Les islamistes du Maroc font passer la politique avant la religion

Publié le par Christophe

Maroc Benkirane

 

Les islamistes du Maroc savent faire deux poids deux mesures lorsqu'il s'agit de choisir entre leur intérêt personnel et celui imposé par l'islam. Tantôt ils tolèrent le comportement « d'infidèles » des femmes politiques Franco-Marocaines tantôt ils le condamnent...

 

Najat Vallaud-Belkacem la ministre du droit des femmes de nationalité Française en France et Marocaine au Maroc, est totalement épargné par la vindicte de son pays d'origine. Dans le même temps Rachida Dati, ex ministre et se trouvant dans la même situation que Najat Vallaud-Belkacem du point de vue de la nationalité est par contre dans le collimateur des intégristes Marocains.

Il y a certainement une raison à cela, sinon pourquoi ce deux poids deux mesures ?

Tentons d'établir une hypothèse en analysant la situation de chacune d'entre elles...

 

 

belkacem-Najat Vallaud-Belkacem

 

Cette femme, née au Maroc, a la double nationalité, comme nombre d’électeurs qui ont voté majoritairement pour le président Normal 1er.

Celle qui se définit Marocaine de l’étranger, a été nommé ministre des Droits des femmes dans le gouvernement Ayrault.

 

Elle est totalement épargné par les intégristes du Maroc et pourtant si rien de ce qu'elle fait ne peut être considéré comme un outrage en France, il devrait en être tout autrement pour les islamistes Marocains au vue de la rigidité de l'islam.

Prenons quelques exemples de ce qui aurait pu lui valoir les foudres de ses détracteurs Marocains.

 

En premier lieu, sa position en faveur d'un mouvement féministe. Même si elle ne l'a pas soutenu directement, elle n'a pas hésité à recruter pour son cabinet Caroline de Haas, celle qui s’était ridiculisée avec la campagne « osez le féminisme », « Osez le clito »…

http://www.europe1.fr/France/Osez-le-clito-chronique-d-un-buzz-596371/

 

Najat-Vallaud-Belkacem-sexieElle ne porte pas le voile. Peut-être est-ce due à sa fonction de ministre, mais elle ne le portait pas avant. Je reconnais que cet argument est un peu tiré par les cheveux...

Enfin, elle n'a pas hésité à poser devant un photographe en jupe en prenant une pause laissant apparaître une grande partie de ses jambes.

Personnellement je la trouve plutôt sexie sur cette photo, mais j'imagine ce qu'en disent les islamistes Marocains.

Alors pourquoi aucune réaction ?

Parce que par sa carrière elle met à l'honneur le Maroc et que les islamistes de ce pays considèrent à tort ou à raison, qu'elle pratique la Taqiya.     

 

Depuis décembre 2007, elle faisait partie des membres du « Conseil de la communauté marocaine à l’étranger » directement nommés par le roi Mohamed VI.

 

belkacem-marocVoir ici :http://infomaroc.sitego.fr/membres-du-conseil.html

et ici : http://www.amb-maroc.fr/accueil-actualit%E9/hommage/portrait-elyazami.htm

 

Depuis que son appartenance à cet organisme a été révélé par la presse, Najat Belkacem a quitté le « Conseil de la communauté marocaine à l’étranger » en décembre 2011.

Le rôle du CCME est de promouvoir l'identité et la culture Marocaine à l'étranger. Voir ici :

http://www.ccme.org.ma/fr/Le-Conseil/Pr%C3%A9sentation/le-conseil-de-la-communaute-marocaine-a-letranger.html

 

Elle a donc mené une double carrière politique simultanée, l’une au service de la France et l’autre au service du Maroc, mais, ce grand écart était assumé : http://www.bladi.net/najat-belkacem-conseil-mrenajat-belkacem-conseil-superieur-mre.html

 

Devenue ministre, Najat Vallaud-Belkacem, souhaite voir la France se donner les moyens d'abolir la prostitution.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/24/97001-20120624FILWWW00025-belkacem-veut-abolir-la-prostitution.php

Mais la Franco-Marocaine garde le silence sur la prostitution marocaine http://www.emarrakech.info/Maroc-La-prostitution-en-milieu-estudiantin-un-phenomene-alarmant_a17594.html

qui serait une importante http://www.lavieeco.com/news/societe/prostitution-de-15-a-10-000-dh-la-passe-et-un-systeme-qui-profite-a-beaucoup-de-gens-21712.html

source de devises du royaume http://www.bladi.net/prostitution-maroc.html

La encore, elle sert directement ou indirectement (seule elle peut le dire) les intérêts du Maroc et de ses dirigeants.

 

Le prestige de voir l'enfant du pays devenue ministre en France, les petits services cités supra, son appartenance au PS (partis de 93% de l'électorat musulman) etc...

Voilà bien des raisons de ne pas s'en prendre à l’intéressée. Du moins pour l'instant. Une fois Normal 1er débarqué de l’Élysée et Najat Vallaud-Belkacem redevenue simple citoyenne anonyme, celle-ci pourrait se voir rattrapée par la vindicte islamique Marocaine...Tout comme Rachida Dati.

