Après la terre l'espace !

Publié le par Christophe

malaysia-astronot1
 
Vous ne rêvez pas ! Il semble que convertir la terre entière à l'islam ne suffit plus aux musulmans et voilà qu'ils s'attaquent maintenant à l'espace !
 
 
Muszaphar Shukor, un docteur et astronaute malaisien qui a récemment voyagé dans l'espace a raconté à un journal turc comment il a pu pratiquer sa religion à des milliers de kilomètres de la terre. Il est le neuvième astronaute musulman à voyager dans l’espace et le premier qui réalise une prière dans l’espace.
 
« Toute personne qui se rend dans l’espace se sent être privilégié, être un miraculé. Lors de mon voyage dans l'espace qui a eu lieu durant le mois sacré du Ramadan 2011, j'ai d’abord eu la chance d’effectuer un appel à la prière avant de me prosterner dans la Station spatiale ».
 
« Les horaires du jeûne et des prières dépendent de l'endroit où vous êtes situé dans l'espace. Pour me retrouver, comme la navette spatiale a été lancée depuis le Kazakhstan, j’ai pris en considération l'heure locale du Kazakhstan. Je priais cinq fois par jour en prenant en considération l’horaire du Kazakhstan. Je tournais mon visage vers la terre pour prier dans la direction de la Mecque. Grâce à Dieu, la Station spatiale se trouvait dans une position où on pouvait voir directement la terre ».
 
« Il est très important de montrer aux musulmans comme aux non-musulmans que l'Islam doit être pratiqué même dans l'espace. L'islam est un mode de vie que vous devez pratiquer où que vous soyez, que ce soit sur terre ou dans l'espace. J’avais l'intention de montrer comment ce mode de vie pourrait être effectué dans l'espace
 
On notera que selon lui, l'islam est un "mode de vie". Il n'a pas prononcé le mot "religion" ...
 
« Les autorités religieuses en Malaisie ont également préparées une fatwa (avis religieux islamique) liée à la pratique de l'Islam dans l'espace. La fatwa a été spécialement préparée pour les futurs astronautes » souligne le Docteur Shukor.
 
Regardez le prier dans le vaisseau spatial :
 
 
Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer...
 
Dernière minute :
 
J’apprends à l'instant qu'une foule d'êtres vivants jusque là inconnus vient de se mobiliser en organisant une manifestation.
Selon ce cliché réalisé par un de nos satellites, les acteurs du mouvement de protestation cherchent à s'opposer à l'islamisation de l'espace interplanétaire.
 
islam extraterrestres 
Finalement l'islam aura eu le mérite de nous révéler l’existence des extraterrestres.
 
Ces derniers, qui ont été bien inspirés en observant la terre, savent de manière définitive, que d'autres les ont devancé pour coloniser la terre.
 
Ils savent que c'est leur tour maintenant...
 
Ils savent que le cauchemar a déjà commencé...
 
Christophe
Ref : C0031 
 
Commentaire de la rédaction sur le problème de l'islam avec l'humour ou l'ironie.
   
En Islam, les blagues sont des sortes de moquerie alors c'est interdit (haram)
 
Celui qui le fait et ne se repent pas ne sera plus croyant et la preuve est la Parole d’Allah :
« Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru » (At-Tawbah : 65-66).
 
Pour les musulmans, il n’y a pas de mal à se distraire par les paroles ou les blagues, à condition qu’elles soient véridiques et qu’on en n’abuse pas. En effet, le Prophète plaisantait avec les gens, mais ne disait que la vérité comme ce fut rapporté par exemple dans Boukhari :
« Une vieille musulmane se réjouissait de mourir pour enfin aller au Paradis islamique. Le plus noble des prophètes se mit à rire et dit : "Par le mont Sinin, les vieilles n'entreront pas au paradis". La vieille se mit à pleurer et alors le prophète la consola car ces vieilles seront transformées en houris toujours jeunes et vierges pour la plus grande satisfaction des élus d'ALLAH »
  
Par contre, il n’est pas permis d’inventer des blagues, conformément au hadith du Prophète :
« Malheur à celui qui raconte des blagues mensongères pour faire rire les gens. Malheur à lui, malheur à lui ! »
 
En conclusion, un Musulman n'a pas le droit de plaisanter car sinon il perdrait sa foi et les portes du Paradis lui serait fermées. Sauf si ce qu'il dit est une vérité au sens "islamique".
 
Nous sommes donc rassuré sur le risque de blasphème que nous pourrions encourir, n'étant pas musulman, nous ne sommes pas concerné et c'est donc notre droit de plaisanter.
 
Mais finalement nous n'avons pas fait de blasphème puisque la conquête du monde par l'Islam est une vérité contenue dans le Coran et les hadiths et quand ce jour arrivera, alors les rires cesseront !
                                 
Allez, une petite blague hallale de mon invention :
Comment sais tu que tu es en France ?
Réponse : Parce que tu est réveillé par le chant du coq.
Comment sais tu que tu es dans un pays musulman ?
Réponse : Parce que tu est réveillé par le chant du muezzin.
     

 


                              
Gérald Bottosso 
 

Publié dans Humour

Commenter cet article