Le FN et les homos

Publié le par Christophe

FN Homo 

Y a t-il des homos dans le FN ?

Le débat sur le « mariage pour tous » très animé dans notre pays est sujet à polémique et a obligé les individus à se dévoiler. Il y a ceux qui sont contre catégoriquement, ceux qui sont contre à demi mot et ceux qui sont homos. J'ai aimé la réaction de certains, j'ai été déçu par d'autres et j'ai beaucoup ris en entendant ce qui se dit sur la prétendue homosexualité de Jean Marie Le Pen.

 

 

J'ai aimé

 

Le député du Vaucluse Jacques Bompard (Ligue du Sud) a dénoncé la violence des militantes d'extrême-gauche en évoquant l'action des FEMEN, après les heurts survenus lors de la manifestation contre le mariage gay où des militantes féministes se sont fait molester.

"Les extrémistes du groupe Femen ont attaqué violemment la manifestation en aspergeant avec des extincteurs les manifestants, dont des enfants en poussette, et le service d'ordre de la manifestation", assure le député du sud. Pire, selon lui, les militantes du mouvement féministe ukrainien Femen se sont "mises nues en vociférant devant les jeunes enfants" avec "des inscriptions christianophobes et ordurières ornant leur poitrine", écrit-il encore dans son communiqué. "Contrairement à ce qu'affirme Mme Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, les provocations et les appels à la haine émanaient bien des agresseurs et non des manifestants"

http://lci.tf1.fr/france/societe/manif-anti-mariage-gay-bompard-accuse-les-militantes-agressees-7674489.html

 

Le député européen FN Bruno Gollnisch, et une vice-présidente du parti, Marie-Christine Arnautu, "à titre personnel" ont participé à la marche.

Bruno Gollnisch écrit sur son blog.

http://www.gollnisch.com/2012/11/19/les-morts-votent-a-lump-les-defenseurs-de-la-famille-dans-la-rue/

 

« Grotesques, lamentables, un certain nombre de personnalités l’ont été aussi en tentant de dissimuler le formidable succès des rassemblements contre le mariage et l’adoption par les couples homosexuels, derrière les agressions dont auraient été victimes dimanche, lors de la manifestation organisée à Paris sous l’égide de Civitas d’Alain Escada, des militantes du mouvement extrémiste Femen et des journalistes, parmi lesquels Caroline Fourest (…) Dans les faits, il faut admettre que ce type de provocation est comparable à celle qui consisterait, par exemple, à hurler des slogans pro Hamas en brandissant un drapeau palestinien au sein d’une manifestation pro-israélienne du Likoud, ou l’inverse. (…) Nos courageuses Femen ne se seraient certainement pas montrées aussi éructantes et dépoitraillées à la sortie d’une mosquée ou d‘une synagogue, les autorités de ces deux religions ayant pourtant elles aussi dénoncé la folie « du mariage pour tous » (…)

Au contraire, j’aimerai que les manifestations organisées par la gauche, qui sont très souvent, sinon systématiquement, le théâtre de violences, soient aussi exemplaires que les rassemblements qui se sont déroulés cette fin de semaine. Que ce soit à Paris (70 000 manifestants selon la préfecture de police, 200 000 selon les organisateurs, chiffre beaucoup plus prés de la réalité), à Lyon (entre 22 000 et 27 000 participants), à Marseille, Toulouse, Nantes Rennes, Laon (…)».

 

 

Je n'ai pas aimé

 

La présidente du Front national, Marine Le Pen, et son vice-président Florian Philippot se sont démarqués de la manifestation dimanche contre le mariage homosexuel, à laquelle ont participé des cadres frontistes. "Il y avait une belle manifestation, c'était celle de samedi, celle qui était familiale, bon enfant (...) et puis la manifestation d'hier (dimanche) qui a dérapé", a déclaré M. Philippot lundi sur LCI.

http://lci.tf1.fr/france/societe/manif-anti-mariage-gay-bompard-accuse-les-militantes-agressees-7674489.html

Dimanche, Marine Le Pen avait déjà pris ses distances par rapport à cette manifestation, à laquelle participaient Bruno Gollnisch, et Marie-Christine Arnautu, "à titre personnel". Sur le plateau du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, la présidente du FN avait affirmé qu'elle se sentait "probablement" plus proche de "ceux qui ont manifesté samedi", à l'appel d'un collectif "La manif pour tous", que de ceux qui ont manifesté pour Civitas.

 

 

J'ai ris

 

Alors que la France se bagarre et se débat autour de la légalisation ou non du mariage gay, un livre vient déterrer les vieilles remarques homophobes du FN français et de son leader historique Jean-Marie Le Pen.

La presse étrangère a profité de la sortie du livre Le Pen, une histoire française signé par Philippe Cohen et Pierre Péan pour ressortir un vieux serpent de mer qui prétendait que Jean-Marie Le Pen serai homosexuel. http://www.dailymail.co.uk/news/article-2233637/Far-right-French-nationalist-John-Marie-Le-Pen-homosexual-experience-politician.html

Selon ces auteurs, un homme politique reconnu mais souhaitant rester anonyme leur a affirmé qu'André Labarrère, ancien maire socialiste de Pau aujourd'hui décédé, aurait avoué avoir participé à quelques initiations « au plaisir entre hommes ».

Selon le huffingtonpost.fr qui reprend l'information comme de nombreux médias français,

http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/16/jean-marie-le-pen-homosexuel-aventure-homosexuelle-avec-maire-pau_n_2145082.html

« Labarrère aurait partagé l'anecdote avec cet homme politique dans le but de lui expliquer tout le sens d'un mot que lui avait adressé Jean-Marie Le Pen dans lequel on pouvait lire en guise de dédicace: "En souvenir de nos délicieux moments passés ensemble". »

Aujourd'hui, Jean-Marie Le Pen nie tout penchant sexuel, mais reconnaît cependant que l'ancien maire de Pau aurait pu fantasmer sur lui. Fantasme d'ailleurs que n'a jamais nié ce dernier, ouvertement homosexuel et qui avait reconnue il y a dix ans que JMLP « ne le laissait pas de marbre ».

 

 

Y a t-il des homos au FN ?

 

Oui sans doute. Y ont-ils suffisamment d'influence pour que la présidente du FN reste tiède sur le sujet ? Oui peut-être. Voilà qui ne doit pas plaire à une partie des militants. C'est bien connu que comme toutes les autres minorités les homos ont une hargne affirmée pour progresser dans la société n'hésitant pas à se victimiser et à brandir l'épouvantail de l'homophobie au besoin, un peu comme le feraient d'autres avec le racisme ou l'islamophobie.

 

Il est clair que nous avons besoin de tous les patriotes pour redresser le pays, il suffit simplement que le rassemblement de Marine reste bleu et ne tourne pas trop au rose...

 

chris 

Publié dans Décryptage

Commenter cet article