Reconquista inversée (actualisation)

Publié le par Christophe

giralda-sevilla-foto1

 

Un mouvement de Reconquista inversée est en train de se mettre en place en Espagne.

C'était bien la peine que les rois catholiques mettent 500 ans à « dégager » les barbares islamistes lors de la Reconquista pour que maintenant la politique européenne nous mette dans une situation de « retour de bâton ». Il suffit d'observer comment, avec la complicité des autorité espagnoles, les maghrébins sont en train de ré-investir l’Espagne par le biais de l'achat immobilier.

 

Espagne : carte de séjour à vendre

 

L'état Espagnol vient de mettre en place un aspirateur à immigration aussi fort que l'AME et la prime au retour en France. Ainsi il inverse l'ordre des choses en donnant un titre de séjour aux étranger qui deviennent propriétaires d'un bien immobilier, alors que c'est le contraire qui est la logique... Ce sont les médias Marocains qui le disent, pas les espagnols.

http://www.bladi.net/espagne-carte-sejour-appartement.html

Le gouvernement espagnol promet d’accorder le permis de séjour à tout étranger qui achète un appartement dans la péninsule ibérique, dont le prix dépasse 160.000 euros. Cette annonce a été faite par Jaime García-Legaz, secrétaire d’Etat espagnol chargé du Commerce.

Un projet de loi à ce sujet sera bientôt soumis au parlement. Le but est de trouver acquéreur aux centaines de milliers d’appartements invendus en Espagne. Le prix de 160.000 euros a lui, été étudié, afin d’éviter une demande massive de titres de séjour, indique García-Legaz.

L’exécutif de Mariano Rajoy veut par cette mesure, réduire le stock de logements invendus en Espagne depuis l’explosion de la bulle immobilière dans le pays, ajoute García-Legaz au quotidien espagnol El Economista.

La Russie et la Chine, où les citoyens ont un pouvoir d’achat élevé, sont les principaux marchés visés par l’Espagne. Toutefois, les Marocains ne sont pas oubliés par le gouvernement espagnol, conscient de l’importance des capitaux marocains qui circulent illicitement dans la péninsule ibérique. En Espagne, où les prix immobiliers ont baissé de 40%, les Marocains font partie des principaux acquéreurs de biens immobiliers à la Costa Del Sol et à Puerto Banus.

 

Les Marocains se ruent sur l’immobilier en Espagne

 

La baisse de l'immobilier et la possibilité d'obtenir la carte de séjour font que le résultat ne s'est pas fait attendre et les Marocains se ruent sur l'immobilier en Espagne.

http://www.bladi.net/marocains-crise-immobiliere-espagne.html

La chute des prix immobiliers en Espagne, et principalement dans la région de la Costa Del Sol, où les baisses de prix ont atteint 40%, attire les Marocains, dont certains y acquièrent des biens immobiliers dans l’optique d’obtenir une carte de séjour en Espagne.

Un appartement de trois pièces se vend actuellement au prix moyen de 100.000 euros sur les magnifiques plages de la Costa Del Sol, où l’on estime à 30.000 le nombre d’appartements invendus, a affirmé un professionnel marocain de l’immobilier espagnol à L’Économiste.

A Puerto Banus par exemple, un appartement qui était vendu de 600.000 à 700.000 euros il y a 5 ans, vaut aujourd’hui pas plus de 300.000 euros, et les prix devraient encore chuter de 10% cette année. En Espagne, on estime à un million le nombre d’appartements invendus.

Une aubaine pour les Marocains résidant en Europe mais aussi au Maroc, de plus en plus nombreux à investir dans un pied-à-terre en Espagne, où les prix sont largement plus bas que ceux pratiqués au Maroc. http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=pOq1gJzJ8cM#!  

 

 

Des centaines d’Égyptiens manifestent pour reprendre l'Andalousie

 

Des centaines d’Égyptiens ont manifesté le 2 janvier à Safenex Square au Caire afin de protester contre les célébrations ayant lieu à Grenade commémorant le 521ème anniversaire de la libération de la ville des colons musulmans.

La manifestation eut lieu à l'appel du Mouvement de la Liberté (Harakat Ahrar). Les slogans scandés et encartés, étaient, parmi d'autres : « Nous n'avons pas oublié al-Andalus ». « Évidemment nous reviendrons ». « Retour obligatoire ». Voir la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=i2w2frzXJWU

 

 

Le point de vue des responsables musulmans vivant en Espagne est similaire.

 

Ainsi, Abdelmumin Aya, directeur de l'Académie de Jurisprudence Islamique Espagnole et dirigeant l'influent siteWebislam condamne sur ce dernier les célébrations de Grenade, et, pire, soutient que les pirates islamistes Somaliens attaquants des navires espagnols sont des « pêcheurs reconvertis qui protègent la richesse écologique de leur pays exploité par des prédateurs étrangers ».

Le responsable de l’institutionnelle Fédération des Entités Islamiques d'Espagne, Mansur Abdusalam Escudero, est sur la même ligne : « L'incessante venue d'immigrés par le détroit, la basse natalité espagnole, l'ouverture des intellectuels hispaniques à l'Islam, la désertification progressive de l'Andalousie font que seuls un gouvernement de crétins intégraux ou de fanatiques religieux [catholiques] ne prévoient pas que l'Andalousie sera sous peu un paysage islamique sous la férule du Maroc ». Enfin, le principal mouvement islamiste marocain, Justice et bienfaisance, recommande d' « avoir beaucoup d'enfants avec des femmes espagnoles ».

Source :Observatoire de l'islamisation

 

 

Séville et Cordoba modification d'architecture à venir

 

Lorsque les Catholiques ont Reconquis l'Espagne, ils ont eu la bonne idée de ne pas raser les mosquées de Séville et de Cordoba. Au contraire il se sont appuyé sur l'architecture orientale existante pour transformer les deux mosquées en cathédrales. Le résultat est époustouflant de beauté. Ainsi la cathédrale de Séville avec sa giralda sont quelque chose d'unique. Lorsque l'Espagne sera devenue une république islamistes je ne pense pas que ces édifices bis-culture seront épargnés, sans doute il sera fait table rase du passé et deux mosquées neuves seront dressées à la place... Combien de temps avant que le travail de la Reconquista ne soit réduit à néant et que l’Espagne ne cède sous les revendications islamiques qui seront de plus en plus nombreuses et vindicatives ? On peut penser que cette fois-ci il ne faudra pas 500 ans...

 

 chris

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article