Flicage du net, blogueurs menacés – addendum

Publié le par Christophe

Internet Monitoring Censorship

 

Le 23 novembre 2012 dans un article intitulé Flicage du net, blogueurs menacés je vous faisais part de mon inquiétude concernant la mise en œuvre de mesures destinées à museler les blogueurs.

Les blogs de rétablissement de l'information dérangent les bien-pensants et il est urgent pour ces derniers de réagir et prendre des mesures de répression. C'est un combat mondial et nous ne devons pas nous focaliser sur ce qui se passe en France car les porosités sur les questions du net existent entre les nations. N'oublions pas que c'est le net qui a le premier instauré la libre circulation des informations bien avant que Schengen ne l'applique pour les personnes...

 

Rappel

 

Après avoir évoqué le combat et les difficultés des blogueurs du moyens orient, avec un focus sur deux faits qui se sont produit en Iran :

http://www.fn78-1.fr/article-un-bon-coup-des-chretiens-d-iran-110775426.html

http://www.mohabatnews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=5752:iranian-cyber-police-raided-christian-bloggers-home&catid=36:iranian-christians&Itemid=279

Déjà en septembre 2012 j'avais évoqué l'entrée en guerre de l'Italie contre le net sur l'initiative d'Andrea Riccardi le ministre Italien de la Coopération internationale et de l’intégration qui s'appretait à faire une proposition de loi pour endiguer la haine raciale, ethnique, religieuse, antisémite, répandue au moyen d’Internet.

http://www.fn78-1.fr/article-riccardi-et-la-france-pleure-110405589.html

Ce n'était pas des paroles en l'air puisque les premières arrestations de blogueurs ont eu lieu en Italie.

http://www.huffingtonpost.it/2012/11/16/blitz-contro-antisemitismo-stormfront_n_2142414.html?utm_hp_ref=italy

J'avais pris comme un acquiescement à sa politique le fait que Normal 1er ait remis la légion d'honneur à Riccardi. De quoi s’inquiéter...

http://fr.novopress.info/116037/hollande-nomme-limmigrationniste-riccardi-commandeur-de-la-legion-dhonneur/

La France est déjà dans le top 10 de la surveillance internet par le pouvoir et nous sommes toujours en attente de connaître en quoi consistera la mue du Conseil national du numérique (CNN) prévue par Fleur Pellerin.

http://www.marianne.net/Soufron-a-la-tete-du-CNN-Pellerin-veut-liquider-l-heritage-sarkozyste_a220433.html

 

Deux nouvelles venues de l'étranger viennent alimenter le débat. L'une est crédible et mérite d'être prise au sérieux. L'autre totalement loufoque, prête à sourire mais c'est aussi de l'info. Commençons par la plus sérieuse avant de terminer sur quelques choses de comique.

 

L'UE veut avoir le contrôle des médias et le pouvoir de virer les journalistes des médias nationaux !

 

drapeau eussrUn rapport de l'Union européenne recommande que la presse soit étroitement réglementée et que la surveillance des médias nationaux soit confiée à des fonctionnaires de Bruxelles ayant le pouvoir d’imposer des amendes et de virer des journalistes.

http://ec.europa.eu/information_society/media_taskforce/doc/pluralism/hlg/hlg_final_report.pdf

Un comité de l’UE, a été mis sur pied l’année dernière par Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, avec pour mandat de soumettre un rapport sur «la liberté des médias et le pluralisme». Le comité a conclu que le temps était venu d’introduire de nouvelles règles pour contrôler la presse.

Les recommandations du rapport ont été accueillies avec colère en Grande-Bretagne :

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/leveson-inquiry/9817625/Leveson-EU-wants-power-to-sack-journalists.html

«Nous n'avons nullement l’intention de permettre à l’Europe de réglementer la presse britannique. Nous avons clairement fait savoir que nous comptons sur l’industrie de la presse pour mettre en œuvre des mesures difficiles et indépendantes d’auto-réglementation ». A déclaré Un porte-parole du ministère de la Culture, des Médias et des Sports.

