FN 2013 (seconde partie)

Publié le par Christophe

logo-fn

 

Nouvelle année veut-elle dire nouveau FN ?

Peut-être... Mais une chose n'a pas changé les offensives contre le FN.

D’abords les médias qui rappelle les dangers du nazisme à l'occasion du 80ème anniversaire de l'arrivée au pouvoir de Hitler en Allemagne, n'oubliant pas de tenter un parallèle ignoble avec le FN.

Le parlement Européen qui veut suspendre le financement des partis et autres formations composés à Bruxelles par les élus du Front National et leurs alliés européens.

Les divers articles qui dénoncent l'adhésion par les Français aux idées du FN et qui sont destinés à les culpabiliser.

Le FN lui même, qui par son évolution ne fait pas l’unanimité en son sein...

Quelques signes positifs se manifestent tout de même: La poursuite de la dé-diabolisation et peut-être enfin une volonté des Français à suivre le FN. La création d'une formation de cadres du FN annonce peut-être la fin des années perdues en ce domaine...

Bref du négatif et du positif...

 

 

 

Front National: un tiers des Français adhère aux idées

 

L'adhésion aux idées du FN se stabilise à son plus haut niveau (32%) et son image s'améliore, notamment auprès des sympathisants UMP. Toutefois, 67% des personnes interrogées n'envisagent pas pour l’instant de voter pour le FN et rejettent ses solutions, selon le baromètre annuel de TNS-Sofres. Selon ce sondage pour France Info/Le Monde/Canal+, 32% de Français se disent "tout à fait" (6%) ou "assez" (26%) d'accord avec les idées du Front national, un chiffre en hausse d'un point sur un an, tandis que 63% sont en désaccord (26% "plutôt", 37% "tout à fait"). Dans l'historique des enquêtes de l'institut, une adhésion à 32% n'avait été atteinte qu'en 1991. Elle se situait à 28% en mai 2002 et a connu un bond de 14 points depuis 2010.

Sur fond de crise économique, l'analyste pointe une conjonction nouvelle: "un niveau d'adhésion élevé aux idées frontistes, un étiage électoral haut (17,9% à la présidentielle) et un niveau bas de ceux qui considèrent le FN comme un danger".

Le parti de Marine Le Pen ne "représente un danger pour la démocratie" qu'aux yeux de 47% de sondés (-6), passant pour la première fois sous la barre des 50% (39% chez les sympathisants UMP).De même, 35% des sondés - 40% à l'UMP - jugent le FN en "capacité de participer à un gouvernement", en hausse de 10 points sur deux ans.

Selon une étude Ifop-“Valeurs actuelles”, plus récente, un Français sur deux estime que la présidente du FN peut se qualifier pour le second tour de la présidentielle. À la question “Pensez-vous que Marine Le Pen puisse se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle en 2017 ? ”, un Français sur deux (51 %) répond oui. Seule une minorité (48 %) ne juge pas cette hypothèse crédible.

 

 

 

La stratégie du FN incompréhensible pour certains militants

 

Dans le contexte de la grande manifestation contre le mariage gay, avec la mobilisation sans précédent contre ce projet de loi, il n'est point de situation plus favorable pour s’emparer de la tête du mouvement d’opposition au pouvoir. le Front National qui rêve de l’implosion de l’UMP avait une occasion inespérée de s’affirmer en s'exprimant uni dans la rue et dans les médias. Raté !

La position de Philippot, et les révélations du journal minute sur le lobby gay au sein du FN ont fait du mal. Marion Maréchal Le Pen a été absolument incompréhensible sur BFM TV avec un fameux lapsus sur « Madame » Philippot.

Louis Aliot a viré sa chef de cabinet par un simple texto pour la bonne et simple raison qu’elle ne souhaitait pas travailler tous les week end. Elle a été suspendue de toutes ses fonctions militantes dans son département d’origine. Pourtant, celle-ci a faisait partie des rares candidats arborant la flamme tricolore à se qualifier au second tour des élections législatives. Alors pourquoi se priver d’un tel espoir à cause de ce qui est présenté comme un simple différend professionnel ? D'autant plus que dans un parti qui défend les travailleurs cela fait tâche...

Le Front National veut-il avoir des cadres connus et reconnus ou simplement des pigistes ?

Philippe Ploncard d'Assac qui déclare avoir quitté le FN pour, entre autres, le refus de JMLP de créer une véritable école des cadres, doit penser que les événements lui donnent raison. (FN, histoire d'une trahison – Philippe Ploncard d'Assac).

