Londres 2012

Publié le par Gérald Bottosso

London 2012
 

L’année 2012 sera-t-elle l’année de tous les dangers ?

 

Telle est la question que l’on peut se poser au regard de l’actualité brûlante de ce début d’année avec la fin du calendrier Maya, les prophéties bibliques apocalyptiques, le dérèglement climatique, la 3ème guerre mondiale avec le conflit Iran-Israël, la crise monétaire internationale, etc …

 

Mais dormez tranquilles braves gens, les jeux sont là !

 

Voici une photo du grand stade de Londres, le stade flambant neuf dans lequel se dérouleront les Jeux olympiques d'été de 2012 du 27 juillet au 12 août 2012.

Chacun et chacune y remarquera des éclairages en forme de pyramides fort illuminées, sinon illuminaties.

 

Stade London 2012 Illuminatie
 

Quelle curieuse idée aussi de n’avoir mis qu’un œil aux mascottes en cette période de fin du monde ce qui tend à rappeler « l’antéchrist » qui est borgne dans l'eschatologie chrétienne et islamique ou « l’œil qui voit tout » qui orne la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ou le billet de un dollar américain.

 

Mais bien évidemment et comme toujours dès lors que l'on se penche sur les symboles des grandes étapes et des grands projets liés au NWO, tout cela n'est que pure spéculation !  


 

Les origines

 

Les Jeux olympiques ont été rénovés par le baron Pierre de Coubertin en 1894 lorsqu’il fonda le CIO, les premiers Jeux olympiques modernes s’étant déroulés en 1896.

« Il voulait ainsi contribuer à bâtir un monde pacifique au moyen du sport en promouvant la communication, le fair-play et l'entente entre les peuples ».

Cette vaste entreprise financière avec une portée politico-médiatique est devenue depuis 1981 une ONGI dont le siège est à Lausanne (Suisses)

         

Une machine à fric

 

44 partenaires officiels ont déboursé au total 891 millions d'euros pour être "partenaire officiel" des Jeux olympiques de Londres 2012. A ceux-là s'ajoutent les sponsors officiels mondiaux des JO : Acer, Atos Origin, Coca-Cola, Dow Chemical, GE, McDonald's, Omega, Panasonic, Procter and Gamble, Samsung et Visa. Ces derniers verseront 780 millions d'euros pour exploiter l'image des JO de Londres.

 

Mais pour les commerçants autochtones point de salut, ils subissent la loi de protection votée en 2006 comme ce boucher de Weymouth, dans le sud de l'Angleterre qui a fait la "Une de la presse" pour avoir été contraint d'ôter de sa vitrine un chapelet de saucisses élégamment arrangées en anneaux olympiques. (voir article complet) et voir ci-dessous le reportage réalisé dans une ville proche du site Olympique.

 
   

 

10 mots interdits pour le marketing            

Mots interdits London 2012

Le comité d'organisation des JO de Londres a "déposé" 10 mots. Il est ainsi interdit d'utiliser l'association de deux des mots suivants pour faire de la promotion : Jeux, deux mille douze, 2012, Londres, médaille, sponsor, été, or, argent et bronze. Une entreprise ne pourra par exemple pas écrire : "Un été en or".

Des règles très strictes pour éviter "l'ambush marketing" (marketing embarqué), le fait de profiter de la notoriété des Jeux sans payer des droits pour être sponsor officiel.
               

Drones, missiles et vaisseaux armés : bienvenue aux Jeux Olympiques de 2012 !

 

48 000 forces de sécurité, 13 500 troupes, des missiles sol-air stationnés sur des immeubles résidentiels, une arme sonique qui disperse les foules en créant une douleur à la tête, des drones téléguidés, voici une partie de l’arsenal qui sera mis en place pendant les Jeux Olympiques de Londres. Sans oublier une zone de sécurité encerclée par une clôture électrifiée de 18 km, gardée par des agents formés et 55 équipes de chiens d’attaque!

 

On dirait les tactiques de contre-insurrection utilisées par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan, mais ce sont des manoeuvres et effectifs qui seront déployés pour les Jeux Olympiques.

 

Un tel déploiement n’a jamais été vu auparavant. Des mesures de contrôle seront exercées à un niveau tel que seront utilisées des technologies biométriques comme des scanners, des cartes d’identité biométriques, la reconnaissance des plaques d’immatriculation et faciale, un système de suivi de maladies, tout cela sera effectué à des points de contrôle.

 

Une loi de 2006 permettra aux agents de mettre en état d’arrestation toute personne considérée comme suspecte. Le 5 juillet 2012, six terroristes présumés ont été arrêtés à Londres

     

Les primes olympiques pourraient coûter 4 millions d’euros aux contribuables Français !

 

Chers, très chers Jeux Olympiques : 8 tonnes de minerai ont été extraits par le géant minier Rio Tinto afin de confectionner les 4700 médailles qui seront distribuées durant les 302 cérémonies de remise de médailles.

 

Ces médailles sont les plus lourdes et les plus chères jamais réalisées pour des JO d’été.

« Rio Tinto fait partie de ces grandes miniers prédateurs qui pour un kilo d'or se font 60% de marge et versent 2% de royalties à l'État. Ils se disent respectueux des principes de développement durable mais ce n'est qu'une image qu'ils se donnent pour se faire accepter par les États et les fonds de pension », s'agace Patrick Schein le patron de Gold by Gold membre de l'AMR qui défend en effet un label d'or équitable qui « propose des métaux précieux de qualité et respectueux des valeurs humaines sociales ».

 

En 2008, lors des JO de Pékin, la France a glané une quarantaine de médailles, dont 7 en or, 16 en argent et 18 en bronze. Au mois de Janvier, David Douillet a fixé un objectif de 41 médailles dont 12 médailles d'or.

