Violeurs musulmans

Publié le par Christophe Gilles

 Violeurs musulmans  

 

Je n'ai pas l'intention de vous dire que les musulmans sont tous des violeurs, ce n'est pas le cas. Cependant il semble que dans certains pays leur comportement soit pour le moins douteux.

 

 

Au Caire par exemple, quand une femme leur plaît, ils se servent ! Drôle de mentalité !

Pour certains hommes ces pratiques semblent habituelles et normales, pas pour moi.

 

J'en veux pour preuve ce nouveau cas : Le 26 juin c'est Natasha Smith, étudiante en journalisme Britannique qui est violée.

Alors qu'elle était en reportage place Tahrir au Caire en Égypte. Un groupe d'hommes en délire s'est jeté sur elle avec violence, pour la déshabiller et lui faire subir des attouchements. C'est aidée par un témoin et en se cachant sous une burqa qu'elle a pu échapper à cette foule odieuse.....

 

Le scénario est toujours le même et les cas de plus en plus fréquents. Ceux qui refusent de cautionner l'augmentation des cas diront que c'est parce qu'ils sont plus médiatisés maintenant...

Cela commence toujours pareil : une femme, place Tahrir, au Caire, un bain de foule qui tourne au viol collectif en quelques secondes. Les mains d'abord, par dizaines, s'abattent brusquement sur son corps. Projetée à terre, elle voit ses habits arrachés, sent des doigts s'immiscer en elle malgré ses hurlements de terreur. Autour, la meute grossit. Une foule d'hommes se bousculent en hurlant, tendant leurs bras pour mieux la toucher.

 

Les agressions concernent le plus souvent des journalistes étrangères. Ils en sont friands ! Il faudra qu'un jour on se penche sur l'attirance qu'ont les orientaux pour les occidentales.

 

Autre cas, le 11 février 2011, Lara Logan, une journaliste de la chaîne américaine CBS, a raconté son calvaire en détail après avoir subi ce traitement pendant près d'une demi-heure.

 

Le 24 novembre 2011, une journaliste de France 3, Caroline Sinz, était agressée à son tour.

 

Le dernier connu, celui de Natasha le 26 juin 2012.

Dans le récit qu'elle fait sur son blog, elle décrit :

"ces hommes qui, par centaines, changés en animaux", se seraient jetés sur elle à la sortie du pont Qasr Al-Nil. Déshabillée, traînée par les cheveux, elle affirme avoir été battue et violée par des dizaines de doigts, jusque sous des tentes dans lesquelles on essayait de la soustraire à ses agresseurs.

Natasha Smith, donne un détail sordide pour compléter le tableau : « deux femmes en burqa qui la regardent benoîtement avant de se détourner ».

 

Cela c'est le récit de celles qui ont osés en parler sans rester anonymes. Mais voilà que l'article du monde du 30 juin 2012 nous apprend qu'il a bien d'autres cas :

 

Violée le 2 juin place Tahrir, C., bien qu'étrangère, souhaite garder l'anonymat. Ce qu'elle décrit correspond exactement au récit de Natasha Smith : "Les hommes étaient comme des lions autour d'une pièce de viande, leurs mains partout sur mon corps et sous mes vêtements déchirés. Leurs regards étaient ceux d'animaux. Pas humains du tout, ils me jetaient à droite et à gauche comme si j'étais un sac-poubelle, pas un humain."

Ni elle ni ses deux amies, qui ont subi le même sort au même moment, n'ont porté plainte, faute de pouvoir reconnaître leurs agresseurs. Elles se sont contentées de témoigner auprès d'ONG locales.

 

La partie comique de l'histoire si je puis m'exprimer ainsi, c'est la réaction de Yara Sallam, membre d'une ONG Égyptienne. 

 

"L'augmentation des agressions sexuelles n'est pas étonnante dans le contexte actuel, estime Yara Sallam. La présence de l'armée dans la rue contribue à normaliser la violence dans la société, cela rend les gens plus agressifs en général. Il y a beaucoup de bagarres de rue."

Et de souligner les agressions sexuelles répétées commises par les militaires égyptiens contre les manifestantes qui ne peuvent qu'encourager une telle violence, par ailleurs déjà signalée sous le régime Moubarak.

 

Non mais je rêve ! Maintenant c'est la présence de l'armée qui incite ces musulmans du Caire à se comporter comme des animaux sauvages.

Ce sont les victimes qui les désignes « animaux sauvages » Elles l'ont ressentis comme cela !

Et madame Sallam en rajoute : Les militaires eux même se comporte en violeurs !

Sans doute que des militaires Égyptiens ont violés si elle le dit...

Soit, mais alors en Suède, ce sont également des militaires musulmans qui sont la cause de ces viols à la chaîne ?

Voir ce  blog sur l'islamisation, par une Européenne indépendante échouée au Danemark.

Il vous dévoile l'atrocité... 

Selon l'auteur qui s'affiche sous le pseudo « Irréductible Gauloise », la Suède est le deuxième pays au monde où il y a le plus de viols, après le Congo…

La Suède enregistre 60 000 viols par an, soit environ 5000 viols par mois, soit 164 viols par jour. C’est 20 fois plus que dans les autres pays européens.

Selon l'auteur : 75% à 85% des crimes en Suède sont perpétrés par des immigrés musulmans.

 

Son blog, n'engage qu'elle, mais nous sommes en droit de nous interroger d'autant plus que d'autres personnes nous tiennent le même discours.

Écoutez Pat Condell un Britannique qui parle de la Suède. 

Devant le laxisme de leur gouvernement les Suédoises n'ont plus comme solution que de ne plus vouloir être blondes.

D'autres articles du Canada et des USA sur les viols en Suède.

Les enfants ne sont pas épargnés.

N'en jetez plus ! La cour est pleine !

 

Ces informations font peur. Si tout cela s'avérait vrai, après l’Égypte et la Suède, peut on encore parler de coïncidence, ou de surmédiatisation ?

Y a t-il quelque chose de culturel dans ces comportements ?

Si la réponse n'est pas un « non » catégorique, nous avons de quoi être inquiets pour les filles et femmes occidentales devant le nombre croissant d'hommes issus de ces pays présents en France.

 

La parole est donnée à la défense en dernier : La gauche Française

 

Christophe Gilles 

 

Ref : C0021

Voir aussi :

Burka et hijab, salutaires pour nos épouses ?

Hypothèse d'un apostat (Niqab et... viol musulman)

 

Publié dans Billet d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gerald Bottosso 14/07/2012 16:01


Merci aux journalistes courageux qui ont le courage de montrer ceux que d'autres s'emploient à masquer.


http://observers.france24.com/fr/content/20120713-adolescente-indienne-agressee-sous-oeil-journaliste-video-derange