Jihad pour tous

Publié le par Christophe

nazislam

 

Jamais avare de délire et toujours près à douter de tout, me voilà en train d'essayer de relier trois faits qui ne devraient pas l'être. Concernant le premier de ces faits, hier nous vous avons fait un résumé de notre participation à la manifestation d'opposition à la loi sur le mariage pour tous. Nous y avons évoqué notre étonnement de ne voir que très très peu de personnes issues de la diversité. Pour le second fait, nous avons été surpris par la coïncidence que se déroule dans le même week-end l'offensive de notre armée au Mali et en Somalie puis la manif. Nous ne connaissons pas tous les paramètres et peut-être que le calendrier de ces raids était justifié. Cependant on aurait voulu faire de l'enfumage et minimiser la manif du 13 janvier qu'on ne devait pas s'y prendre autrement. Espérons que je suis parano ! Pour le troisième fait, mon étonnement ne fut pas moins grand, en constatant que les musulmans de certains blogs apportent ouvertement leur soutient aux terroristes islamistes du Mali et de la Somalie. Dans le même temps le plan vigipirate est monté à son plus haut niveau et un juge anti-terroriste annonce que le risque d'attentat est accentué dans notre pays.

 

Premier fait : La diversité absente

 

 502735 de-g-a-d-les-frontistes-gilbert-collard-louis-alliot« Je n’ai pas vu l’UOIF, seulement une voilée à poussette, un barbu et un vieux monsieur en kami. Apparemment la mobilisation musulmane annoncée ne semble pas avoir été si forte que ça, à moins qu’ils n’aient défilé ailleurs, mais compte tenu du grand nombre de « de souche », peut-être finalement ont-ils eu peur ». Caroline Alamachère

 

Nous avons dit hier quel était notre étrange sentiment de ne voir quasiment aucune personne issue de la diversité. Pas de gens de couleur, pas de maghrébins, pas d'asiatiques etc... Mais où étaient-ils ? On a l'impression qu'ils n'étaient pas concernés, qu'ils étaient indifférents à ce débat. Ce constat appelle beaucoup de questions. Sont-ils partie prenante de la vie des Français ? On peut être choqué qu'ils aient souhaité être absent du débat de société le plus important depuis ces 30 dernières années. Cette attitude les positionne en marge de la vie sociale des Français qu'ils sont pourtant aussi. Sont-ils intégrés ? On peut se le demander. Le « vivre ensemble » dont on nous accuse nous les souchiens d'être incapable d'assumer, il était où. Nous avons marchés ensembles et sans eux... Serais-ce une preuve que nos différences ne seront jamais gommées ? On peut penser que ce n'est pas dans leur culture de manifester contre un projet de loi et cette attitude est respectable. Mais n'est-ce pas révélateur que l'assimilation de se fait pas et qu'au contraire les bastions de nos valeurs sont attaqués les uns après les autres par leur revendications ? Oui, car lorsque ils sont concernés par un fait de société ils savent se montrer bien plus vindicatifs que nous ! Nos faits de société ne semblent pas être les leurs. C'est en quelque sorte un aveu...

 

Second fait : Notre armée combat en Afrique

 

armée au MaliNotre armée est intervenue en Afrique avec des bonheurs mitigés. La mission en Somalie a échoué et celle au Mali semble mieux embarquée. Pourquoi ce week-end ? La mission en Somalie a t-elle été précipité ? On ne sait pas. Nous espérons qu'il n'était pas question de monopoliser les médias là dessus pour occulter la manif de dimanche, car des soldats Français sont morts au champs d'honneur. Ce qui est certain c'est que cette intervention de nos troupes attise la haine des terroristes islamistes envers la France. Si nous l'avons fait parce que nous aimons les Maliens c'est discutable et il serait plus utile d'inciter tous ces Maliens présents dans les foyers de France que l'on nous montre à la télévisions depuis dimanche à retourner dans leur pays pour combattre et le libérer. S'il s'agit de défendre les intérêts d'Areva c'est plus compréhensible. Je ne crois pas à la farouche volonté de nos politiques de combattre les islamistes puisqu'ils mettent ces derniers au pouvoir partout dans le monde à chaque fois que l'occasion se présente.

La conséquence immédiate est l'augmentation du risque terroriste dans le pays et la remonté du niveau d'alerte Vigipirate. Le juge anti-terroriste TREVIDIC interviewé par Frédéric Helbert confirme le danger. Extraits :

« Je comprends très bien cette décision politique, mais il va falloir gérer les risques, le fait qu’on soit l’ennemi, l’ennemi principal pour les salafistes et jihadistes là-bas qui occupent le Nord-Mali, voire les 2/3 du pays.

Et la fatalement, avec une communauté malienne importante en France, et au delà une communauté de populations africaines musulmanes, il va falloir faire très attention et surveiller cela comme le lait sur le feu.

Il ne s’agit pas de stigmatiser qui que ce soit, mais il ne faut pas rêver, il y a là un terreau fantastique pour les islamistes qui à des milliers de kilomètres trouveront sur notre sol quand ce n’est pas déjà fait des alliés précieux, ou des soldats au sein de ces communautés, pour frapper la France ennemie. » (...)

