Bilal Asselah / Nightrunner

Publié le par Christophe Gilles

Bilal 1

 

Vous connaissez les comics ?
     

Vous en avez lu et vous en lisez peut-être encore, ce sont des « bande dessinée ».
Comics est le terme utilisé aux États-Unis et plus généralement dans le monde anglo-saxon pour désigner la bande dessinée.
Parmi les superhéros, il y a Batman et un de ses amis qui s'appelle The Nightrunner.
Sous sa tunique de superhéros Batman est  Bruce Wayne et Nightrunner est Bilal Asselah !!!
  
Rappel :
Si vous nous lisez vous connaissez Charles Rivkin, ambassadeur américain en France, et vous connaissez donc son projet consistant à utiliser le multiculturalisme pour assujettir des nations souveraines et les conduire au mondialisme.

En résumé il est à l'origine d'un document diplomatique classé confidentiel qui décrit la stratégie utilisée en France par l’ambassade américaine pour développer la discrimination positive et le métissage afin « de promouvoir les intérêts nationaux américains ».

     

Le plan en pratique :
La partie pratique de ce plan se découpe en 7 étapes appelées « Tactiques ».
Il serai trop long de les développer toute en un seul texte, aussi pour être digeste il faudrait y consacrer plusieurs articles. Ce sera pour une autre fois et si quelqu'un veut s'y coller, je ne peux que l'encourager à apporter sa pierre à l'édifice.
Plusieurs actions sont mise en œuvre pour séduire nos jeunes de banlieues, on peut citer par exemple, le financement d'association à Lyon, la visite organisée en août 2010 de Sylvester Stallone  à l’UGC-Ciné Cité de Rosny-sous-Bois (le complexe le plus fréquenté de Seine-Saint-Denis).

J'ai préféré mettre un coup de projecteur sur celle qui consiste à  créer un « superhéros » islamique français.
 
La naissance de Bilal Asselah :
En décembre 2010 un nouveau héros de Comics est apparu aux États-Unis aux côtés de Batman. Il se nomme : Nightrunner.
Dans le privé Nightrunner est Bilal Asselah, un islamiste sunnite algérien immigré en France de 22 ans (censé représenter la France) et installé à Clichy-sous-Bois.
Il incarne les valeurs de justice, d’honneur et de droiture, il secourt la veuve et l’orphelin. Il défend surtout les intérêts de sa communauté (les musulmans) injustement attaquée.

 

«J'ai voulu créer le héros que je voudrais voir dans une bande dessinée si j'étais Français» a expliqué l’auteur du comic, le britannique David Hine

   

Le premier épisode se déroule durant les émeutes de banlieues de 2005 :
Accompagné par un ami, Bilal, alors âgé de 16 ans, est injustement pris à partie par la police, française, passé à tabac alors qu’il n’a rien fait. Mieux, son ami est abattu après avoir incendié un commissariat. Bilal devient alors Nightrunner pour rétablir l’ordre juste et démocratique.

 

Bien résumé sur cet extrait, les 3 symboles de la révolte 2005 : La banlieue en flammes, la tour Eiffel situant l'action en région parisienne et le méchant CRS.

 

Notre superhéros apparaît dans Annual Batman Detective Comics (n°12) et dans Batman Annual (n° 28).

 

Sur la couverture la présence de la tour Eiffel atteste du lieu de l'action.

Bilal 2

 

Il n'a pas été créé pour rien... A quand son apparition dans les kiosques français et en particulier dans les banlieues ?
     

Le premier test de la CIA était en 2005, le suivant est pour quand ? A suivre...

 

                                                                  

Christophe GILLES

 

Ref : C0008 

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article

Gérald Bottosso 03/06/2012 00:05





L'explication de l'auteur est surprenante !


 


«J'ai voulu créer le héros que je voudrais voir dans une bande dessinée si j'étais Français»


 


Que sait-il vraiment ce que souhaite dans son ensemble un Français ?


S'il s'était renseigné, il aurait pu découvrir que les Français aimeraient bien avoir un super héros prêt à intervenir
dès qu'une bande de vauriens agressent un jeune ou une personne âgée gratuitement ou pour le dépouiller, car à la lecture de la presse, il semble que les lits d'hôpitaux sont plus souvent occupés
par ce genre de victimes que celles des bavures policières !


 


Mais soit, Paname est donc devenue Metropolis ! Heureusement, c'est juste une DB, espérons que la jeunesse est suffisamment mature
pour ne pas le prendre au 1er degré.