Quelques raisons pour rire de la tristesse du mariage gay

Publié le par Christophe

1171885 opponents-of-the-same-sex-marriage-demonstrate-agai

 

Alors que le débat sur le mariage gays aura bien occupé les esprits en ce début d'année, les opposants au mariage pour tous sont bien conscients que derrière cette abomination se cache la destruction de nos valeurs chrétiennes, l'islamisation de notre pays avec en point de mire la polygamie et de manière plus générale la destruction de notre société. Que des raisons d'être bien triste ! Aussi j'ai choisi de relater deux faits qui sont destinés à nous faire sourire. Une bonne nouvelle nous vient de Russie qui dans un soucis de ne pas faire l'apologie de l'homosexualité, ne devrait pas permettre l'adoption des orphelins russes par les couples homos Français. Plus cocasse, nous verrons comment Diane Fischer a décidé de divorcer en accord avec son maris sans pourtant qu'ils ne se quittent pour protester contre l'instauration du mariage gays.

 

 

Les homosexuels français ne recevront pas d'orphelins russes


Pavel AstakhovPavel Alekseevitch Astakhov est docteur en droit et avocat. Il est le délégué du Président de la Fédération de Russie pour les droits de l'enfant depuis 2009. Il a répondu à Galina Bryntseva et Elena Yakovleva pour le journal Rossiyskaya Gazeta dans un article titré : Les homosexuels français ne recevront pas d'orphelins russes

http://www.rg.ru/2013/02/05/astahov.html

Voici un extrait de l'interview dans lequel il lui est posé la question suivante :

 

Ces derniers jours, en France, dans les rues et au parlement, on débat de la question du droit des couples de même sexe à adopter des enfants. Si l'on considère que ce pays est à la quatrième place pour le nombre d'adoptions d'orphelins russes, qu'elle sera la position de la Russie dans le cas où la loi sur le mariage homosexuel serait adoptée ?

 

« Cette position est exprimée dans notre loi fondamentale : la Constitution et dans le code de la Famille. Il y est indiqué expressément que le mariage est l'union d'un homme et d'une femme. Nous n'avons rien d'autre. Point.

Les Français eux-mêmes sont contre une telle innovation. J'ai dans ce pays beaucoup de bons amis qui ne sont pas indifférents à ce problème qui est apparu dans leur société. Récemment, ils m'ont dit : en ce moment, en Russie, vous prenez les lois dont nous aurions aussi besoin. Je dis, qu'est-ce que vous avez à l'esprit ? Ils me répondent : l'interdiction de la propagande visant à la promotion de l'homosexualité, par exemple. Ils disent que, par exemple, le ministère de l'éducation de la France a introduit une norme introduisant la propagande en faveur de la promotion des familles homosexuelles au niveau des manuels scolaires, dans lesquelles on explique aux enfants que la famille n'est pas seulement le père et la mère, mais que cela peut être mon père et mon père, ma mère et ma mère …

Soit dit en passant, quand j'étais au Royaume-Uni cet automne, j'ai vu là-bas un journal très intéressant avec un immense portrait d'Elton John avec un bébé dans ses bras. Et un gros titre sur le cliché : «La question la plus difficile et importante à laquelle je dois répondre à mon enfant : « Où est ma maman »? Vous savez, en fait, tout est aussi basé sur des normes communes à toute l'humanité, qui deviennent graduellement le droit international. Prenez la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant. Il y est dit : un enfant a le droit à un papa et une maman. Il n'y a pas de droit absolu des adultes à l'enfant. Mais le droit de l'enfant à avoir une maman et un papa existe. Et on nous propose de changer le modèle de ce monde, de ces relations ».

 

 

Le divorce de Diane Fischer

 

logo belle et rebelleDiane Fischer écrit sur le blog féministe « belle et rebelle ». Comme quoi on peut être féministe et défendre les valeurs de la famille. Comme quoi on peut être belle et rebelle sans pour autant être une dépravée. Comme quoi on peut défendre nos valeurs sans pour autant être une grenouille de bénitier... Voir leur manifeste ici :

http://www.belle-et-rebelle.com/manifeste/

Dans un billet d'humeur intitulé « Le divorce de Diane Fischer » l'auteur renie le mariage puisque celui dit « pour tous » salit celui qui est l'originel et celui qu'elle avait choisi. Dépouillé de ses valeurs, ce mariage n'est plus pour son couple.

