Les vrais objectifs des socialistes

Publié le par Daniel BENBASSAT

récession

L'objectif réel des socialistes, même s'il n'est pas affiché tel quel par prudence, c'est de maintenir et même d'amplifier leur emprise politique sur la France, à tous les niveaux; Etat, régions, départements, communes, syndicats et toutes les innombrables entités publiques et associations où ils peuvent récupérer un peu de pouvoir et d'argent.

 

Il faut être clair et le répéter à chaque occasion :

l'objectif réel, ce n'est absolument pas d'améliorer la situation de la France.

 

Tout le démontre actuellement, il n'y a qu'à voir le budget 2013, et les mesures déjà prises.

 

Qui sont les principaux contributeurs à la hausse des impôts et à la baisse des prestations et des éxonérations :

 

- les salariés actifs du secteur privé

- les entrepreneurs

- les familles ayant du patrimoine immobilier ou mobilier

- les retraités

Il est à noter que ces catégories votent majoritairement à droite.

 

Qui sont les principaux bénéficiaires :

 

- les fonctionnaires

- les jeunes sans formation des zones sensibles (emplois d'avenir financés à 75% par l'état)

- les assistés divers

Tous ceux-là quand ils votent, le font majoritairement à gauche.

Le vote des étrangers issus du Maghreb, dont près de 90% sont favorables au PS, ferait encore pencher la balance.

 

Nous voyons donc que les socialistes sont prêts à détruire la France et son tissu d'entreprises, pour la vampiriser tout en ayant de plus en plus d'élus à tous les niveaux.

Ceci les conduira à appliquer une politique de plus en plus suicidaire au niveau économique, avec encore d'avantage de gabegie pour acheter les électeurs.

 

Le résultat prévisible est l'entrée en récession de la France (on y est déjà), et probablement en dépression à partir de 2013. Lorsque l'objectif européen ne sera pas atteint, il est probable qu’ils augmenteront encore les impôts et les taxes diverses.

Ils feront partir à l'étranger de plus en plus d'entrepreneurs et de salariés des couches supérieures, ce qui fera baisser d'autant plus les recettes de l'Etat.

       

Un cercle vicieux commencera à s'enclencher qui rendra de plus en plus déficitaires nos finances publiques, et de plus en plus lourde et coûteuse notre dette.

Il est probable que, comme Papandréou en Grèce, il finira par s'attaquer à son propre électorat, en particulier les fonctionnaires.

   

A ce moment-là, ce sera le début de la fin de Hollande et du PS, mais la France aura été très proche de la destruction totale.

 

Bien entendu, ce scénario n'est pas inéluctable et un sursaut politique du pays, en particulier lors des élections de 2014 et 2015 peut changer la donne.

 

Daniel BENBASSAT

 

Ref : D0004 

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article

christophe 01/10/2012 20:41


Mais j'ai le sentiment que Gérald n'a pas tout dit et qu'il a une opinion plus tranchée...

Gérald 01/10/2012 20:48



C'est vrai, mais j'ai envie de vivre longtemps, donc si vous apprenez un jour que je me suis suicidé en me jetant de mon balcon ou par tout autre moyen, surtout ne le croyez pas !



Daniel 01/10/2012 11:04


Malheureusement, il n'y a pas besoin de supposer un complot.


On supposera juste que les élus socialistes veulent être réélus aux prochaines élections, ce qui semble une hypothèse raisonnable.


Francois Hollande, qui a été secrétaire du PS pendant plus de 10 ans, connait bien les élus et sait ce qui est bon pour eux.


Globalement les électeurs privilégiés du PS sont ceux qui profitent directement ou indirectement des largesses de l'état et des collectivités publiques.


Donc ce sont eux qui seront chouchoutés en priorité.


Comme par ailleurs, nous savons tous que Hollande n'est qu'une carpette face à l'UE et à l'Allemagne, il est obligé de faire au moins semblant de s'orienter vers un déficit / PIB de 3%.


Pour cela, il n'a d'autre solution que de s'attaquer aux autres catégories de population, c'est-à-dire celles qui dépendent du secteur privé (entrepreneurs, salariés et retraités du privé).


C'est ce que démontre l'analyse du budget 2013 et malheureusement les futurs dommages collatéraux pour la France, ont été oubliés ou volontairement ignorés.

Gérald 01/10/2012 11:07



Alors Normal 1er mérite bien son surnom de "Capitaine de Pédalo", il n'avigue vraiment à vue !



Gerald 01/10/2012 05:38


Daniel, le constat est assez réaliste, mais je ne pense pas que les Socialistes soient tous frappés par un mal inconnu qui les poussent irrésistiblement à faire n'importe quoi. La question est de
savoir pourquoi et quoi ça sert ?


Quel avenir inavouable nous préparent t'ils ? Est-ce si horrible qu'ils n'osent même pas le dire à leurs électeurs ? Mais il ne faut pas oublier que cette situation a été bien préparée par leur
amis complices de l'UMP.


La théorie du complot est envisageable, surtout depuis que la France est devenue une république bananière.


http://www.leparisien.fr/international/mort-de-khadafi-un-officiel-lybien-accuse-les-services-francais-30-09-2012-2191015.php