Soupirs

Publié le par Christophe Gilles

Soupir
 
Expiration prolongée qu’on laisse échapper sous l’influence d’un sentiment de tristesse, d’une émotion, d’une souffrance.
 
Que de soupirs lorsque nous voyons l'état de notre France, les mots contenus dans la définition sont on ne peut plus adaptés à ce que nous ressentons, le sentiment de tristesse, la souffrance, l'émotion.
 
Pourtant dans ce dernier mot il y a peut-être moyen de se raccrocher à quelque chose de positif...
 
Je ne compte pas le nombre de soupirs désespérés dues à l'émotion lorsque normal1er est devenu président.  l'émotion était négative, la constitution de son gouvernement n'a fait qu'amplifier cette émotion et fort heureusement un mois plus tard l'arrivée de députés FN à l'assemblée nationale nous a procuré une émotion positive. Un vrai soupir de soulagement.  
 
Soulagement car même si le nombre d'élus est faible, c'est peut-être l'amorce d'un mouvement qui entraînera d'autres soupirs similaires à ceux expirés voici plusieurs siècles en Espagne.
 
Le plus célèbre et celui que je veux mettre en exergue, est le «suspiro del moro» (soupir du Maure) prononcé au col du même nom (puerto del suspiro del moro).
Les Maures étaient à cette époque ce que nous pouvons appeler aujourd'hui les Maghrébins...
La légende dit que sur le chemin de l’exil, au lieu-dit « le dernier soupir du maure », Boabdil se retourna vers la capitale de son royaume perdu et pleura. Sa mère Aixa Fatima lui lança : « pleure comme une femme ce que tu n’as pas su défendre comme un homme ! ».  
 
Il s'agit du dernier émir de Granada chassé par les armées chrétiennes lors de la dernière grande étape de la Reconquista, qui arrivant au sommet du col regarda une dernière fois son palais dans la vallée et soupira en apercevant ce à quoi il venait de renoncer. 
Le col du Soupir du Maure
 
Pour y être allé, c'est vrai qu'au sommet de ce col nous avons un panorama de la ville de Granada et du magnifique palais de l'Alhambra avant de plonger dans la descente sur l'autre versant du col en direction de la méditerranée. Je peux comprendre le soupir de Boabdil car le palais de l'Alhambra, (je l'ai visité) est une merveille absolue.      
La Reconquista c'est la reconquête des royaumes musulmans de la péninsule Ibérique par les souverains chrétiens. Elle commence en 718 et s'achève le 2 janvier1492 quand les «Rois catholiques» chassent le dernier souverain musulman de la péninsule, Boabdil de Grenade. 
   
La Reconquista, véritable croisade contre les Maures...
   
Le mot croisade réveille en moi de vieux souvenirs d'école et de jeunesse, je me suis souvenu que lorsque j'étais en primaire on apprenait que d'autres croisades sont partis d'Aigues-Mortes dans le Gard, tout près de Saint Gilles, du Grau du Roi (où je me suis baigné si souvent), de Vauvert, pas très loin de Carpentras et d'Avignon.   
L'évocation de ces communes vous parlent ?
   
C'est là, aux abords de la Camargue, que le Rassemblement Bleu Marine a fait ses meilleurs scores aux législatives 2012.
   
Et si La Reconquista de la France avait commencé le 17 juin 2012 avec l'arrivée de Marion et de Gilbert au palais Bourbon...   
 
J'ai un soupir de plaisir en pensant à tous ces soupirs de désespoir que nous allons arracher à nos Boabdil d'aujourd'hui.        
Boabdil

Christophe Gilles 
 
Ref : C0018
Voir aussi :

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article