 

Le divorce de Diane Fischer

http://www.belle-et-rebelle.com/2013/02/le-divorce-de-diane-fischer/


C’est bon, mon mari est OK, il est vrai que je n’ai pas mis longtemps à le convaincre pour ce divorce. Mariés sous le régime de la communauté des biens, ça aurait pu s’avérer compliqué mais finalement on s’est arrangés. Notre avocat n’aura, au final, pas eu beaucoup de travail…

Pareil pour la garde du petit, qui, d’ailleurs, ne risque pas trop d’être traumatisé : ses parents divorcent, mais ne se séparent pas. Eh bien figurez-vous qu’on se sent tellement mieux, comme plus légère plus sereine. Ce n’est pas faute d’en avoir longuement parlé avec mes copines ! Voilà, ça y est c’est fièrement que je vous annonce que c’est officiel la date est fixe : le divorce sera prononcé fin février.

Quand ma sœur m’a demandé : « Mais enfin pourquoi ?! » Ma réponse fut simple : « A cause du mariage pour tous ! » Déjà, le « tous » m’a toujours gonflée : je ne suis pas tous et ne le serai jamais ! De plus, si le mariage doit unir des personnes du même sexe c’est simplement qu’il n’est plus le mariage. Ce qui était, même dans sa version civile, une institution devient donc un simple contrat – et permettez-moi de vous dire que je n’ai pas besoin d’un contrat pour me lier à mon mari ! J’ai besoin d’un contrat pour régir mes relations avec mon connard de patron ou mon voleur d’assureur mais certainement pas avec mon mari. Alors, ce mariage pour tous je leur laisse. Avec joie même.

En effet rien ne changera dans nos vies, et cet acte se veut purement militant. Volontairement alternatif. Notre vie sera la même qu’elle a toujours été. Voilà qui redonnera ces lettres de noblesses au mariage et qui je l’espère donnera des idées à grand nombre de belles et rebelles. Leur « mariage » ne fonde plus la famille ? Alors notre famille ne sera plus fondée sur leur « mariage ».

Le mariage c’est devant Dieu ; et ce que Dieu a uni, l’homme ne le sépare point ! Leur « mariage », qu’ils en fassent donc bien ce qu’ils veulent, ça ne nous concerne plus… L’union que je forme avec mon mari n’a strictement rien à voir avec ce projet de loi hallucinant.

Mariez donc vos gays, et laissez-moi divorcer.

Quoi qu’il arrive, à mes yeux et à ceux de mon mari, devant Dieu et devant ceux qui comptent pour nous, notre union sera toujours valide. Jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Diane Fisher

 

 

NDRL

 

On peut penser que beaucoup de pays refuseront l'adoption à des couples homos. Les célibataires ont toujours plus de difficultés pour adopter que les couples. Il leur faut donner des garanties supérieures, c'est en tout cas ce que l'on entend dire (je ne demande qu'a être contredis). J'imagine que les pays très croyants et pratiquants comme l'ensemble des pays d'Amérique Latine et maintenant la Russie et l'Ukraine vont bloquer là dessus. J'aurai tendance à y ajouter Haïti, mais les difficultés dans ce pays sont telles que cet argument l'emportera peut-être sur la morale...

Je ne pense pas que les homos soient très chagrinés de leurs futures difficultés d'adoption. A l'étranger pour les raisons que je viens d'évoquer et en France où il n'y a pas d'enfants à adopter.

En effet, ils pourront se victimiser et crier au droit à avoir des enfants. Logiquement les instances leur accorderont la GPA/PMA. Cela fait, la marche vers la polygamie pourra commencer...

Quand à Diane Fischer, sa démarche est plutôt sympathique et je me demande quel serait le niveau d’affolement de nos dirigeants si tous les hétéros divorçaient ? Petit bémol quand même, serait-ils in fine si déçus que le mariage traditionnel se saborde lui même et de ce fait facilite la tâche de la bien-pensance en lui faisant gagner du temps sur son planning...

Je veux voir le divorce de Diane comme étant positif et symboliquement courageux. Mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle s'est un peu précipité. Cela aurait été encore plus beau de prononcer le divorce le jour de la célébration du premier mariage gay ou même de la promulgation de la loi !

 

chris 

Publié dans Humour

Commenter cet article