Le patriotisme n'est pas un crime et peut unir une nation multiethnique

Publié le par Christophe

russian marsh

 

Alors que nous avons eu tout les peines du monde à organiser la première marche contre le fascisme islamiste en France le 10 novembre, la Russie a célébré dimanche 4 novembre la fête de l’unité. Rien d'extraordinaire me direz vous, sauf que la marche organisée à Paris était composée de personnes de toutes tendances soutenant des slogans patriotes visant a refuser le fascisme islamiste en prenant soin de ne pas tomber dans le nationalisme. Malgré cela les seuls médias qui en ont parlés un peu, n'ont pas hésité à qualifier les participants « d'extrême droite » sous entendant des racistes. A contrario la marche russe quand à elle ne sait sur quel pied se positionner puisque à mi chemin entre patriotisme et nationalisme. Le 4 novembre est la seule journée de l’année où la rue appartient aux mouvances ultranationalistes, puisque chaque 4 novembre des milliers de nationalistes manifestent dans toute la Russie sans que cela ne choque personne et les médias relaient cet événement comme un autre, c'est de l'information .

On peut se demander lequel des deux pays est celui des libertés...

 

 

Origines de la fête de l'unité

 

Minine et PojarskiIl y a 400 ans, le prince Pojarski et le citoyen Minine levèrent une armée pour chasser de Moscou les envahisseurs polonais  et lituaniens. Les deux héros historiques ont leur monument sur la Place Rouge, à deux pas du Kremlin, sur lequel on peut lire les mots suivants: "Au citoyen Minine et au prince Pojarski la Russie reconnaissante ".

A l'origine, ce monument était au centre de la Place Rouge mais en 1936 il fut déplacé devant la cathédrale pour des raisons pratiques car jugé peu compatible avec les défilés de l'armée rouge. Il est aujourd’hui situé devant la cathédrale Basile-le-Bienheureux.

En 2005, c’est le président Vladimir Poutine qui a réinstauré  un certain nombre de fêtes nationales russes, y compris celle du 4 novembre.

http://centrerussemons.net/documents/4novembre.html

 

Le but de cette journée est officiellement d’unir tous les Russes et de sauvegarder les valeurs ethniques, historiques et culturelles du pays. Célébrant le bicentenaire de 1812 le président Vladimir Poutine appelait récemment le pays à  l’unité, "C'est seulement lorsque les nations de Russie ont été unies, ont été ensemble, qu'elles ont obtenu leurs meilleurs résultats dans le développement de leur mère patrie", a déclaré le chef de l'Etat russe devant des dignitaires russes et étrangers, dont l'ancien président français Valéry Giscard d'Estaing.

Plus tôt dans l’année, il avait prôné le patriotisme comme "seul ciment possible pour unir l’ensemble multiethnique qu'est la Russie".

 

 

Entre patriotisme et nationalisme

 

russian marsh moscouUn sondage récemment publié par le centre Vtsiom montre que plus de 50% des Russes sont sceptiques quant à l'unité nationale de la Russie.

http://wciom.ru/index.php?id=459&uid=113315

Pourtant un autre sondage réalisé par Levada indique que 60% des russes adhèrent au slogan « La Russie aux russes ». http://larussiedaujourdhui.fr/articles/2011/11/15/le_nationalisme_a_visages_multiples_12948.html 

Le 4 novembre la rue appartient aux mouvances ultranationalistes et des milliers de nationalistes manifestent dans toute la Russie.

Dimanche dernier, selon le journal « Izvestia » environ 20 mille personnes ont défilé dans les rues de Moscou en compagnie des leaders du Mouvement contre l'immigration clandestine, Alexander Belov-Potkin et président de la "Russian National Union" Baburin Sergei. http://izvestia.ru/news/538996

Les défilés ont été accompagnés de slogans viscéralement anti-caucasiens, anti-Poutine, pour la défense des Russes ethniques et appelant à cesser de nourrir le Caucase.

 

ça suffit de nourrir le Caucase ! Assez !Москва (Moscou) : "Les Russes arrivent !" - "ça suffit de nourrir le Caucase ! Assez !"
 

On notera que si Poutine est à leur yeux trop laxiste avec l'immigration, il y a longtemps que chez eux la tête de notre président se baladerai en haut d'un pique, mais de toute façon il n'aurai jamais été élu... Alexandre Belov a, par exemple, accusé le président Poutine de génocide contre son propre peuple !

