Nigel Farange / Marine Le Pen, pour une Europe des nations

Publié le par Gérald

nigel
 
Marine Le Pen prêche l'idée d'une "Europe des nations" comme une porte de sortie pour sauver notre pays de la ruine prévisible à l'image de la Grèce.
Cette idée est en opposition avec "l'Europe fédérale" où collaborent activement l'UMP et le PS depuis de nombreuse années et qui nous ont placés dans la situation actuelle dès 1973 par divers traités et plus particulièrement avec l'adoption de la monnaie unique.
Marine vient de lancer un appel aux peuples d'Europe pour que chaque nation se réveille et décide de se prendre en charge.

Marine Le Pen n'est pas seule

C'ette idée de l'Europe des nations serait totalement farfelue si seule Marine la proposait, hors cette idée n'est pas sortie d'un chapeau comme par enchantement. Cette idée est même à l'origine de l'Europe des 6, ancêtre de l'Europe actuelle et mise en place avec le concours du Général de Gaule à la sortie de la 2ème guerre mondiale.
A cette époque là, la CEE jouait son rôle et nos pays se portaient économiquement assez bien juqu'au 1er choc pétrolier qui a paralisé notre économie. C'est à ce moment précis que les lobbys mondialistes appatrides on saisi l'occasion unique de prendre possession financièrement de l'Europe. (vous trouverez sur le site de François Asselineau toutes les vidéos qui vous expliquent cela en détail)
Je n'ai pas le temps de mener une enquête pour identifier dans chaque pays les partis qui prônent le retour à l'Europe des nations pour valider que l'idée a une chance un jour d'aboutir, mais il existe suffisament de partis dits "nationalistes" en pleine croissance pour cautionner celle-ci.
En tout cas, au Royaume-unis, cette idée prend de l'ampleur avec le partis UKIP présidé par Nigel Farange et les pressions qu'il exerce sur le gouvernement actuel. (voir notre article : http://reveil-et-vous.fr/article-un-zeste-de-preference-nationale-outre-manche-et-chez-nous-c-est-pour-quand-116619702.html)

Nigel Farange, un allié pour l'Europe des nations

Nigel Farage, président du parti indépendantiste anglais UKIP est bien connu pour ces attaques cinglantes contre l'Europe financière et fédérale au parlement Européen. C'est toujours un régal de l'entendre quand il dénonce le totalitarisme des dirigeants non-elus qui décident pour les peuples de manière unilatérale.
Mais il faut toujours se méfier des anglais et leur capacité de spéculation financière qui a tendance à déstabiliser les marchés mondiaux. Dailleurs dans l'interview qui suit, il déresponsabilise quelque peu la finance américaire de manipuler l'Europe, nous avons eu un commentaire qui disait qu'il était un agent de la CIA, cela est certe peu probable mais cela laisse supposer un certain atlantisme.
Dans cet interview, il analyse les contradictions actuelles de l'Euro et du système financier. Il nous montre pour quelles raisons l'Euro ne peut fonctionner sur le long-terme, et comment il asphyxie les économies européennes.
Un plaidoyer cinglant contre une bureaucratie européenne ne rendant de comptes à personne, et pour le retour de démocraties nationales et coopérant entre elles.
  
 
Gérald
 
 
 
 
 
 
 

Publié dans Actualités

Commenter cet article