Il faut applaudir les bonnes initiatives

Publié le par Christophe

applaudissements

 

Voici trois interventions relevées sur le net qu'il faut saluer. Elles sont le reflet d'une volonté de montrer que l'on peut parler librement en France et qu'il est hors de question de se laisser museler par les bien pensants islamos collabos. J'ai tenu à saluer les « sorties médiatiques » de ces personnes qui ont pour noms : Robert Ménard, Christian Vanneste et Xavier Lemoine.

 

Robert Ménard

 

robert-menardRobert Ménard dans un article intitulé « Vers la guerre civile ? » a rappelé deux récents faits divers qui pourraient selon lui, a posteriori, apparaître comme les prémices d’une guerre civile.

http://www.bvoltaire.fr/robertmenard/vers-la-guerre-civile,2964

Premier fait : Les heurts entre des Maghrébins de la cité des Créneaux, dans les quartiers Nord de la cité phocéenne, à des Roms venus installer leur campement près de chez eux. Les premiers avaient pris le dessus.

Second fait : A Hellemmes, en banlieue de Lille, une grosse centaine d’habitants a pris en chasse le maire de la ville, bien décidée à lui dire son fait après l’ouverture d’un village d’insertion pour Roms.

Selon Robert Ménard, ce n’est qu’un début et ces réflexes d’autodéfense sociale vont se multiplier tant le peuple se sent abandonné par les élus, ignoré par les médias, méprisé par les élites.

Il prédit une progression du vote pour le Front national, malgré le fait que tout est organisé pour réduire, marginaliser la représentation du parti de Marine Le Pen dans les différentes assemblées… alors que, selon les enquêtes d’opinion les plus sérieuses, près de 40% des Français se sentent proches du FN ?

Il prévient : « On pourrait bien, d’ici quelques années, regretter d’avoir classé les heurts de Marseille et Hellemmes dans la rubrique des « faits divers »…

 

Christian Vanneste

 

ChristianVannesteChristian Vanneste dans un article intitulé « On ne Dessine pas le Portrait de la France avec une Gomme », a raconté son WE au cours duquel il a participé à un colloque des Chrétiens engagés en politique à Paray-le-Monial ; avant de se rendre à Orange pour une intervention du Président du Rassemblement Pour La France devant le Bloc Identitaire.

http://www.christianvanneste.fr/2012/11/04/on-ne-dessine-pas-le-portrait-de-la-france-avec-une-gomme/

Selon lui deux atmosphères opposées avec pourtant le même problème principal : L’Europe a renoncé à inscrire les valeurs chrétiennes dans le socle de sa Constitution.

Il évoque la remise en cause du fondement même de la Famille, le mariage entre un homme et une femme, indissociable de la conception chrétienne de la vie sociale. Il s’agit de détruire une institution liée à la conception chrétienne de la vie. Il en est de même sur l'appel à la repentance et à la pénitence à propos d’épisodes de notre histoire qui ne fait que miner les Français alors qu'au contraire ils devraient être fiers de leur identité nationale.

Il précise que « c’est à ce prix que notre mode de vie peut être attirant et digne d’imitation. Sans lui, l’étranger qui vient en France cherchera à imposer le sien, à multiplier les revendications, voire en écho à une prétendue dette historique à en exiger la réparation. La conséquence de cette attitude sera la frustration et le ressentiment des Français eux-mêmes. C’est en affaiblissant l’image de la France pour ceux qui y vivent qu’on prépare la guerre civile... C’est donc bien la même volonté d’affirmer une identité qui animait à la fois les Chrétiens de Paray et les militants réunis à Orange. Ils ne le disent pas de la même manière, mais, ils disent la même chose : on ne dessine pas un portrait avec une gomme ».

 

Xavier Lemoine

 

Xavier-LemoineInterrogé par Max Lebrun dans le Libre Journal des idées politiques vendredi 2 novembre sur Radio Courtoisie, Xavier Lemoine a partagé son inquiétude sur l’avenir électoral de certaines municipalités.

http://www.radiocourtoisie.fr/6992/libre-journal-des-idees-politiques-du-2-novembre-2012-nouvelles-menaces-criminelles-formation-politique/

Alors que deux islamistes ont été élus conseillers communaux dans la région de Bruxelles, en Belgique. Il envisage un destin similaire pour la France avec des conséquences tragiques : « On est sur des bascules démographiques dans un certain nombre de territoires de notre République française qui font [que] certaines populations seront majoritaires et dans une homogénéité culturelle qui fera que, le pouvoir, ils tenteront par tous les moyens de l’obtenir », a déclaré le maire PCD de Montfermeil. Qui confie : « il m’a été dit : « en 2014, vous passerez peut-être mais en 2020, nous serons majoritaires. C’est un fait, la démographie commande beaucoup de choses dans les années qui viennent, dans les dix-quinze ans qui viennent. C’est un phénomène que nos politiques ont très fortement sous-estimé. » « Pour l’instant, il y a une inquiétude, une inquiétude partagée sur tout le spectre politique. Quand on voit le rétropédalage, par exemple, de Manuel Valls, sur le droit de vote des étrangers, je pense que ça fait partie de cette prise de conscience que si ce sont les maires qui, dans la première foulée, seront balayés, ce seront ensuite les maires de gauche qui seront balayés dans la deuxième foulée, si on donne le droit de vote aux étrangers. Pour autant, on n’a pas les outils intellectuels pour combattre ça, pas encore. »

 

Faut-il y voir un réveil des consciences ?

 

Oui et non.

 

Oui parce que les propos tenus émanent de personnes diverses qui ne sont pas connues pour partager les idées du Front National. C'est un changement notable.

 

Non parce que sans doute que les personnes qui se sont exprimées comme cela n'ont pas eu un réveil brutal de leur conscience. Elle devaient penser cela depuis longtemps et ne manquait que le déclic pour oser les prononcer à haute voix. C'est une preuve du raz le bol des Français et que le sujet n'est plus tabou. Les langues se délient et quand ce ne sont pas seulement des gens du peuple qui le font mais des politiques et des intellectuelles, c'est le signe d'un vent nouveau...

 

Il faut applaudir les bonnes initiatives, elles n'ont pas de couleur politique et transformer l'essai en étant nombreux à la marche du 10 novembre.

 

 

chris

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article