En province, dans certaines manifestations, on a appelé par contre à cesser de nourrir Moscou qui comme Paris est en proie à l'immigration. Vladimir Tor, le leader du mouvement national-démocrate, a appelé à cesser de nourrir le Caucase et à arrêter l’immigration vers Moscou.

 Nijni-Novgorod

      Нижнем Новгороде (Nijni-Novgorod) : "ça suffit de nourrir Moscou !"
 

 

Le nazislamisme

 

fresque nazisCes groupes nationalistes sont considérés comme néonazis par les anarchistes. Certains le sont mais la majorité sont patriotes contrairement à ce que vous diront les médias dhimmis. Mais là n'est pas la question. Le 4 novembre, les anarchistes de Saint-Pétersbourg ont souhaité une joyeuse fête aux "fascistes, nazis, patriotes, eurasiens, néoconservateurs", en leur préparant un cadeau spécial : une fresque (photo ci-contre) sur le mur d’un bâtiment de la Prospekt Nevski. Il est écrit sur un fond blanc-noir-or (leurs couleurs) : «Нацисты едят шаверму тайком» « Les nazis mangent des khebabs en secret ».

Nous dénonçons ce rapprochement que par le mot nazislamisme et voilà qu'en Russie, les anarchistes aussi, font le lien entre l'islam et les nazis. Intéressant non ?

Vous pouvez voir une courte vidéo de l'élaboration de la fresque ici :

http://www.youtube.com/watch?v=euwPY_9-HHQ

 

 

Les 3 couleurs blanc-noir-or

 

NizhnevartovskL’ancien drapeau impérialiste noir-jaune-blanc est connu en Russie par ceux qui ont ouverts au moins quelques livres d'histoire.
Utilisé pour la première fois en 1814 après la défaite de Napoléon, comme un symbole de la victoire de l’armée russe, le drapeau noir-jaune-blanc a été officialisé comme étendard de l’Empire russe par un oukase d’Alexandre II en 1858.

Il est réapparu lors de la crise constitutionnelle russe alors que le parlement est mis au pas avec l'aide de l'armée, qui assiège et envahit la Maison blanche le 4 octobre 1993.

Aujourd'hui les couleurs de ce drapeau sont reprises par de nombreux mouvements patriotes, dont certains associés au fascisme, notamment le NPR, organisation des national-patriotes de Russie, ou Pamiat (Mémoire).

 

 

Deux approches identitaires

     

La Russie et la CE sont diamétralement opposées sur l'approche identitaire. L'Europe à pour doctrine de contenir voire d'anéantir les courants nationalistes et patriotiques. Cela doit (prix Nobel oblige) nous garantir la paix sociale et la cohabitation pacifique entre des populations autochtones et des populations allogènes. Le moins que l'on puisse dire c'est que les résultats se font attendre. En Russie, l'approche est différente, le patriotisme est destiné à cimenter les peuples autour de l’Etat. Ce patriotisme qui semble fonctionner et apparaît comme une solution d'unité nationale en Russie, est en revanche décrié et diabolisé (voire criminalisé) en Union Européenne. Le patriotisme européen n'existant pas et le patriotisme national étant devenu un crime, il ne reste que le repli sur elles même des communautés. Les souchiens se regroupent entre souchiens, les noirs entre noirs, les arabes avec les arabes. La haine et le refus de vivre ensemble s’installe comme un véritable terreau à générer des Momo Vladimir. Continuons comme cela et les banderoles comme celle de la photo ci-dessous deviendront banales. Je suggère aux auteurs de tenter de le faire en Arabie Saoudite...  

aimez les étrangers ou quitter la France Иностранцы. Любите их или Покиньтe Францию

 

 

Blattmannisation

     

"L’Etat russe considère le Russe ethnique comme étant à l’origine de l’Etat historique et comme le peuple qui transcende les régionalismes en une culture unique et des valeurs communes propres à la civilisation russe".

Auteur inconnu 

 Novosibirsk

      Новосибирске (Novosibirsk) : Des enfants sous les 3 couleurs

 

"Nous n'avons pas d'idéologie dominante ni d'article de la Constitution qui garantisse l'exclusivité à une force politique quelconque. Nous devons cependant trouver ensemble quelque chose qui puisse unir toute la nation multiethnique qu'est la Russie. Je ne vois rien d'autre que le patriotisme"

 Vladimir Poutine - Владимир Путин

 

L'Europe s'entête a se fixer comme objectif tout le contraire. Blattmannisation !!!

 

chris

Publié dans Décryptage

Commenter cet article