Les gender's awards

Publié le par Christophe

genders festival

     

Trois cas de déformation de la société avec au USA un garçon de 11 ans qui va subir une opération chirurgicale pour se faire enlever son pénis après avoir pris des hormones depuis l’age de 8 ans ; en Suède, le PS local qui veut interdire aux hommes d'uriner debout et en Italie parce qu'un enfant d'une école de Rome à deux mamans, la fête des pères est supprimée ! Comme dab, cela est impossible en France au même titre qu'un homme dont tout le monde se moque en l'appelant Flamby ne peut pas devenir président... 

  

Deux lesbiennes transforment leur fils adoptif en fille   

 

Un enfant de 11 ans va subir une opération chirurgicale pour se faire enlever son pénis après avoir pris des hormones depuis l’age de 8 ans. L’enfant, élevé par un couple de lesbiennes, se sentirait une fille depuis toujours, selon ses mamans, qui lui font subir tout cela pour sa santé…

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2043345/The-California-boy-11-undergoing-hormone-blocking-treatment.html

Les Californiens « sont en avance » sur nous, ils sont plus « tolérants » (honte à nous qui osons débattre du mariage pour tous) et comprennent que chacun doit pouvoir vivre sa vie comme il l’entend. Ainsi, non content d’avoir autorisé le mariage et l’adoption aux homosexuels, l’état permet aussi à des enfants de subir des opérations de changement de sexe.

Un couple de lesbiennes traite donc son fils contre sa terrible condition de mâle. Depuis ses 8 ans, Thomas Lobel, un petit garçon adopté par un couple de lesbiennes, et désormais rebaptisé Tammy, subit donc un traitement hormonal pour enfin devenir une fille. Pour ses 11 ans, ses deux mamans vont même lui offrir un vagin et lui faire découper son pénis. Les deux mamans font cela pour la santé de leur enfant qui se sent fille depuis toujours et qui risquerait fortement de se suicider à l’adolescence s’il ne dispose pas d’un organe féminin. Ces deux tarées pensent qu’à 8 ans, vivant entre deux mamans lesbiennes, l’enfant aura eu tout le recul et le libre arbitre pour décider de subir ses modifications hormonales et chirurgicales, dont aucun enfant au monde de cet age n’a connaissance…

 

 

Le Parti de gauche suédois veut interdire aux hommes d’uriner debout

 

En Suède, le Parti de gauche a déposé, le 12 juin dernier, au Conseil général de Sörmland, une proposition absurde, totalitaire et inapplicable visant à interdire aux hommes l’usage des toilettes dans la position debout.

http://www.charentelibre.fr/2012/06/14/une-region-suedoise-voudrarit-obliger-les-hommes-a-uriner-assis%2c1100438.php

Les membres du Parti de gauche qui portent cette proposition la justifient par des motifs hygiéniques, médicaux et même sexuels puisque la proposition précise qu’uriner assis « contribue à une vie sexuelle meilleure et plus longue ».

Au delà de l’anecdote et de l’aspect comique de cette affaire, c’est pourtant toutes les tares idéologiques de la gauche qui y sont synthétisées. L’idée est de faire du vent autour de propositions vides et ubuesques, afin de créer un bel écran de fumée devant leur incompétence à résoudre les vrais problèmes. Problème : Comment empêcher ces salauds de mâles de pisser debout chez eux ?

 

 

Un enfant a deux mamans, l’école supprime la fête des Pères

 

En Italie, la fête des Pères est le 19 mars, jour de la Saint-Joseph. Dans beaucoup d’écoles, comme en France, les maîtresses marquent l’événement en faisant faire aux petits un dessin ou un cadeau pour leurs papas. C’était le cas, jusqu’à cette année, à la maternelle Ugo Bartolomei de Rome.

Mais cette année, les maîtresses ont eu un cas de conscience. C’est qu’il y a dans la classe une petite fille élevée par « deux mamans », sa mère biologique et la compagne de celle-ci. Les maîtresses ont consulté une psychologue de la municipalité qui leur a confirmé qu’il n’était pas possible de célébrer la fête des Pères. Fortes de cet avis d’expert, elles ont proposé à la réunion des parents d’élèves de supprimer à la fois la fête des Pères et celle des Mères, pour les remplacer par des « fêtes de la famille ». Devant les protestations, elles ont finalement décidé de maintenir la fête des Mères mais « d’organiser pour la Saint-Joseph une fête plus générique de la famille ». Exit la fête des pères !

 

 

NDLR

 

Merci au PS de faire de nous des homophobes, d'exterminer notre civilisation, de créer un monde totalitaire ou la bien-pensance décide comment les humains doivent uriner, déféquer, avoir des rapports sexuels et ce qu’il doivent penser. Jusqu'où le peuple Français veut-il descendre avant de réagir ?

 

chris 

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article

daniel 21/03/2013 00:48


Quand le bons sens sera revenu, j'espere qu'elles seront poursuivies pour tentative d'homicide, mutilations et tortures, ainsi que le médecin qui osera pratiquer cet acte infame.


Quelques années en prison pourraient peut-etre leur remettre l'esprit à l'endroit.