Mariage homosexuel

Publié le par Christophe

mariage-gay

 

Le projet de loi sur le mariage pour tous et l'adoption pour les couples homosexuels a été présenté par Christine Taubira au conseil des ministres du 7 novembre 2012.

Le débat du premier dossier de société du quinquennat de Normal 1er s'annonce passionné car d'une part il suscite des mouvements de protestations et des appels à manifester de plusieurs associations catholiques et d'une partie de la droite alors que d'autre part le projet ne va pas assez loin pour les associations homosexuelles. Nous n'avons pas fini d'en entendre parler et le débat va être passionnant.

 

 

Un projet qui n'est pas figé

 

L'essentiel du texte stipule que : « le mariage est contracté par deux personnes de sexe différent ou de même sexe ». De la possibilité de se marier, découlera, pour les couples homos, le droit d'adopter ensemble un enfant. Le projet : http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/Mariage_avant_projet.pdf

Les associations de défense des homosexuels auraient souhaité l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes.

Sans doute considérant que le débat sera suffisamment houleux, les questions de filiation (gender) ont été renvoyées par le gouvernement à une future loi sur la famille.
Mais le texte examiné par les ministres pourrait évoluer pendant le débat au Parlement, de décembre 2012 à janvier 2013. Le Parti socialiste a déjà promis un amendement sur la PMA.

 

 

L'église souffle le chaud et le froid

L'église a durcit le ton en la personne du cardinal André Vingt-Trois qui durant l'assemblée des évêques de France a taxé le projet de "supercherie" et brandir l'argument de la protection des enfants qui doivent "se construire en référence" à un père et une mère. Des propos qui lui ont valu les foudres de la gauche et d'associations.

Mais certains membres de l'Eglise catholique soucieux de ne pas être qualifiés d'intégristes, ont quand à eux laisser entendre qu'ils seraient favorables à cette loi.

 

 

Des manifestations programmées

 

Il y a ceux qui sont contre comme l''Institut Civitas appelle à descendre dans la rue le 18 novembre 2012 et l'association anti-avortement Alliance Vita, qui organise des rassemblements le 17 novembre 2012.

Il y a ceux qui sont pour mais qui pensent que l'on en fait pas assez comme l'association Inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans). « Il n'y a toujours pas d'égalité d'accès à la procréation médicalement assistée », a déploré Nicolas Gougain, le porte-parole de cette association, soulignant que François Hollande s'y était engagé. Il a regretté aussi l'absence d'égalité quant à l'accès à la filiation.

Sur le front politique

 

La droite s'est aussi emparée du sujet, certains allant même jusqu'à promettre l'abrogation du texte en cas d'alternance tandis que Marine Le Pen (FN) ou Christine Boutin, (Parti Chrétien Démocrate) demandent un référendum.

Le Collectif des maires pour l'enfance, a annoncé avoir écrit aux 155 000 maires et adjoints aux maires pour les inviter à signer « l'appel des maires pour l'enfance ». Ce document demande aux maires s'ils sont pour ou contre le mariage homosexuel, et s'ils sont demandeurs d'une clause de conscience qui leur permette de ne pas célébrer ces mariages.
Une pétition a été lancée par le député-maire d'Orange Jacques Bompard (Ligue du Sud) Elle demande l'abandon de la loi et à défaut l'inscription d'un "droit de retrait" autorisant les élus à ne pas célébrer ces mariages. Elle ne cesse de recueillir chaque jours des nouvelles signatures et dépasse largement les 2000.
Conscient que des maires de gauche sont opposés au mariage « pour tous » le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est dit convaincu que les maires seraient soucieux d'appliquer la loi. Mais Il a toutefois « assuré le coup » en admettant que des maires décident de déléguer à leurs adjoints la célébration de ces mariages. « Si ce n'est pas la personne elle-même, si c'est un adjoint, moi, je respecte », a-t-il déclaré à l'AFP (cela ferai désordre de condamner des maires socialistes à la suite d'un projet de loi socialiste)

 

 

Les Français favorables selon un sondage BVA

 

Selon un sondage BVA publié le 3 novembre 2012, les Français restent en majorité favorables, même si leur adhésion a faibli : 58% contre 63% en 2011 pour le mariage et 50% (contre 56%) pour l'adoption.

 

 

Un maire UMP fait polémique sur le mariage homosexuel

 

François Lebel, maire UMP du VIIIe arrondissement de Paris a provoqué la consternation jusque dans son propre camp en affirmant dans un éditorial figurant sur le bulletin municipal d'octobre de son arrondissement que la légalisation du mariage homosexuel pourrait ouvrir la voie à la polygamie, à l'inceste et à la pédophilie. François Lebel écrit qu'il ne procédera « personnellement, à aucun mariage de cette nature ».

