La télé Russe en visite à Paris

Publié le par Christophe

Télé russe  
   
NPI a diffusé une vidéo qui est un extrait d'un reportage de la télévision Russe à Paris.
 
Le commentaire est en Russe et je vous propose de revoir cette vidéo avec un sous titrage en français des principaux commentaires du journaliste Russe seulement. C'est assez amusant.
(merci à Elena pour son aide) 
 
 
(1) Un point important
 
Dans le commentaire de la vidéo, Olivier Decrock semble expliquer que les dealers cachent des lits et de l’électroménager sur les toits en vue de les lancer sur la police. Il semble ajouter que les délinquants mettent le feu aux poubelles pour faire venir les pompiers et les taper.
On ne sais pas pourquoi la télévision Russe Traduit « La police avec les pompiers mettent le feu dans ces bâtiments pour faire sortir les dealers ».
 
Cela nous amène à nous poser quelques questions
Les Russes ont-ils voulu faire le buzz ?
Y a t-il eu malentendu avec Olivier Decrock ?
Le journaliste Russe a t-il fait une erreur de traduction ?
Pire, les Russes ont-ils relaté des propos entendus hors caméras ?
 
On peut se demander quel serai l'intérêt des dealers de provoquer la venue de la police en mettant le feu, provoquant ainsi la suspension de leur « commerce ».
Par contre, pour la police, c'est tout bénef de venir au secours des pompiers et par la même occasion gêner le trafic de drogue.
 
Loin de moi l'idée d'accuser la police de mettre le feu ou d'accuser Olivier Decrock de tenir des propos accusateurs envers la police hors caméra. Mais comme Jacques Pradel visionnant l'autopsie de Roswell, « je suis troublé » LOL.
   
Le point sur quelques Français aperçus dans le reportage
  
Olivier Decrock
 
Olivier Decrock Après avoir claqué la porte de l'UMP, il a rejoint le Parti radical de gauche (PRG).
Cet entrepreneur de Saint-Ouen a créé le blog: Lesaudoniens.com.
 
Shérazade Belayni  
     
 Shérazade Belayni  On se souvient de cette étudiante en BTS de comptabilité, brûlée vive en novembre 2005 par un Pakistanais qu'elle refusait d'épouser.
Les Russes disent qu'elle lui a refusé "le coeur et la main".
             
 
Le 13 novembre 2005, un dimanche matin, dans une rue de Neuilly-sur-Marne près du domicile familial des Belayni, son agresseur heurte volontairement la jeune fille avec sa voiture. Il l'asperge d'essence et met le feu à ses cheveux. Shérazade est sauvée par des riverains alertés par ses cris.
Le corps brûlé à 60%, hospitalisée dans un état critique, elle est maintenue plusieurs semaines dans un coma artificiel et garde d'importantes séquelles physiques et psychiques. Le corps et la partie gauche du visage sont atrophiés par les brûlures malgré plusieurs opérations de chirurgie réparatrice. La jeune fille a quitté son quartier de Neuilly-sur-Marne qui ravivait le souvenir douloureux de l'agression et vit à Paris où elle travaille à temps partiel dans une administration.
On apprend par la télévision Russe, que cette administration serai donc la police...
 
 
chris 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article