A part Florian Philippot et Marion Maréchal Le Pen, aucune étoile montante ne s’est jamais distinguée. Certains militants en arrive a la conclusion absurde que les dirigeants ne veulent pas du pouvoir. Là ce sont les thèses de François Asselineau qui s'en trouve conforté. Selon lui l’entreprise Le Pen & filles tourne à plein régime, les mandats Européens sont conséquents. Pourquoi arriver au pouvoir et pourquoi quitter l'europe (nous y reviendrons). Il est vrai aussi que si trop d’éléments brillants émergent, il faudra partager l’antenne, le pouvoir, le magot !

 

Les prestations télévisées de Marine

La dernière prestation de Marine Le Pen chez Zemmour et Naulleau, n'a pas été des meilleures...

Mais je préfère retenir celle entendue chez Calvi et celle de chez Pujadas.

Le fervent eurosceptique que je suis a été fortement déçu de certains propos tenus lors de l'émission Mots croisés du 28 janvier. Lorsque Yves Calvi, l'interrogea sur la sortie pure et simple de l’Union européenne. La réponse a été plutôt : « Négocier tout ce qui m’apparaît comme étant profondément négatif dans l’Union Européenne. »

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=blzPWBDW5o8

L’annonce d’un potentiel référendum en Grande-Bretagne était l'occasion de rebondir là dessus. Marine n'était pas la première a porter le sujet sur la table pour une fois et pour la dénigrer il aurait aussi fallut traiter Cameron de fasciste, ce que Calvi n'aurait pas osé...

L’Union européenne est condamnée. L’UMP n’a plus rien à dire puisque le gouvernement applique son programme européen. Son avenir passera par une reprise de plus en plus forte du programme du FN pour exister. Que restera t-il au FN puisque l'UMP n'a pas implosé ?

Il a été impossible de réformer l’URSS et il a fallut la détruire, il en sera de même de l’Union européenne. Quel dommage de ne pas en être à l'initiative ! Nous passons à côté du rôle historique qui devait être celui du FN.

Autre émission, "Des paroles et des actes" sur France 2 (encore...). tous les journalistes intervenant à tour de rôle sur ce plateau ont cherché à prouver aux téléspectateurs non pas leur talent, leur compétence et leur impartialité mais seulement leur aptitude militante anti FN dans le dédain et le mépris.

Rien sur la sortie de l'Europe ou très peu. Forcément ils ont vu l'émission du 28 janvier. Il ne peuvent plus poser la question sur la sortie de l'Europe car il craignent d'avoir la même réponse : Pas de sortie brutale de l'UE, mais plutôt une renégociation des traités européens. Impossible donc de faire peur aux Français sur les thèses du FN en agitant le spectre de la catastrophe que serait une sortie de l'UE ! La dé-diabolisation de Marine a gagné sur ce plan, mais l'eurosceptique que je suis est déçu... Le lendemain, réunion du FN dans notre circonscription, tout le monde est content de la prestation de Marine. Tout le monde l'a trouvé superbe. Nous sommes dans le culte de Marine. Ils voient la déesse là où moi je vois seulement la représentante du parti politique qui m'avait promit de me « sortir » de ce cauchemar Européen...

Le coup est dur. Nous progressons, nous devenons fréquentables, nos idées sont appréciées. Pourtant je ne peux pas me réjouir car l'idée originelle est altérée. Je ne suis jamais content ! Je veux que le FN arrive au pouvoir et quand il s'en rapproche je fais la fine bouche !

Mais le FN veut-il vraiment le pouvoir ?

 

 

L'UMP diabolisé marche mieux que le FN dé-diabolisé

 

Les idées du Front national progressent dans l’opinion publique selon le sondage publié par Le Monde. Ce sondage fait saliver le FN. Il confirme que 1 tiers des français adhèrent aux thèses du FN. Oui mais ces français sont ceux qui souffrent le plus de la crise et du chômage de l'immigration, c’est-à-dire tous ceux qui ne sont ni aveugles ni sourds et qui sont habituellements les plus sensibles aux thèmes portés et porteurs du FN : les ouvriers, les artisans, les commerçants, les employés. Rien de plus normal, pas de quoi se gargariser. Deux interprétation possibles.

