Traité budgétaire européen, Dernière occasion pour réagir

Publié le par Christophe

traité+européen Marine

 

Deux Français sur trois souhaitent que la ratification du traité budgétaire européen, qui impose aux pays signataires une règle d'équilibre des finances publiques, soit soumise à référendum, selon un sondage Harris Interactive pour L'Humanité.

 

http://www.harrisinteractive.fr/news/2012/Results_HIFR_HumaDimanche_26092012.pdf

 

Sur 1.057 personnes interrogées les 20 et 21 septembre, 65% disent préférer une telle consultation à la voie parlementaire choisie par le président François Hollande et le gouvernement.

La demande de référendum est particulièrement exprimée par les personnes qui ont voté "non" en 2005 lors de la consultation sur le projet de Constitution européenne. Le "non" l'avait alors emporté malgré des enquêtes qui donnaient le "oui" en tête.

 

Selon le même sondage, 74% des Français estiment que les enjeux du traité budgétaire, dont la ratification sera en débat au Parlement la semaine prochaine, ne sont pas suffisamment évoqués par François Hollande et par le gouvernement.

 

TBE Stat1 

 

Ainsi donc 65 % des Français sont favorable à un référendum.

 

Mais un référendum pourquoi faire ?

 

Pendant la campagne présidentielle le Front National à largement évoqué le traité européen et la future validation de ce dernier. Si les Français voulaient un référendum et un débat sur le sujet, ils auraient du voter pour Marine Le Pen. En votant Sarkozy ou Hollande il était clair que la validation du traité européen était acquise et que le référendum serait superflu.

 

Il est vrai que Normal 1er avait promis de renégocier le traité pendant sa campagne électorale et que maintenant qu'il est président il y renonce.

 

Finalement, l'UMP est ravie puisque Normal 1er veut valider le traité préparé par Sarkozy et c'est donc tout naturellement que ses députés s'associeront à ceux du PS pour voter en sa faveur.

 

En matière de construction européenne, l'opinion des Français n'a jamais compté. Les politiques ont toujours décidés à leur place. Lorsque nos élites ont commis l'erreur de demander son avis au peuple et que ce dernier à répondu "non", ils ont vite rattrapé le coup en faisant ratifier par le parlement.

 

Un référendum ? Pourquoi organiser une consultation qui entraînera des frais dont l'état se passerait bien, pour s’asseoir sur le résultat si celui-ci n'est pas conforme aux souhaits de nos élites, et finalement passer en force en faisant voter le parlement. Autant passer directement au vote du parlement et avoir l’honnêteté de montrer au peuple que son opinion ne compte pas.

 

Le FN revendique un référendum. Il a raison. En cas de victoire du "non" ce sera une victoire pour lui et pour ses idées. C'est bon pour le moral et même si cette victoire est inutile pour le traité européen, elle le sera au FN pour faire passer ses idées dans la tête des Français. Il sera également très amusant de suivre les débats pour la campagne d'avant référendum avec le FN et EELV réunis pour l'occasion dans le « non » !      

 

TBE Stat2

 

Tien donc, les Français pensent que les médias n'évoquent pas suffisamment le traité européen !

 

Évoquer le traité ce serai ouvrir les yeux des Français et faire tomber le masque sur le piège européen. Les médias étant en majorité pro-européens, logiquement, ils gardent le flou.   

 

Les Français pensent que le président et son gouvernement ne parlent pas suffisamment du traité européen. La raison est identique à celle des médias. Il y a une raison supplémentaire pour le PS de ne pas évoquer trop en détail ce traité c'est que comme je l'ai dit supra, les socialistes ne l'ont pas renégocié alors que c'était une promesse de campagne. Le PS votera le traité de Sarkozy et il ne doit pas en être fier... 

 

 

Quelle attitude adopter ?

 

Même si le combat peut paraître perdu d'avance, il faut participer à la campagne du « non » et voter « non » si le référendum est organisé.

 

Le débat d'idée ne pourra qu'être favorable au FN.

 

Permettre au débat d'expliquer aux Français que le traité budgétaire tel qu'il est prévu permettra à l’Europe de gérer à sa guise les finances de la France sera un choc utile.  

 

La ré-information des Français en matière de construction européenne ne peut être que bénéfique.

 

La victoire du « non » peut avoir un impact sur nos pays voisins et pourquoi pas entraîner une « rébellion » face à nos geôliers européens. 

 

Connaissant leurs divergences, forcer le PS et EELV à débattre sur le sujet ne peut être que bénéfique pour leurs adversaires politiques.

 

Forcer le PS à défendre le traité de l'UMP sera jouissif.

 

Forcer l'UMP à se torturer l'esprit pour trouver un autre discours que celui du PS pour un traité qu'il aura dessiné et que le PS tente de reprendre à son compte sera aussi très amusant.

 

 

Finalement jamais l'inutile n'aura été aussi utile...

 

 

Christophe 

 

Ref : C0061

Voir aussi :

Euro, la sortie de l'Allemagne n'est plus une aberration‏ 

Parole d'Européen (1ère partie)  

Parole d'Européen (2ème partie)  

Le MES et le TSCG, de quoi s’agit-il ?    

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article