Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 1er gourvernement de François Hollande

Publié le par Gérald Bottosso

Le président François Hollande a rendu public le 16 mai 2012 la composition de son premier gouvernement :
 
Premier ministre  - Jean-Marc Ayrault
 
Ministres :
ministre des Affaires étrangères - Laurent Fabius
ministre de l'Education nationale - Vincent Peillon
Garde des Sceaux, ministre de la Justice - Christiane Taubira
ministre de l'Economie, des Finances et du commerce extérieur - Pierre Moscovici
ministre des Affaires sociales et de la santé - Marisol Touraine
ministre de l'Egalité des territoires et du logement - Cécile Duflot
ministre de l'Intérieur - Manuel Valls
ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie - Nicole Bricq
ministre du Redressement productif - Arnaud Montebourg
ministre du Travail, de l'emploi et du dialogue social - Michel Sapin
ministre de la Défense - Jean-Yves Le Drian
ministre de la Culture et de la communication - Aurélie Filippetti
ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche - Geneviève Fioraso
ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement - Najat Vallaud-Belkacem
ministre de l'Agriculture et de l'agroalimentaire - Stéphane Le Foll
ministre de la Réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique - Marylise Lebranchu
ministre des Outremer - Victorin Lurel
ministre des Sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative - Valérie Fourneyron
 
C'est à Bercy que les passations de pouvoir ont débuté avec l'esquisse des premières mesures et lignes de force de la nouvelle présidence.
 
Vincent Peillon a confirmé le retour à la semaine de cinq jours dans le primaire, supprimée en 2008. Il a précisé qu'il reviendrait aux collectivités locales de fixer la "cinquième journée" au mercredi matin ou au samedi matin. "Ce n'est pas le plus simple, mais nous le ferons."
 
Michel Sapin a réitéré l'engagement d'un "coup de pouce" au smic, "la grosseur du pouce faisant partie des sujets qu'il faudra aborder directement avec les partenaires sociaux". Il a assuré par ailleurs que le pouvoir d'achat des retraités serait préservé.
 
Au ministère de l'Intérieur, Manuel Valls a promis "ni angélisme, ni course effrénée au chiffre, ni stigmatisation d'une communauté, d'une catégorie par rapport à une autre".

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérald Bottosso 18/05/2012 02:56

Voir aussi le commentaire de Anne Zelensky qui trouve cette composition à contre courant de ce qui semblait être prévisible.

http://ripostelaique.com/ethique-parite-renouvellement-cette-gauche-la-je-prends.html

Christophe GILLES 17/05/2012 23:40

A la lecture de la liste du gouvernement ; on peut dire que la parité homme femme est respectée tout comme la diversité et la binationalité.

J'avais très envie de me lancer dans la critique individuelle sur la composition celui-ci, mais la lecture du papier de Christine Tasin m'a fait me raviser.
Il est en effet impossible de décrire aussi bien qu'elle la catastrophe qu'il constitue. L'énumération qui est faite des membres les plus choquants, les liens et les vidéos qui agrémentent son
texte sont juste parfaits :
http://ripostelaique.com/gouvernement-hollande-communautarisme-et-discrimination-positive-contre-la-france.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ripostelaique%2FznSM+%28Riposte+Laique%29

Je me permet donc une critique générale, une pensée et une note d'espoir.

Ce gouvernement va pouvoir, par les personnalités qui le compose, largement contribuer au déclin de la culture et des valeurs de la France.

J'ai une pensée pour Eric Zemmour qui voit bon nombre de ses ennemies devenir ministres...

Avec un tel gouvernement et la politique que l'on imagine qu'il va instaurer, cela augure d'un terrain très favorable pour que Marine Le Pen puisse défendre nos idées.
Sauf si le 17 juin 2012 il est obligé de démissionner... On verra...

Christophe GILLES