Ma contribution pour Duflot

Publié le par Christophe

duflot a techonin

 

Au cœur des fêtes de fin d'année, le 27 décembre dernier, Cécile Duflot en exhortant « tout le monde » à signaler les logements vacants, appelant en quelque sorte les Français à dénoncer les Français propriétaires de logements et de locaux non occupés. Autant lui répondre par des absurdités aussi grosses que son appel à la dénonciation et aussi sarcastiques que sa « sortie » sur l'église qui, elle, remplie son rôle sans le crier sur les toits.

 

 

Ne pas tomber dans le piège de la dénonciation

 

« Tous ceux et celles qui ont connaissance de ces bâtiments ou logements vacants sont invités à en faire part aux services de l'Etat, aux préfets », a exhorté, la ministre du Logement en déplacement à Bordeaux.

http://www.bfmtv.com/politique/duflot-appelle-tout-monde-a-signaler-logements-vacants-413050.html

Appelant « tout le monde à se mobiliser », Cécile Duflot a appelé les particuliers et les services publics à signaler les bâtiments vides des administrations et des institutions, difficiles, selon elle, à identifier. Elle ne veut pas favoriser le système de réquisition qui est une procédure assez longue pouvant aller jusqu’à 4 à 5 mois entre l'envoi du premier courrier en recommandé au propriétaire et l'ouverture du bâtiment.

« La réquisition n'est pas nécessaire quand tout le monde y met de la bonne volonté »
La bonne volonté qu'elle nous propose c'est de la dénonciation. Cela commence comme cela, puis un jour les propriétaires des logements seront expulsés pour reloger des sans papiers rentrés illégalement en France. Et, pourquoi pas, les propriétaires payeront un loyer pour financer la construction de logements sociaux...

 

 

Ma réponse à son appel

 

Je vous propose un magnifique établissement à Těchonín au cœur des montagnes de Bohème de la République Tchèque , près de la frontière polonaise, une structure unique en Europe entièrement inoccupée et pouvant accueillir des centaines de résidents. Nature, calme, hébergement dans une hygiène irréprochable, soins... Mais quel est donc ce paradis ?

C'est le Centre de protection biologique de Těchonín !

http://www.army.cz/scripts/detail.php?id=61370

A l'origine ce centre est destiné à accueillir les victimes des épidémies les plus dangereuses ou d’une éventuelle attaque bactériologique. Il s'agit d'un hôpital militaire, dissimulé au cœur des monts Orlické hory (Aucune autre structure semblable n’existe en Europe) pouvant servir en cas d’attaque terroriste à l’arme biologique, comme le SRAS ou l’Antrax.

Il n’accueille pratiquement aucun malade si l’on ne compte pas les soldats qui, de retour de mission à l’étranger, y passent toujours 24 heures en quarantaine. Il est donc libre et la France peut faire d'une pierre deux coups : En montrant que l’Europe fédérale n'est pas un mythe grâce à l'obtention de la possibilité à y loger nos sans logis. Puis en logeant ces personnes pour l'hiver bien que n'ayant pas eu la possibilité de le faire à cause du fait que ces personnes ne nous avaient pas prévenu de leur entrée illégale en France...

 

 

Caractéristiques de l’hébergement

 

l’intérieur de ce complexe est hypermoderne, tout ici est fait d’acier inoxydable et les médecins examinent les patients vêtus de scaphandres munis de leur propre système d’alimentation en oxygène. Les portes sont dépressurisée. Il faut plusieurs minutes aux médecins pour se rendre auprès de leur patient, derrière une paroi à triple vitrage.

Les visites médicales se déroulent avec des micros placés dans le scaphandre. Les observations du médecin sont retranscrites par ordinateur par un de ses collègues qui se trouve à l’extérieur, derrière la paroi à triple vitrage. Presque tous les appareils ne sont utilisés qu’une seule fois, y compris les détecteurs les plus coûteux, car il est quasiment impossible de les désinfecter totalement après qu’ils aient été en contact avec un patient réellement contaminé.

Chaque patient est en fait isolé dans une sorte d’aquarium alimenté en oxygène et en eau propre et disposant d’un système fermé de gestion des déchets. Contrairement aux autres hôpitaux, et malgré l’existence d’une salle d’opération, on n’envisage pas vraiment ici la possibilité d’opérer les patients. En revanche, leur autopsie est clairement programmée. La salle d’autopsie et le laboratoire d’analyse se trouvent juste à côté des chambres des patients.

L’évolution des maladies infectieuses mortelles est souvent rapide. Et il est indispensable de déterminer le plus vite possible la nature de la contamination afin de pouvoir protéger l’entourage du patient.

Jusqu’en 1992, Těchonín abritait une banque de virus unique en son genre. Un arrêté du ministre de la Défense a ordonné plus tard sa destruction.

http://zpravy.idnes.cz/armada-chce-prodat-centrum-biologicke-ochrany-foi-/domaci.aspx?c=A121218_221023_domaci_brm

"La décision n’a pas encore été prise, mais compte tenu des coupes prévues dans le budget de la défense, la poursuite de son exploitation apparaît très compromise”, concède Jan Pejšek, le porte-parole du ministre de la Défense.

Le vendre ? Personne n’est intéressé. On a aussi cherché des repreneurs à l’étranger. "Des négociations ont été engagées avec l’OMS et l’UE, ainsi que des entretiens bilatéraux avec plusieurs pays dans le cadre de l’OTAN (avec la Grande-Bretagne par exemple) et en dehors (avec la Serbie). Ils n’ont pour l’heure abouti à aucun accord”, ajoute Pejšek.

 

 

Encore un petit mois pour ce décider

 

Le sort du complexe sera décidé en février 2013. Il faut se décider. Mais quoi de mieux qu'un centre de ce type, conçu pour lutter contre les fléaux, pour lutter contre le fléau du manque de logement en France et de l'absence de solidarité des Français qui refusent de leur laisser la place. 

 

 chris

Publié dans Humour

Commenter cet article