Le gloubi-boulga UMPS reconnu par Melenchon ?

Publié le par Gérald Bottosso

BFM Melen 
BFMTV 2012 : le reportage, Jean-Luc Mélenchon
Enregistré en direct en février 2011 sur BFMTV, Jean-Luc Mélenchon réagit à un reportage de Farida Setiti, qui s'est entretenue avec des anciens ouvriers du Pas-de-Calais, déçus du parti communiste et du parti socialiste et désormais militants de Marine Le Pen.
 
Juste après la diffusion du reportage, Farida Setiti ouvre la discussion avec une question/affirmation " ... alors pour ces personnes vous êtes un candidat masqué du partis socialiste ..."
  
Jean-Luc Melenchon régit aussitôt par sa morgue habituelle "ben, elles m'ont pas l'air très brillantes, hein ...donc ça serait une erreur de plus de leur part!", laissant ainsi sous-entendre que ces personnes ne sont pas suffisamment intelligentes pour démasquer qui que ce soit.   
  
Mais réalisant un peut trop tard qu'il avait franchi la ligne "rouge", notre révolutionnaire masqué se reprend pour dévoiler à son tour un grand scoop; " ... le gros de la troupe de l'électeur du Front National ce ne sont pas les quartiers populaires, ... , c'est toujours dans les beaux quartiers ..."
  
Et bien Mr Melenchon se trompe ou nous trompe car c'est toujours les quartiers populaires qui nous soutiennent alors que les beaux quartiers nous boudent un peu à l'exemple du score du FN au 1er tour de la présidentielle à Neuilly qui est de 5% seulement.
  
Très satisfait de sa (fausse) révélation, il cherche alors à désigner deux bouc-émissaires qui seraient responsables du transfuge de l'extrême gauche chez le FN "... parce qu'ils ont l'impression que tout est du pareil au même ..." ,  en parlant de la droite et de la gauche.
 
Nous sommes bien d'accord, et nous leur avons donné un nom, l'UMPS ! mais cela n'explique pas pourquoi un électeur du FN ne se retrouve jamais à l'extrême-gauche, peut-être que quand on a ouvert les yeux il n'est plus possible de les refermer ?
 
Afin de reconquérir illico son électorat dissident, Mr Melenchon sort l'artillerie lourde, " ... il faut donc que ce soit une gauche conséquente qui aille frapper la où il faut frapper pour donner les moyens au grand nombre de vivre, voilà ! ..."
 
Immédiatement on comprend que les choses sont simples : on vient, on frappe, on prend et on se partage. Là aussi on comprend qu'elle partie de la population va le mieux réagir à cet appel à la violence dans une saine justice dispensée de tout procès.
 
A ce moment là, Mr Melenchon pense qu'il a suffisamment baladé au large les journalistes pour ne pas avoir à répondre à la question : Appellerez-vous à voter PS au 2ème tour ?
Raté ! Les journalistes n'ont pas bougés et ils l'attendent de pieds ferme sur la berge.
 
Comme un petit garçon qui ne veut pas avouer ses cachotteries, il finit par trouver l'excuse suprême : " ... c'est la tradition à gauche ...", voilà quelqu'un qui est bien conformiste pour un révolutionnaire !
     
Mais regardez bien à 4:18 de l'interview et comparez avec le clip de campagne du PS. On est en février 2011 et le clip du PS est sorti en janvier 2012 !!! Melenchon serait-il l'auteur du signe de ralliement à Hollande ?
 
Au passage on notera que Mr Melenchon n'aime pas être insulté (clein d'oeil à la caricature de Plantu), mais il nous l'a prouvé tout au long de la campagne, lui, n'a aucun scrupule à insulter sans subtilité les autres. (Lire l'article du Parisien.fr )
 
Nous sommes donc très fier d'accueillir dans notre mouvement "anti-système" tous les communistes qui ouvrent les yeux sur la décadence de notre société et l'imposture de Mr Melenchon.
 
  

 

 

Vous l'avez compris, le Rassemblement Bleu Marine est le plus apte pour défendre le peuple Français des extrémistes du front de gauche aux discours de plus en plus haineux et aux postures de plus en plus staliniennes. Nous offrons un refuge pour tous les patriotes qui veulent défendre la France et les intérêts du plus grand nombre.

 
Gérald Bottosso
     
       

Publié dans Décryptage

Commenter cet article