Douglas Carswell, député conservateur : «L’idée que des fonctionnaires de l’UE surveillent notre presse libre pour vérifier sa conformité aux «valeurs européennes» est tout simplement intolérable C’est le genre de mentalité que je m’attendrais de trouver en Iran et pas en Occident ».

Nigel Farage, chef de l’UKIP, dont nous sommes très friand de ses interventions au parlement européen a parlé « d'atteinte flagrante à la liberté de la presse. L'ambition des bureaucrates non élus de Bruxelles de se doter du pouvoir d’imposer des amendes et de suspendre des journalistes est absolument scandaleuse ».


Avez vous entendu une seule personne en France dénoncer ce projet ?

Soit personne ne le sait et l'on peut douter de la compétence de tous nos députés européens, soit ils sont complices. On peut dans les deux cas être très inquiet.

Mais la suspicion ne doit pas se focaliser sur l’Europe. Ainsi sous prétexte de nettoyer les médias de la publicité une députée du Québec prône ni plus ni moins le placement sous contrôle de l'état

radio, télévision, téléphonie et Internet. Hallucinant !

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/338123/congres-quebec-solidaire-prone-un-monde-sans-publicite

Faite savoir autour de vous ce qui se prépare !

Terminons comme promis par une touche d'humour... Noir...

La deuxième information nous permettra de rester sur quelque chose de plus léger (je crois).

 

 

Un scanner cérébral pour démasquer les racistes

 

tobias BroschUne étude d'un neuropsychologue de l'Université de Genève montre que les cerveaux des personnes xénophobes fonctionnent différemment. Ainsi un scanner cérébral pourrait démasquer les racistes. LOL !

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Scanner-cerebral-pour-demasquer-les-racistes-11831432

Les stéréotypes négatifs laissent leurs empreintes dans le cerveau. Selon Tobias Brosch, neuropsychologue à l'Université de Genève, les racistes peuvent être démasqués par un simple scanner cérébral. Il vient de publier les résultats de son étude dans le magazine «Psychological Science».

Il a successivement confronté des individus ayant une image négative des personnes de couleur à des photos de gens blancs et noirs. Ensuite, le chercheur a mesuré l'activité dans leur zone cérébrale qui s'occupe de la reconnaissance des visages. «Les schémas d'activité cérébrale pour les visages blancs et noirs se différencient davantage chez les personnes à tendances xénophobes que chez celles sans stéréotypes», explique Tobias Brosch.

Selon lui, un grand nombre d'avocats américains attendent avec impatience que cette méthode du «Brain Imaging» s'améliore pour l'utiliser devant les tribunaux.

Heureusement ce système n'a pas de base légale il va à l'encontre de la convention européenne des droits de l'homme.

Cliquez ici pour voir l'interview de Tobias Brosch et participer à un sondage en répondant à la question « La justice doit-elle utiliser les résultats de ces tests ? ». Le 3 février 2013, sur 614 votes, 14% étaient pour, 82% étaient contre et 4% sans avis.

 

C'est une guerre de l'information !

 

Vous l'avez compris, il ne s'agit pas de contrôler la bonne marche de l'internet et d'éviter les débordement mais plutôt d'un véritable chasse aux sorcières dirigée contre ceux qui ont le tort de ne pas penser comme la dictature Européenne. Une guerre est déclarée. Celle de la bien-pensance contre les dissidents du net. Ce n'est pas un jeux et après les journalistes qui refusent de rester dans le rang (comme Zemmour) ne doutez pas un seul instant que les blogueurs feront l'objet de poursuites judiciaires...

chris

Publié dans Enquête

Commenter cet article

Gérald 11/02/2013 02:31


Quand le mur de Berlin est tombé, je pense que l'on a fait une erreur de jugement, ce n'était pas la démocratie qui l'emportait mais le système soviétique qui se déverssait chez nous.


Allons nous subir les mêmes horreurs ? (des millions de morts), allons nous subir la même répréssion si on n'est pas d'accord ?


Ce n'est plus une question, ça a déjà commencé !