L'austérité ça réveille !

Publié le par Christophe

austérité europe

 

Qui mieux que moi peut faire la promotion de mes articles. Quand leur évocation me permet en plus d'étayer mes nouveaux articles, je ne vais pas m'en priver.

J'ai déjà évoqué l'incompétence de l'Europe, les risques d’émeutes, les crises identitaires et financières. Je suis heureux de relever cette fois-ci que l'austérité semble réveiller les peuples mais on peut constater également comme une prise de conscience de certains politiques. Pas d'emballement l'Europe n'est pas menacée, simplement elle va devoir peut-être ménager un peu ses citoyens et ralentir sous peine d'avoir un retour de manivelle.

 

Je l'avais dit

 

Dans l'article « Europe : petit tour d'horizon » je suis revenu sur les problèmes Grecs et Espagnols tout en expliquant que les nations néos-européennes sont plus préoccupées par leurs « vies locales » que par la situation au niveau du continent (CE). Ainsi les endettés refusent à la fois l'austérité et l'utilisation du MES alors que les autres tantôt refusent l'euro, tantôt font revenir les communistes au pouvoir, tantôt profite bien des aides européennes et garde bien au chaud leur corruption... Bref l'incapacité pour la CE d'unifier et de régler les problèmes. http://www.fn78-1.fr/article-europe-petit-tour-d-horizon-112146989.html

 

Après avoir évoqué quelle farce est le prix Nobel de la paix décerné à la CE :

http://www.fn78-1.fr/article-le-prix-nobel-du-prophete-111381701.html

J'ai à multiples reprises dénoncée l'incompétence de la CE au travers de plusieurs exemples.

Que ce soit en évoquant la perte de son leadership à Chypre :

http://www.fn78-1.fr/article-limassolgrad-devient-un-probleme-pour-la-ce-112218798.html

Ou en ne sachant pas gérer les désirs d'indépendances en Europe :

http://www.fn78-1.fr/article-desirs-d-independance-111785901.html

Ou encore en laissant les problèmes internes gangrener ses institutions :

http://www.fn78-1.fr/article-les-eurodeputes-ne-veulent-plus-de-strasbourg-111872410.html

 

Et je persiste


Sur la confiance peuples/CE

Ainsi l'international Herald Tribune nous informe que la méfiance s’installe entre les Européens et leur Parlement. Il se base pour cela sur le dernier sondage sur la connaissance et l’image du Parlement européen. Ainsi 26% des personnes interrogées à travers l’Europe ont une image négative du Parlement, une hausse de 9 points.

 

Si longtemps les peuples sont restés indifférents au comportement des parlementaires Européens, je pense même que beaucoup se demandaient à quoi ils servent, voilà que maintenant ils sont plus « regardants ». Les Technocrates voulaient que les peuplent se sentent plus européens ? C'est fait ! Mais il n'est pas certain que le fait que les peuples Européen s’intéressent de plus près à leur institutions servent positivement celle-ci...

 

Les peuples découvrent ainsi que le Parlement donne l’impression d’une foire fastueuse. Les lobbies des affaires organisent des conférences dans des salles de réunion et des repas dans les salons sur invitation de leurs amis. Elles organisent des expositions parfois en violation des règles de conduites du Parlement même. Les députés sont autorisés à exercer une seconde activité sans limites de salaire et à accepter des vols et des hôtels sans avoir à les déclarer. Les règles interdisent aux élus qui rejoignent ou créent des sociétés de lobbying d’utiliser leur accès à vie au Parlement une fois qu’ils ne sont plus en poste. Pourtant, le Parlement n’a demandé à aucun ancien député de rendre son badge. Les lobbyistes enregistrés possèdent plus de 2 900 badges. 12 000 autres peuvent entrer au Parlement à n’importe quel moment sur invitation des députés.

Ainsi les peuples européens qui pensaient jadis que leur parlementaire ne servaient à rien, s’aperçoivent aujourd'hui que c'était vrai ! Leurs députés ne sont que les pantins des lobbiistes en échange d'avantages et d'un train de vie digne des oligarques soviétiques pendants que les peuples se serrent la ceinture.


Sur la confiance États/CE

Le Fonds monétaire international (FMI) déplore le fait que l'austérité est politiquement et socialement intenable et que cela à pour conséquence directe un retard par les états concernant le recours aux mécanismes d'aide pour des « raisons politiques ».

http://www.rts.ch/info/economie/4416522-l-austerite-est-politiquement-et-socialement-intenable-selon-le-fmi.html

 

Ben voyons, pourquoi s'arrêter à des raisons politiques comme le fait que des gouvernements hésitent à enfoncer encore plus loin leur électeurs dans l'austérité ! Les peuples n'ont qu'a la fermer ! L'europe doit avancer coûte que coûte et le FMI se fous des états d'ame !

 

Le risque de débordements dues à l'austérité en cours dans certains pays européens deviennent majeurs. Alors qu'une manifestation contre la rigueur a dégénéré à Athènes, le FMI a indiqué dans un rapport qu'il y avait « un risque que l'austérité ne devienne politiquement et socialement intenable dans les pays de la périphérie de la zone euro ».

 

Début septembre, la Banque centrale européenne (BCE) a mis en place un programme de rachat d'obligations publiques (OMT) pour faire baisser les taux d'emprunts mais aucun pays n'y a jusque là fait appel. L'Espagne, pressentie pour l'inaugurer, s'y refuse jusqu'à présent, craignant de devoir se plier à de nouvelles mesures d'austérité imposées via le Fonds de secours européen (MES).

Ainsi après les peuples, voilà que les états eux même doutent de la CE... Nous veut-elle tant de bien que cela ? Les chefs de gouvernement doivent actuellement se demander s'il faut risquer des émeutes et la perte des futures élections juste pour respecter un plan de marche suicidaire. C'est un peu comme le suicidaire qui au moment de presser sur la détente à une hésitation repensant à tout ce qu'il va perdre...

 

Espoir

 

Finalement, on passe par des moments d'espoirs et de désespoirs lorsqu'on vit dans une Europe que l'on à pas choisi. En ce moment, j'ai de l'espoir. La réaction patriotique des jeunes Français, celle de certains médias, la réaction des peuples européens, la timidité des états, ce ne sont que des signes positifs permettant d'alimenter l'espoir de voir infléchir les décisions de ceux qui jusqu'à présent pensaient que nous étions trop stupides pour décider et qui de ce fait étaient, selon eux, trop bons pour le faire à notre place.

 

Merci pour tout. Laissez, on s'en occupe...

 

chris 

Publié dans Enquête

Commenter cet article