Quelqu'un peut-il informer les Croates ?

Publié le par Christophe

europe croatie

 

Quelqu'un peut-il informer les Croates que le 1er juillet prochain ils seront membre de l'union européenne ? Apparemment la majorité d'entre eux ne semble pas le savoir. Les premières élections européennes organisées dans ce pays de 4,3 millions d’habitants qui deviendra le 28e Etat membre de l’UE se sont déroulées dans l’indifférence générale et les Croates qui sont si fiers de leur indépendance vont avoir les yeux qui piquent lorsqu'ils réaliseront dans quel guêpier ils se sont fourrés...

 

 

Des élections européennes dans l’indifférence générale

 

Les Croates devaient se rendre aux urnes il y a 15 jours pour élire les députés qui représenteront le pays au Parlement de Strasbourg après son adhésion à l’UE le 1er juillet prochain. L'élection a bien eu lieu malgré un taux d’abstention record, avec 79,3% des électeurs inscrits qui ne se sont pas déplacés.

La campagne électorale a été quasi inexistante, et les électeurs ont répondu en conséquence : avec seulement 20,7% d’électeurs ayant voté, le scrutin européen de dimanche a été boudé par l’électorat croate. Déjà, en 2012, le référendum sur l’adhésion à l’UE s’était illustré par un manque d’enthousiasme de la part des électeurs : seulement 44% de ceux-ci s’étaient rendus aux urnes pour se prononcer sur la question.

La campagne électorale a pratiquement invisible, sans meetings ni débats télévisés.

Au total, pas moins de 28 listes étaient en course.



Un mandat très court

 

Les douze députés élus représenteront la Croatie au Parlement européen dès le 1er juillet prochain, date à laquelle le pays sera officiellement le 28e membre de l’Union européenne.

Le mandat des députés élus sera cependant très court : en 2014, les Croates seront à nouveau convoqués aux urnes lors des élections générales qui se dérouleront à l’échelle de l’Union. A l’occasion d’une redistribution des représentants en fonction de la population des Etats-membres, la Croatie en perdra un : ils ne seront plus que 11 à représenter le pays au sein du parlement de Strasbourg qui comptera alors 754 élus.



Résultats

 

L’opposition de droite du HDZ a créé une micro-surprise en récoltant six des douze sièges qui étaient en jeu, alors que la coalition de centre-gauche, au pouvoir, en obtient cinq. Les derniers sondages de la campagne entrevoyaient le résultat inverse. Le dernier siège a été décroché par le Parti travailliste, également dans l’opposition.

Union démocratique croate (HDZ, droite) : 32,87% des voix et 6 sièges.
Parti social-démocrate (SDP) du Premier ministre Zoran Milanović : 5 sièges (32,07% des voix)

Travaillistes : 1 siège (5,76% des voix).

 

 

L'UE ne fait pas rêver

 

Deux informations montrent bien que l'Europe laisse indifférents les Croates et dégoute même certains d'entre eux...

 

Au sein de la coalition de droite, c’est la candidate europhobe Ruža Tomašić, leader du Parti croate du droit – Ante Starčević qui a obtenu le plus grand nombre de voix avec près de 26%.

 

Arrivés en Serbie pendant la guerre, entre 1991 et 1995, les réfugiés de Croatie y ont refait leur vie, bon gré mal gré. Selon les chiffres du HCR, ils sont encore 49.000, auxquels il faut ajouter 250.000 naturalisations et 23.000 départs à l’étranger. S’ils se souviennent avec émotion de leur ancienne vie, plus question pour eux d’imaginer un jour rentrer en Croatie. Même une Croatie membre de l'UE.

 

Comme quoi l'europe de fait pas rêver...

 

 

chris 

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article