Le "gender" formate nos enfants

Publié le par Christophe

gender roles

 

Voici un article de France Presse Info qui nous montre que le « gender » n'est pas un mirage mais une réalité qui s'annonce comme étant le mal qui va gangrener notre éducation et notre société.

Essayez d'en savoir plus sur le gender ici : http://www.gender.fr/

Personnellement je trouve cela « débile » et je souhaite qu'un jour une étude sérieuse soit publiée.

 

La source :http://www.francepresseinfos.com/2012/11/nevrose-ministerielle-des-eleves-de-cm2.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+FrancePresseInfos+%28France+Presse+Infos%29

 

Et l'article :

 

Névrose ministérielle : des élèves de CM2 censurés pour « sexisme »

Par France Presse Infos

 

« Le père, c'est le chef de famille » et « la mère repasse ». Ces expressions figurent dans un travail collectif réalisé par des élèves de CM2 pour un dictionnaire numérique. La mise en ligne vient d’en être interdite pour cause de sexisme par les malades mentaux du ministère de l’« éducation nationale ».

 

Le Dictionnaire numérique des écoliers, qui comprend 17.000 définitions écrites et illustrées par des élèves de la grande section au CM2, a été lancé en septembre 2010 par la Direction générale de l'enseignement scolaire, dans le cadre du plan national de prévention de l'illettrisme.

« Certaines définitions ne sont pas admissibles en l'état, même si le problème concerne une minorité de définitions », déclarent les névrosés du ministère qui ont décidé sans attendre d’en interdire la mise en ligne sur le site internet du Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP).

 

Le site restera « provisoirement fermé » dans l'attente d'une « révision » du processus de validation par le CNDP, et de « la relecture et réécriture » des définitions incriminées.Autrement dit : après un formatage socialiste en adéquation avec la loi sur le mariage des homosexuels que le gouvernement veut imposer et la théorie des « genders » introduite dans les programmes par Luc Châtel (ministre de Sarkozy).

 

En outre, le ministère a demandé à l'Inspection générale une « évaluation  de l'ensemble du dispositif ».

Le site internet spécialisé dans l'éducation « vousnousils » et le site « leplus.nouvelobs.com » donnent quelques exemples : Une « femme » est « une maman, une mamie ou une jeune fille. Elle peut porter des bijoux, des jupes et des robes. Elle a de la poitrine »… Insupportable pour les socialistes !...

 

Le « père » est « le mari de la maman, sans lui la maman ne pourrait pas avoir d'enfants. C'est le chef de famille parce qu'il protège ses enfants et sa femme. » Quant au mot « mère », il est défini par la phrase : "Ma mère repasse les affaires de toute la famille"… Intolérable pour les socialistes !...

 

En revanche, « le travail réalisé en classe par les enseignants adhérents au projet n'est pour sa part pas remis en cause », indique le ministère, qui souligne que « l'élaboration de définitions par les élèves est un outil pédagogique opportun pour l'acquisition du vocabulaire, priorité dès l'école maternelle pour prévenir l'illettrisme ». À condition que les élèves se conforment à l’idéologie du moment !...

 

Avec AFP

chris 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article