Afghanistan

Publié le par Christophe Gilles

Afganistan Hollande
Le président de la république François Hollande a effectué vendredi 25 mai 2012 une visite aux soldats Français en Afghanistan pour rendre hommage aux 83 patriotes décédés sur place et expliquer le retrait de nos troupes combattantes du pays.
 
A peine cette annonce a été faite, qu'immédiatement nous avons entendu des commentaires du type :
 
"Combien cela va t-il coûter ?",  "La logistique va poser des problèmes !"
 
Je suis estomaqué. Il y a donc des personnes qui pensaient que nos troupes ne rentreraient jamais ? Autant il a été facile de les déployer sur place, autant c'est presque impossible de rapatrier les hommes et le matériel ? Alors que fait on ? On propose la nationalité Afghane à nos soldats et on leur propose d'ouvrir des boutiques de vente de stocks militaires ?
 
Nos soldats doivent rentrer chez eux avec le matériel que les Français ont financé et cette fois-ci le coût importe peu. L'UMPS nous a mis dans cette galère, les uns en suivant aveuglément les américains, les autres en provoquant un retrait marginal, c'est à eux de nous en sortir !
 
Cet épisode me permet de polémiquer un peu (encore...) avec les différents points abordés ci dessous.
 
Droite bling-bling - Gauche caviar :
 
Le président François Hollande a effectué le voyage entre Paris et Kaboul en décollant de l'aéroport d'Orly dans le plus grand secret.
 
Pourquoi ce choix alors que traditionnellement les présidents utilisent la base aérienne de
Villacoublay  plus sécurisée ?
 
Mais tout simplement parce que l'avion utilisé pour ce voyage, «Air Sarko One», l'avion symbole du «bling-bling», ne peut pas s'y poser ! La piste trop courte de Villacoublay ne pouvant le recevoir !
    
L'Airbus A330 qui a coûté 176 millions euros et qui était dénoncé par les députés PS en novembre 2009, lors du débat sur la loi de finances , puis en juillet 2010, lorsque Ségolène Royal somme Nicolas Sarkozy  de "sacrifier son avion de luxe", dans cette période de crise "où l'on voit tant de misère", a finalement été utilisé à son tour par le président socialiste pour aller au sommets du G8 à Camp David dans le Maryland, puis de l'Otan à Chicago.
Il a sans doute été utilisé dernièrement par le président pour se rendre à Kaboul. En effet, vu comment la visite a été faite de manière express et vu les temps de trajet assez courts annoncés, un autre avion qu'Air Sarko One ne l'aurait pas permis. Bizarrement cette fois-ci l'avion n'a pas été évoqué par les médias contrairement au voyage vers les USA..
 
On peut penser que la gauche caviar prend goût au bling-bling sans difficulté et que la revente du bijoux n'est plus d'actualité.
 
Promesse de campagne :
 
Dans les 60 engagements  du projet présidentiel du candidat François Hollande, il était précisé dans l'engagement numéro 59 :
«J’engagerai un retrait immédiat de nos troupes d’Afghanistan : il n’y aura plus de troupes françaises
dans ce pays à la fin de l’année 2012.»
 
Le président François Hollande est déjà revenu sur cette promesse le vendredi 25 mai à Kaboul en annonçant :
«Fin 2012, il n'y aura plus de troupes combattantes»,
«Nous voulons que la France reste en Afghanistan mais différemment du passé»
 
Nous découvrons donc que la France souhaite donner une "dimension civile" à sa coopération, via "l'éducation", "la culture" ou encore l'"archéologie", Mais surtout que nous restons en Afghanistan même si nous n'y aurons plus d'unités aux combat. Je vous rappelle tout de même que les missions d'instruction au profit des Afghans ont fait énormément de victimes parmi nos forces à cause des terroristes infiltrés.
 
François Hollande n'est pas le premier président à revenir sur une promesse de campagne (ni le dernier), la prise de consignes effectuée à Camp David est passée par là...
 
