Normal 1er au bled (Oui mais lequel ?)

Publié le par Christophe

Maroc-Algérie

 

Il y a deux mois je vous annonçais le futur voyage en Algérie de notre président. Pour l'occasion je vais donc publier au cours de la semaine qui commence plusieurs articles en rapport avec l'Algérie. (ceux qui n'aiment pas le sujet vont souffrir) Ils seront divers et variés. Je laisserai donc les commentaires propres au déroulement du voyage aux médias professionnels me contentant des préparatifs au voyage et de la narration de faits historiques variés.

 

Pour aujourd'hui je vous fais part du cruel dilemme de notre président pris en étau entre le cœur (aller en Algérie) et la raison (aller au Maroc)...

 

 

Quel bled choisir ?

 

Lors de sa participation au Sommet 5+5 entre Européens et Arabes (les pays des rives nord et sud de la Méditerranée) à Malte en octobre dernier, le Président français, a fait savoir, S’adressant à Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement marocain en marge du Sommet, qu’il se rendrait au Maroc début 2013. Depuis sa nomination, le chef de l'état reporte un éventuel déplacement au Maroc, allant jusqu’à favoriser une visite en Algérie en décembre. Cette première visite maghrébine est très mal vue au Maroc où traditionnellement, tout nouveau président français se rend pour sa première visite à l’étranger.

http://www.bladi.net/francois-hollande-visite-maroc.html

 

Si cette volte face se confirmai, Normal 1er démontrerai son degré de dhimmitude à l'Algérie...

Seulement voilà fin novembre, selon des sources marocaines, on apprend que le président français pourrait effectuer une visite éclair au Maroc, avant de se rendre en Algérie fin décembre.

http://www.bladi.net/francois-hollande-maroc-visite.html

 

Le chef d’État français est jugé beaucoup plus proche idéologiquement de l’Algérie que du Maroc, contrairement à son prédécesseur Nicolas Sarkozy, dont le mandat a été caractérisé par des tensions entre la France et l’Algérie. Mais, Normal 1er pourrait reporter sa visite en Algérie au profit du Maroc. La raison étant que la France espère un soutien marocain pour une intervention militaire au nord du Mali. Ainsi, donc ce changement serai par intérêt. Ce n'est pas pour respecter la tradition voulant que tout nouveau président français se rend au Maroc pour sa première visite à l’étranger. Il semblait vouloir faire défaut à cette coutume, en faisant part de son intention de visiter l’Algérie en premier mais la politique internationale semble dicter un autre calendrier. A suivre...

 

chris     

Publié dans Actualités

Commenter cet article