La positives : « Vous voyez, les Français pensent comme nous ! »

La négative : Regarder les résultats des trois élections législatives partielles de décembre dernier qui ont signé une victoire sans appel des candidats du parti qui devait imploser et dont les militants devaient accourir chez nous : l’UMP. Le FN est resté très loin derrière.

Les Français, sensibles aux idées du Front national, n’ont pas préféré « l’original à la copie ».

Marine Le Pen est-elle trop sage ? Le nouveau discours du FN destiner à s'insérer dans l’enveloppe corporelle laissé vide du RPR n'est-il pas une erreur ? Une dose de Jean-Marie dans le texte ne serait-elle pas salutaire ? Puisque l'adoucissement des propos ne porte pas ses fruits...

Le reproche qui est fait au FN est de lever les bonnes idées et les bons débats. De ce fait de peur d'être pris en flag de débattre avec les salauds du FN personne ne rentre dans la discussion. Les bons sujets ne sont pas traités et nos idées sont au point mort alors même que de plus en plus de Français les partagent. Pourquoi se dé-diaboliser alors que l'UMP se diabolise et rafle la mise ?

La « préférence nationale » dont Marine cri partout qu'elle s'appliquera à tous les Français (souchiens et issus de l'immigration), a t-elle encore un sens quand bientôt tout le monde sera naturalisé ! Il n'y aura plus d'étrangers ! La préférence nationale, c'est à terme légalité entre les souchiens et les immigrés. Les français n'en veulent pas. Ils ne le disent pas pas puisque c'est politiquement incorrect et punissable pénalement. Mais ils le pensent !

On peut nommer autant de Karim Ouchikh que nous voudrons comme conseiller de Marine Le Pen, les militants comme moi s'en foutent. Ils ne sont pas venus au FN pour voir des immigrés devenir cadres de leur parti. Laissons ces méthodes de clientélisme au PS qui nomme les Belkacem et les Benguigui pour leurs origines aux postes qu'elles occupent et non pour leur talent. A moins que je ne me méprenne et que monsieur Ouchikh ne soit là parce qu'il est du parti ami le SIEL. Si les quelques centaines de voix que ce parti microscopique nous rapporte sont primordiales alors je n'ai rien dit...

La base militante de l’UMP l’a bien compris et elle nous siphonne comme en 2007. Il nous reste un terrain sur lequel nous serions imbattable et certains d'être les seuls : La sortie de l'Europe.

 

 

Conclure sur une note positive

 

Voilà que depuis ce début d'année 2013, un virage est pris avec la création de ce que l'on pourrait appeler une école de cadres du FN. Chaque week-end, le parti de Marine Le Pen organise des séminaires de formation pour ses futurs candidats aux municipales de 2014.

Chaque week-end, Louis Aliot, vice-président chargé de la formation, organise un "Campus bleu Marine" au siège du parti à Nanterre. L'objectif ? Structurer le parti et former des cadres pour aller à la conquête des territoires, à la manière de ce qu'avait tenté Bruno Mégret dans les années 1990.

Les cours dispensés sont variés : financement de campagne, constitution d'une liste électorale, aspects juridiques et politiques, stratégie de communication à adopter, budget municipal, fiscalité... Ainsi que les thèmes de campagne à exploiter tels que l'inflation immobilière, l'exode des citadins vers les banlieues, la désertification des campagnes, l'explosion du trafic de drogue même en zone rurale, l'immigration... Les participants au séminaire sont issus de toutes les catégories d'âge et sociales, et rassemblent des têtes de liste comme des colistiers. Ces Campus bleu Marine permettent de "satelliser des candidats crédibles pour les prochaines élections municipales. Ces formations correspondent à "un véritable sacrifice financier de la part du Front", selon Louis Aliot.

Heureusement qu'il y a la presse pour informer les adhérents de ce qui se passe au FN...

 

 

 

NDLR

 

Mes commentaires plairont peut-être à quelques uns et déplairont sans doute à beaucoup d'autres. Vous savez que je n'en ai que faire. Mais restons concentré sur le sujet : FN 2013.

2013 est une année de construction et de préparation pour les victoires de 2014. Un bon résultat aux municipales sera une bonne occasion de montrer que le FN peut gouverner. Puisque le FN se voit reprocher de n'avoir jamais été aux affaires (ce qui n'est pas totalement vrai...) les années conduisant à la présidentielle de 2017 devront démontrer la capacité du parti à diriger. Tremplin ou toboggan, ce sont les municipales qui vont en décider l'issue. Oui, l'année 2013 est importante...

 

chris

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article