La «dimension civile» souhaité par le président aura t-elle un coût financier inférieur à la participation militaire ? Il n'en est pas certain. Permettez moi d'avoir un sourire quand j'entends que nous allons coopérer avec un pays musulman dans le domaine de la culture et de l'éducation. Nous qui sommes contraint de modifier nos livres d'histoire afin de ne pas froisser certaines communautés et qui intégrons généreusement de la culture étrangère (pas toujours la meilleure) au détriment de celle de la nation dans notre pays...
         
Un retrait long, difficile et coûteux :
 
François Hollande a reconnu que l’évacuation du matériel prendra «plus de temps».
En fait, j'ai comme l'impression qu'en s'y prenant maintenant on est certain de pouvoir quitter les lieux en 2014 avec les autres... Cela nous évitera au moins d'y rester seul sans la protection des américains.Tactiquement je m'incline...
On voit mal comment François Hollande va pouvoir tenir le calendrier de retrait des troupes et surtout on imagine que cela va coûter très cher.
Mais si je dois choisir entre payer pour cela ou payer pour la Grèce, je choisis cela.
 
Long et difficile, parce que le retrait d’ Afghanistan se fera en avion-cargo de grande capacité jusqu’à la base française d’Abu Dhabi puis par mer jusqu’en France, par la route via la Russie et par le rail.
Nous ne disposons pas des avions modernes nécessaires pour le transport d'une telle quantité de fret. Notre flotte actuelle, composées de C-130 Hercules américains ou de C-160 Transall franco-allemands est vieillissante.
 
Coûteux parce que la facture du retrait des troupes françaises d’ Afghanistan est estimée à 200 millions d’euros. Les Antonov AN 124 -100 que loue l'armée de l'Air, pour compenser son déficit en avion de transport stratégique coûtent 30 millions d'euros par an. ( coût de l’ heure de vol estimé à 30 000 euros)
 
La solution qui n'existe pas :
 
Certains optimistes, évoquent le recours à l'A400M pour extraire une partie du fret français en Afghanistan.
(l'Airbus A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu pour remplacer les flottes actuelles)
Le premier des 50 avions commandés pourrait être livré à la France à la fin de l'année. Ce serait donc avec un peu d'avance par rapport à la période prévue : janvier 2013. Néanmoins, l'introduction d'un nouvel avion représente de longues campagnes d'essais en vol et d'expérimentations. L'armée de l'air qui sera la première livrée, aura donc à croiser les inévitables réglages techniques que connaissent tous les appareils, à leur introduction.
 
Son concurrent potentiel serait l'ukrainien Antonov An-70  qui correspond au cahier des charges de l'A400M et dont un prototype vole déjà depuis 1997.
 
Le coût estimé d'un An-70 (51 millions d'euros) est environ trois fois moins cher que celui d'un A400M,
Il peut emporter 47 tonnes de fret. En configuration classique, l'A400M peut emporter 37 tonnes de fret.
Cependant, la construction de l'A400M a été préférée à l'achat d'An-70, car considérée par les pays-clients comme nécessaire pour développer et maintenir en Europe les compétences inhérentes à ce type de projet et afin de promouvoir le concept de défense européenne.
Le rapprochement et la coopération militaire envisagée par Marine le Pen avec la Russie ne pouvait qu'être bénéfique sur le plan financier, sans parler de l'efficacité du concept par rapport à celui de défense européenne qui est à l'image de l'économie européenne : une bêtise.
 
La France se retire t-elle toute seule de l'Afghanistan. Cela veut dire que le traité de Maastricht nous engage, que nous le voulions ou pas, à participer aux missions de rétablissement de la paix sous les ordres de l'OTAN et que pour en partir on doit se débrouiller tout seul.
 
En ce qui concerne les autres pays signataires de la défense européenne, ils ne peuvent rien pour nous car eux aussi attendent la livraison de leurs A400M.
 
Conclusion :
 
Le président Mitterrand nous a envoyé en Irak, le président Chirac a refusé de nous envoyer une seconde fois dans ce pays. Le président Sarkozy nous a envoyé en Afghanistan et voilà que maintenant le président Hollande nous en sort. Droite ou gauche, c'est pareil, un coup oui et un coup non. C'est l'UMPS !
  