 

 

Le débat s'achète aussi sur Google

 

Pour soutenir le projet du gouvernement, à qui l'opposition demande de reporter l'examen de la loi sur le mariage pour tous, l'association SOS Homophobie a acheté des mots clés sur Google, comme Le Jour Du Seigneur. Jamais les internautes ne s'étaient autant servi de Google pour s'informer sur le mariage gay. D'ailleurs il y a un glissement sémantique, le terme « gay » ayant récemment remplacé celui de « homosexuel ». Lorsque l'on recherche mariage gay actuellement sur Google, le premier résultat affiché est une publicité achetée par l'association SOS Homophobie, qui est favorable à l'adoption du projet de loi. « Le débat sur la loi mariage pour tou-te-s gagne actuellement en intensité », indique la page sur laquelle arrive l'internaute qui clique sur la publicité. « Ce débat, nous y participons et nous l’encourageons. C’est pourquoi nous le souhaitons riche et approfondi mais surtout respectueux et pertinent (...) Dans un débat, il y a les pour et les contre. SOS homophobie est pour le mariage pour tou-te-s et répond ici aux arguments des opposant-e-s ». Lire l'article source sur NEMERAMA avec ses graphiques intéressants :

http://www.numerama.com/magazine/24193-mariage-gay-le-debat-s-achete-aussi-sur-google.html

 

 

La CAF contre le mariage gay

 

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) a rendu la semaine dernière un avis défavorable au projet de loi sur le mariage et l'adoption des couples homosexuels, déplorant une « remise en cause de la famille ».

http://www.lejdd.fr/Societe/Depeches/La-Caf-contre-le-mariage-gay-570104

Selon un communiqué, 11 administrateurs ont voté contre, 8 pour, 2 ont "pris acte" et les 12 restants n'ont pas pris part au vote. Certains administrateurs se sont opposés à la suppression dans le projet de loi des termes de "père" et de "mère", d'autres ont évoqué un projet remettant en cause la famille et la société française.

 

 

L'avis d'une féministe parmi d'autres

 

Pas facile de contenter tout le monde, LGBT pense que l'on ne va pas assez loin et une féministe patriote pense l’adoption revendiquée par les associations LGBT est une revendication des gays qui ne veulent pas de la coparentalité et préfèrent prendre leurs bébés aux femmes pauvres dans le monde. http://elisseievna-blog.blogspot.fr/2012/11/le-mariage-gay-ou-le-retour-du.html

La revendication du mariage par des gays et lesbiennes est une des marques du retour actuel au patriarcat. Le patriarcat est l’appropriation des femmes et des enfants par les hommes, en tant que groupe dominant, et par le pater familias dans la famille. Un patriarcat qui nous revient cette fois, non pas franchement au nom de l’ordre moral et naturel, mais sournoisement, au nom de l’égalité et de la libération sexuelle.

Le mariage gay tel qu’il est revendiqué aujourd’hui, lié au droit à l’enfant, par adoption ou PMA-GPA, c’est le retour au pouvoir des hommes sur les femmes, et aussi des adultes sur les enfants.

 

 

Une mise en danger

 

Vous savez que pour les islamistes l'homosexualité est un péché. La charia, loi islamique, condamne fortement l'homosexualité dans toutes les écoles juridiques et prescrit la peine de mort comme sanction en cas de pratique. Ils sont pendus ou lapidés :

http://www.revoltes.org/nigeria-executions-homosexuels.htm

Grâce au gouvernement de la gauche bien pensante les homosexuels pourront se marier après publication des bans. Ils dévoileront aux yeux de tous leur homosexualité, leur noms, leur adresse, leur profession. De tous, c'est à dire les citoyens comme vous et moi, mais pas seulement. Il y aura aussi les islamistes homophobes qui verront comme une aubaine cette mise à disposition des identités des homosexuels. Il leur sera aisé de constituer des listes qui seront bien utiles lorsque la charia sera appliquée. Vous allez me dire que la charia ne sera jamais appliquée en France, peut-être, mais peut-être pas. Les habitants d'Anderlecht et de Molenbeck en Belgique, pensaient cela impossible et aujourd'hui les élections communales les ont rappelé à l'ordre très violemment. C'est une grave erreur de la gauche que d'instaurer à la fois plus d'islam et plus de revendications homosexuelles en France car les deux ne font pas bon ménage...    

 

chris 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article