 

 

rachida datiRachida Dati

 

Proche de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati a exercé de hautes responsabilités en étant ministre de la justice. Cette Franco-Marocaine est célibataire et ne porte pas le voile. Voila qui aurait pu déplaire au islamistes pour qui elle reste Marocaine avant tout. Mais une place de ministre en France, c'est tout bénef pour l'image du Maroc. De plus, le poste occupé peu s'avérer très utile pour appliquer une politique moins sévère à l'égard des « richesses de la France » ne respectant pas les lois. Aussi, aucune attaque contre elle pendant cette période. Ils ont même avalé la couleuvre quand elle est devenue mère célibataire ! Celle-ci a due demander un sacré effort car c'était du lourd pour un islamistes !

 

Puis le temps a passé, Sarko a perdu les élections, Rachida Dati est devenue moins incontournable pour l'UMP, peut-être un peu lâchée par son ex président... Et là tout à changé, alors qu'elle ne faisait pratiquement plus parler d'elle, les islamistes Marocains se sont souvenu du mal qu'elle leur avait fait, ils sont passés à l'attaque.

 

Le 2 octobre 2012 le journal le point a révélé que Rachida Dati avait assigné Dominique Desseigne, le P-DG du groupe de casinos et hôtels Lucien Barrière, devant le tribunal civil de Paris pour reconnaissance de paternité.

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-rachida-dati-designe-dominique-desseigne-comme-etant-le-pere-de-son-enfant-02-10-2012-1512374_23.php

Une information confirmée par Dominique Desseigne lui-même, que Le Point.fr a joint par téléphone la veille de la publication de l'article.

Rachida Dati, actuelle maire UMP du 7e arrondissement de Paris, a toujours refusé de révéler le nom du père de sa fille Zohra, à qui elle a donné naissance en janvier 2009 à Paris.

Mai au moment ou ce mystère des dessous de la République risque d'être levé, on apprend qu'au Maroc, un juge réclame l’arrestation de Rachida Dati pour avoir enfreint l’article 490 du code pénal Marocain en ayant eu un enfant né d’une « relation sexuelle illégitime ».

http://www.yabiladi.com/articles/details/13194/maroc-juge-reclame-l-arrestation-rachida.html

 

Le magistrat marocain a été entendu par la justice pour avoir sollicité, dans une lettre ouverte à Mustapha Ramid, l’arrestation de l’ex garde des sceaux de Sarkozy.

 

 

Rachida Dati robe du soirL’adjoint du procureur du roi près du tribunal de première instance de Taza, Adil Fathi, a adressé une lettre au ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, sollicitant l’arrestation de l’eurodéputée, d’origine marocaine, une fois sur le territoire national pour avoir eu un enfant né d’une « relation sexuelle illégitime » .

 

Il ne s’agit pour l'instant nullement de mandat d’arrêt lancé par le magistrat, mais d’une simple demande. Et même si elle est bizarre, elle n’est pas totalement dénuée de fondements juridiques : Selon la loi, Rachida Dati demeure toujours une marocaine et du coup sujette à des poursuites judiciaires en cas d'infraction.

Le cas de Rachida Dati est en contradiction avec l’article 490 du code pénal. Lequel stipule que « sont punis de l'emprisonnement d'un mois à un an, toutes personnes de sexe différent, qui, n'étant pas unies par les liens du mariage ont, entre elles, des relations sexuelles ».

 

Adil Fathi, l’adjoint du procureur du roi près du tribunal de première instance de Taza, est parmi les juges les plus connus au Maroc et il ne manque pas de soutien, notamment des membres du Club des magistrats du Maroc. Une association, créée il y a plus d’une année, qui s’oppose à la très officielle Amicale Hassanie des magistrats.

 

 

Taqiya ?

 

Peut-on dire en voyant Rachida Dati se faire attaquer que c'est parce qu'elle est devenue moins utile pour le Maroc et qu'elle est considérée comme la dernière des « infidèles » au sens islamique ? En contre partie, Najat Vallaud-Belkacem peut-elle se permettre tout et aller donc beaucoup plus loin dans le féminisme et le code vestimentaire du fait qu'elle est sur le devant de la scène et valorise donc le Maroc ?

Ce serai donc un cas de Taqiya révélé... L'une a servie, l'autre sert actuellement. Non, ce n'est pas possible.

 

Dans l'exercice de la Taqiya, le pardon aurait été accordé à Rachida Dati puisqu'elle aurait adopté cette attitude pour servir la cause. Forcé de constater qu'elle n'est pas pardonnée...

 

Si ce n'est pas de la Taqiya c'est donc que les islamistes Marocains sont calculateurs. Celle de leur compatriote qui est aux affaires est inattaquable et celle qui n'y est plus le devient. Cette religion qui dicte de manière draconienne la façon correcte de vivre est finalement volontiers mise à l'écart et bafouée lorsque cela arrange ces messieurs.

 

Les islamistes du Maroc font passer la politique avant la religion !

 

 

chris 

Publié dans Enquête

Commenter cet article