet.


A toute fin utile, je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas de faire de l'antisémitisme, les projets ne sont que la volonté des élites et non celle de leur peuple !


C'est comme quand Sarko/BHL font des milliers de victimes en Lybie, les Français ne suaraient en être responsable car on ne leur a pas demandé leur avis.


http://www.tunisie-news.com/chroniques/dossier_402_revolutions+arabes+vers+projet+grand+israel+dissequer+exogene+pour+sauver+endogene.html


http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Isra%C3%ABl


http://blogs.mediapart.fr/blog/fxavier/190110/israelle-projet-sioniste-du-grand-israel