« Donc pour la première fois, il y a un « Jihad black », un Jihad pour les blacks fait par les blacks. »

(…) « Donc oui, on peut appeler çà un « black power jihadist ». Avec une capacité d’entraînement de populations musulmanes africaines que nous ignorons, mais qui est une nouvelle menace de très grande ampleur. Dont l’ennemi numéro un est la France. » (…) « Nous sommes dans une période de très grande instabilité. On n’échappera pas à des attaques ou projets d’attaques terroristes. A nous de renforcer la digue, de garder la tête froide, de se serrer les coudes, mais il ne faut pas voiler la face, la menace est aujourd’hui directe et très forte. Les clignotants sont au rouge vif. »

 

Troisième fait : Une certaine diversité soutient nos ennemies

 

diversiteDes musulmans Français sont d'abord solidaires avec l'islam, avant même les soldats de leur pays, ils n'hésitent pas à l'affirmer sur le site musulman français: Mejliss . Extraits :

« Le Mali est un pays musulman qui connaît ces derniers temps un déchirement et une guerre civile, entre d'un coté les musulmans laïcs soumis à l'occident, et de l'autre les musulmans voulant le Coran comme base législative et soumis à Allah seul » (…) « Dans sa préparation médiatique, afin de justifier son action meurtrière, sanglante et destructrice, passer pour le héros sauveur et juste, et par la même, camoufler sa véritable motivation de domination politique, énergétique, mais aussi d'intérêt économique, la France comme à son habitude parle de gentils et de méchants. » (…) « C'est à dire, d'une part de gentils gens civilisés terrorisés, martyrisés et opprimés, enfin les musulmans laïcs qui n'envisagent pas d'abandonner le pouvoir au Sud-Mali. Et d'autre part, les méchants barbares, islamistes, criminelles et terroristes, enfin les musulmans voulant vivre selon le Coran » (...) « La France pour qu'elle mène à bien cette mission, qui consiste en vérité malgré les propagandes calomnieuses, à s'insurger dans les affaires internes d'un pays souverain, utilise l'argent du peuple et ses contributions, et ce même en temps de crise. » (…) « Nous refusons catégoriquement que notre argent soit utilisé pour assassiner les musulmans dans le monde, qu'ils soient laïcs ou fondamentalistes. Nous ne voulons pas qu'en temps de crise, notre précieux argent soit gaspillé dans des guerres. »

C'est révélateur. Ils ne sont pas en France pour l'amour de notre pays et j'opterai plutôt pour le niveau de vie qu'ils trouvent chez nous et la liberté d'opinion qu'ils ont pour nous cracher dessus.

 

 

La fusion des faits

 

IDE-vigipirate-01-01Un président de la République qui refuse d’entendre ce que lui disent un million de citoyens cela s'appelle comment selon vous ? Certains répondraient : Une dictature.

Pourtant rien y fait, la loi sera appliqué coûte que coûte et le plus vite possible ! D'ailleurs ce débat sur le mariage n'est-il pas secondaire alors que nos troupes sont engagées dans un conflit ? A l'heure actuelle ne vaut-il pas mieux prôner l'unité nationale plutôt que de se disperser dans ce débat qui n'a pas lieu d'être puisque c'est un progrès social ? C'est un cadeau que nous fait la gauche bien-pensante à nous pauvres mécréants que nous sommes ! Autant arrêter tout de suite de s'y opposer. D'ailleurs se conflit dans lequel nous sommes embarqués provoque l'augmentation du risque d'attentat en France et alors que le plan vigie-pirate est renforcé, ne va t-on pas vers l'interdiction de grands rassemblements comme celui du 13 janvier et donc l'interdiction de manifester ?

Vous avez remarqué comme le mot « islamiste » n'est jamais prononcé par nos médias et par le gouvernement ? On ne parle que de « terroristes », « criminels » et dans le meilleur des cas « Jihadistes ». Pourtant ôtez moi d'un doute, quelqu'un qui commet des crimes au nom du Coran et de l'islam, cela s'appelle bien un islamiste ? Nos amis de Mejliss qui ont brillé par leur absence le 13 janvier, ne parlent-ils pas en évoquant le Coran de « base législative » ? Ne qualifient-ils pas l'action de la France d'action « meurtrière, sanglante et destructrice » ? Refusant que l'on assassine des « musulmans dans le monde, qu'ils soient laïcs ou fondamentalistes » ? Ils l'avouent, ils sont musulmans avant d'être Français.

Lorsque je lis les propos du juge Trevidic : « avec une communauté malienne importante en France, et au delà une communauté de populations africaines musulmanes, il va falloir faire très attention et surveiller cela comme le lait sur le feu ».

Je ne suis pas rassuré sur les valeurs républicaines de certains des résidents de la France.

 

Alors ?

 

Vous avez le droit de considérer mon petit jeu de rapprochement des faits ridicule. Il l'est peut-être. Mais cela nous aura fait poser des questions et au pire passer un moment. En plus de douter de tout je m'impose également de considérer que plus c'est gros plus cela passe...

Le rôle des forces de l'ordre risque de devenir encore plus important qu'il ne l'était. Celui des militaires également. Au moment ou nos soldats sont sur le devant de la scène médiatique, je vais en profiter pour publier dans cette deuxième partie du mois de janvier, une petite série d'articles, intercalée avec d'autres sujets, consacrés à l'armée. Elle mérite que l'on s’intéresse un peu à elle...

 

chris 

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article