 
Médailles Londre 2012        

La médaille d'or de 410g est composée de 92,5% d'argent et 6 grammes d'or pur. La médaille d'argent devait aussi être composée de 92,5% d'argent pur.

 

Le coût des médailles n’est pas ce qui reviendra le plus cher aux contribuables : chaque état détermine en effet le montant de la prime attachée à la médaille et qui sera versée à ses athlètes.

En France, le ministère des sports, a étagé le montant des primes individuelles comme suit :

  • Médaille d’or: 50.000 €
  • Médaille d’argent 30.000
  • Médaille de bronze : 20.000 €
  • 4ème place : 10.000 €
  • De la 5ème à la 8ème place : 5.000 €
S’y ajoutent les primes collectives dont les tarifs sont identiques. En additionnant les primes individuelles et collectives, le budget prévisionnel dédié à l’événement est légèrement supérieur à 4 millions d’euros, selon les chiffres communiqués par CNOSF (Comité national olympique du sport français).
  

Mais que représente cette somme quand Pierre Moscovici, ministre de l’économie, a signé, mardi 24 juillet 2012, un accord bilatéral d’annulation de la dette ivoirienne de 3,74 milliards d’euros. La dette ivoirienne passe donc avant le remboursement de la dette française de 1 800 milliards d’euro.

      

Mais pourquoi tout ce cirque ?

 

Tessa Jowell, la ministre en charge des Jeux, a exprimé tout haut ses regrets sur la tenue d'un événement aussi coûteux dans le contexte actuel. «Si nous avions su ce que nous savons maintenant, aurions-nous postulé pour accueillir les JO ? Il est quasiment certain que non», a-t-elle reconnu.

 

Nous ne les remercierons jamais assez puisque nous avons perdu la sélection à 50 voix contre 54 et c’est tant mieux !

 

Les jeux olympiques devraient toujours se dérouler au même endroit, à Athènes, son coeur historique, cela éviterait ces sommes colossales foutues en l'air, ces infrastructures inutilisées et cela aurait permit à la Grèce de résister à la crise.

 

Dans une période de crise aussi grave, alors que la dette de tous les états est pharaonique, que des millions d'êtres humains meurent de faim et d’autres ne peuvent se loger correctement, la seule préoccupation des gouvernements semble être « Du pain et des jeux » !

Cette formule écrite par Juvénal pour évoquer la distribution de farine gratuite au peuple Romain qui vivait alors dans la misère et les jeux de cirque à la chute de Rome afin d'éviter les émeutes et les révoltes.

 

Si aujourd'hui le pain est remplacé par RSA, AME, CMU, etc …, alors n’en sommes nous pas au stade de la chute de Rome ?

 
   
Gérald Bottosso
 
Voir aussi :

Publié dans Actualités

Commenter cet article

daniel benbassat 27/07/2012 09:32


Bien sur que nous en sommes au stade du pain et des jeux pour  les masses populaires.


Le pain, ce sont les restos du coeur, ce sont les différentes allocations CSA, RMI, chomage, allocations familiales, CMU, etc..., tout pour que les gens se sentent assistés et non acteurs de leur
vie. De cette manière ils ont de quoi survivre et ne se révoltent plus, car ils risquerait d'y perdre.


Les jeux, ce sont :


- le loto, keno, euromillion, le PMU et tous les jeux de grattage


- les jeux télévisés classiques auxquels il faut ajouter toutes les émissions de télé-réalité


- les grandes manifestations sportives, télévisées elles aussi : tennis (rolland garros, wimbledon), tour de france cycliste, jeux olympiques d'été et d'hiver, coupe du monde et d'europe de
football, formule 1, complétés par divers meeting d'athlétisme ou de natation.


- les grandes manifestations musicales qui remplissent le stade de france peuvent etre incluses dans cette liste


Au temps de Rome, les gladiateurs vainqueurs devenaient les idoles du public. A notre époque, les sportifs méritants et les chanteurs à la mode gagnent des ponts d'or et deviennent les chouchous
des medias.


Il est à noter que tous ces evenements font appel à l'habilité physique, ou à la mémoire pour quelques jeux télévisés, mais rarement à la réflexion intellectuelle. Les jeux intellectuels tels les
échecs ou le bridge ne sont pas médiatisés. Seul le poker jouit d'une certaine médiatisation, mais il est basé plus sur la psychologie et le hasard, que sur la réflexion pure. Ceci s'explique
simplement, car il ne faut pas que les masses puissent apprendre à réfléchir, c'est trop dangereux !!!!  C'est aussi pourquoi l'enseignement à l'école se détourne des matières et des modes
d'enseignement donnant lieu à la réflexion pour d'autres pratiques : mémoire, mimétisme, habileté, jeux, etc...


Donc oui, nous sommes bien dans un stade de civilisation semblable à la fin de l'empire romain, mais est-ce la fin de notre civilisation ?


C'est un autre sujet, que certains auteurs actuels envisagent, mais il n'y a pas encore de science pour comprendre et anticiper le futur de l'histoire humaine.


 

Gérald Bottosso 27/07/2012 11:02



C'est le bloc Européen qui se meurt et nous avec, mais pourtant il serait si simple de reprendre notre auto-détermination, L'islande l'a fait dernièrement en jettant en prison les banquiers
voyoux et les élus corrompus. Ce pays a su dire STOP ! Mais qui en parle en France ? Personne ! la censure médiatique règne. Le programme du FN donne un autre projet à la France que celui de
la mort lente. Mais je désespère de voir un jour les Français ouvrir enfin les yeux.