Boomerang Suisse

Publié le par Christophe

suisse     
 
Les bien-pensants du fascisme de gauche ont l'habitude de choisir pour nous l'avenir de notre société sans que personne ne puisse contester leurs décisions. Nous devons nous y plier sous peine d'avoir des soucis et le dernier exemple en date est le mariage pour tous. Ils sont tellement sur d'eux et de leur bon droit, que parfois ils dérapent et veulent donner des leçons jusqu'en dehors de l'hexagone. L'ambassadeur de France fraîchement nommé en Suisse a voulu fanfaronner et un blogueur lui a répondu de la meilleure manière qui soit...
 
Petit historique préalable
 
Le 22 janvier dernier je vous faisais part de la volonté de la Suisse de bloquer plus de 200 demandes concernant des ressortissants français en provenance de l' administration françaises visant à obtenir des renseignements bancaires sur des évadés fiscaux présumés.
Dans le même temps La France a durci le ton contre ses exilés fiscaux en Suisse en publiant un texte le 26 décembre 2012 au Bulletin officiel des finances publiques qui n'accorde plus le bénéfice de la convention de double-imposition pour les Français installés en Suisse à partir du 1er janvier 2013. Cette tolérance instaurée en 1972, "en vertu d'un accord entre la France et la Suisse" a été supprimée.
Immédiatement un climat de tension s'est instauré entre la Suisse et la France sur le sujet de la fiscalité. Les différents entre la Suisse et l'Europe sur les accords bilatéraux ne font qu'envenimer les choses.
Le 3 décembre 2012 je rappelais que plus que jamais les Suisses refusent l'Europe.
Vingt ans après avoir refusé l’adhésion à l’Espace économique européen (EEE), les Suisses plébiscitent la voie bilatérale, révèle un sondage SSR publié vendredi 30 novembre 2012 qui révèle que 54% des sondés considèrent aujourd’hui que le refus d’adhérer à l’EEE était une bonne décision pour la Suisse et 62% plébiscitent la voie bilatérale alors les instances Européennes voulaient le contraire.
 
Tentative d'apaisement
 
topelementLa tension était assez sérieuse pour que le Ministre français de l'Economie Pierre Moscovici se déplace en Suisse pour une rencontre avec Eveline Widmer-Schlumpfla cheffe du Département fédéral des finances.
Le ministre Français s'est dit prêt à faire «plus de pédagogie» après les «émotions» sur les forfaits fiscaux et nie toute «guerre fiscale» avec la Suisse.
«Nous ne voulons pas de double exonération», a-t-il expliqué pour justifier la dénonciation récente de la convention de double imposition avec la Suisse. Mais après l'«émotion» provoquée par cette remise en cause des forfaits fiscaux, il s'est également dit prêt à faire «plus de pédagogie» et à préciser les mesures que souhaite la France, au terme d'une rencontre qu'il a qualifiée de «bonne».
Selon lui, la convention sur les successions est en revanche «en voie de finalisation». Il a invité Mme Widmer-Schlumpf à venir la signer en France lorsqu'elle aura été ratifiée par les deux parlements.
 
Replongée
 
Duclos michelAprès cette rencontre, les tensions semblaient apaisées mais le nouvel ambassadeur de France en Suisse Michel Duclos en a remit une couche. Il a eu cette phrase dédaigneuse qui est le parfait reflet de la façon de faire de nos fascistes gauchistes : « le climat de guerre froide qui règne entre Paris et Berne sur les questions fiscales doit s'estomper et la Suisse doit faire preuve d'empathie».
 
Le boomerang Suisse
 
Je ne résiste pas au plaisir de vous faire part de la réponse qui lui a été faite par un Suisse dont je consulte régulièrement le blog. La réponse est parfaite et je n'y trouve rien à redire.

Mon interpellation à Michel Duclos (nouvel ambassadeur de francarabia en Suisse)
par Hans Ruopp le 31 janvier 2013. http://www.reduitnational.com/?p=27208
M. Duclos,
Je commence à vous faire part du service minable de votre ambassade. Quel manque d’élégance, même pas une adresse e-mail de contact? Chez nous, en Suisse nous pouvons contacter directement même nos Conseillers fédéraux. Mais bon, vous n’êtes qu’un français (en minuscule, vous ne méritez que cela) au service de la francarabia, qui n’aime pas parler au Souverain (Le Peuple), n’est-ce pas? Ensuite, depuis quand un service Consulaire ou une ambassade utilise sur Internet un domaine .ORG? Votre pays est-il si minable qu’il ne peux s’offrir un domaine .fr? Vous devez avoir honte monsieur.
A présent, venons-en au sujet principal de mon mail: J’aimerais savoir ce que voulez-vous dire par «La Suisse doit faire preuve d’empathie» ? Nous, le Souverain, nous avons marre des attaques de vos petits politiciens minables dont Montebourg fait partie. C’est votre gouvernement gauchiste du tiers monde qui devrait faire preuve «d’empathie», comme vous dites, et fermer sa grande gueule. Nous sommes un pays souverain et c’est le peuple qui est le souverain. Et lorsqu’on n’aime pas quelque chose, on le change (voir l’initiative populaire pour l’élection du CF par le peuple). Si ni vous ni votre pays dhimmi n’êtes contents avec le nôtre, je vous invite, ainsi que tous vos compatriotes à plier bagage et à vous en aller. Je suis sûr que l’on trouvera de la main d’œuvre qualifiée ailleurs. Sachez que nous n’avons nullement besoin de voyous français chez nous. De plus, souvenez-vous que si une initiative populaire pour dénoncer Schengen est mise en place, les frontières seront à nouveau fermées et c’est votre « grand » pays minable qui aura pratiquement 200’000 chômeurs de plus. Vous voulez la guerre? Chez nous c’est le peuple qui déclare la guerre pas le gouvernement.
D’ailleurs il me faut vous remercier pour tout ce que la francarabia nous a fourni: une criminalité lyonnaise, d’origine maghrébine hors concours qui pourrit notre vie. Allez, il faut que vous compreniez que nous ne tolérons pas des insultes de la part des voyous français dont vous êtes l’un des représentants. Finissez avec le tourisme criminel en provenance de votre pays et puis on pourra penser à ouvrir des négociations sinon: la ferme. Rappelez-vous que le peuple Suisse peut toujours empêcher ou finir des accords signés par le CF, NOUS SOMMES LES SOUVERAINS. Il nous suffit une initiative populaire et 100’000 signatures.
Et si vous pensez que je n’aime pas les Français, je tiens à vous dire que j’ai des cousins qui sont français, et qui possèdent même leur titre de noblesse, donc d’une famille très ancienne et cela ne change rien de ce que je pense de la francarabia d’aujourd’hui: Un pays de merde gouverné par de voyous.
Meilleures salutations
Hans Ruopp
PS: Comme j’ai moi-même l’habitude de recevoir des réponses des conseillers fédéraux, je tiens à vous préciser qui si ni le responsable de la chancellerie ni l’ambassadeur lui-même qui signerait une possible réponse, ne perdez pas votre temps à l’écrire. De plus, je ferais circuler ce mail sur plusieurs sites suisses et même certains sites français pour montrer à mes concitoyens et aux vôtres ce qu’est la francarabia et sa représentation, qui est tout sauf diplomatique, en Suisse.
Copie envoyée au Ministère de relations extérieures de la francarabia
Ce texte a été envoyé par mail: presse@ambafrance-ch.org
Chacun peut écrire à un service qui peut-être jettera à la poubelle ce mail, mais ici on parle d’une représentation de la francarabia dhimmi et gauchiste.
  
 
 chris

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article