Je préférerais largement voir une grande partie de cet argent utilisé à la défense civile et à la défense militaire de notre pays. Les ravages de la défrancisation nous gangrènent chaque jour un peu plus. Avant de tenter de protéger les musulmans des pays étrangers de leurs intégristes islamistes, commençons par préserver nos musulmans Français de France des intégristes Français.
 
Les Français au service des Français et de la nation par le service civil (Le militaire faisant partie du passé) proposé par Marine Le Pen permettrai de renforcer les liens entre nous et de lutter au quotidien contre les terroristes religieux sans que nos enfants aillent se faire tuer au bout du monde.
 
Redonner de la cohérence à la défense nationale et ne plus être dépendant de l'OTAN en choisissant l'alliance avec le pays européen cité supra qui résiste le mieux à la mondialisation c'est aussi le projet de Marine Le Pen.
 
Christophe GILLES
 
Ref : C0005     

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article

Christophe GILLES 07/08/2012 17:25


Un soldat français, sous-officier du 13ème bataillon de chasseurs alpin de Chambéry, a été tué en Afghanistan, annonce aujourd'hui la présidence de la République dans un communiqué. Un autre
soldat a été blessé, il est hors de danger.
D'après l'Élysée, ce décès est intervenu au cours d’une opération de l’armée afghane dans la province de Kapisa, dans l'est du pays. Le soldat faisait partie d’une équipe d’assistance qui
conseille les unités afghanes, ajoute la présidence de la République.


Sa mort porte à 88 le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis le début de l'intervention française et alliée dans ce pays fin 2001.

Christophe GILLES 23/07/2012 23:10


Afghanistan : 500 véhicules et containers rapatriés au premier
semestre


Selon les chiffres de l'état-major des armées, 278 véhicules et 232 containers ont quitté l'Afghanistan au cours du premier semestre. Le désengagement est donc bien entamé. Tous sont parti par la
voie des airs, à bord d'avion gros porteur loués. Au total, 78 vols ont eu lieu - soit trois par semaine. En moyenne, un gros porteur embarque entre six et sept véhicules/containers. Les vols se
font soit en direction de la France, soit, plus couramment, vers les Émirats arabes unis. Deux navires affrétés ont déjà fait le voyage entre le Golfe et la France.


Le réouverture de la route du Sud, via le Pakistan, devrait faciliter le désengagement d'une partie du matériel, mais les discussions se poursuivent quant à la route du Nord, via l'Asie centrale
et la Russie.
Au niveau du personnel, alors que les effectifs étaient de 3400 en mars, ils seront de 2950 fin août et de 1400 fin décembre. En décembre 2013, ils devraient tourner autour de 500.


 

Christophe GILLES 14/07/2012 22:52



François Hollande, chef des armées, a commis une erreur sur le nombre de décès des soldats français en Afghanistan. 


Le président de la République a évoqué "83 morts en Afghanistan", quand
ils sont en fait 87 à avoir perdu la vie.


François Hollande a pourtant assisté à la cérémonie
d'hommage aux Invalides aux quatre derniers soldats morts en Afghanistan. 


Pas très normal pour un chef des armées voulant être « normal »...


Autre déclaration qui a du faire plaisir aux militaires, alors qu'il fait allusion à leur rémunération, il déclare : « ils gagnent pas forcément beaucoup ».


Je pense qu'ils ont apprécié. Le président reconnaît que les militaires ne sont pas « bien » payés.


Enfin, concernant le retrait de nos troupes de l'Afghanistan, il a confirmé le retrait des troupes combattantes mais annoncé que nous y resterons sous des formes civiles ou de coopération.


La prise en charge prochaine de la responsabilité de l'aéroport
de Kaboul par des militaires français, est une conception du soutient civil et de la coopération assez personnelle. Précisons que nous garderons la responsabilité de l’hôpital militaire de
Kaboul et nous continuerons d'assurer la formation de la police et de l'armée Afghane.


Vous pouvez visionner l'interview en intégralité en cliquant ici


(Le président évoque la coopération civile en Afghanistan à la 3èmeminute. Il évoque la solde des militaires et le nombre d'entre eux décédés en Afghanistan à partir de la 42ème minute dans l'épisode sur l'équipe de France de football).