Poutine a des ennemis déterminés

Pussy Riot : Idiotes utiles via Boris Berezovski

 

berezowski

Alexeï Vechniak, ex-conseiller du milliardaire russe, affirme que Boris Berezovski lui a montré en 2011 des images de Nadejda Tolokonnikova (l’une des Pussy Riot) et de son mari, Piotr Verzilov, déclarant qu’ils allaient bientôt « passer à l’action » contre l’Église.

« Regarde Verzilov, regarde Tolokonnikova, nous allons bientôt passer à l’action contre l’Église», aurait confié Boris Berezovski à son collaborateur en février 2011. Selon Vechniak, le milliardaire cherchait à ébranler l’Église orthodoxe et l’État russes.

http://fr.novopress.info/119407/les-pussy-riot-seraient-instrumentalises-depuis-londres/

 

L’ancien conseiller du président américain Ronald Reagan, également économiste et écrivain, Paul Craig Roberts, a déclaré quand à lui que ce sont des ONG financées par Washington qui ont utilisé Pussy Riot pour nuire au gouvernement russe.

http://www.paulcraigroberts.org/2012/08/22/pussy-riot-the-unfortunate-dupes-amerikan-hegemony-paul-craig-roberts/

 

L’oligarque en exil Boris Berezovski aurait visiblement prémédité cette opération en se servant des Pussy Riot pour porter un coup médiatique au Kremlin avec l'aide de son ancien bras droit Alex Goldfarb. Boris Berezovski c'est l'homme qui rêve de provoquer une révolution en Russie à l'identique de celle que lui et ses amis ont réussis en Ukraine...

 

Alex Goldfard : http://en.wikipedia.org/wiki/Alexander_Goldfarb_(biologist_and_activist)

En consultant son profil aseptisé sur wikipédia vous constaterez qu'il est en relation avec Georges Soros (ce Hongrois qui utilise un nom d'artiste pour faire du lobbying avec la CIA au sein des pays qui ne se dhimmise pas assez vite tel que la France, ou, qui ne veulent pas commencer comme la Russie). Il était là pendant la révolution Orange en Ukraine au travers de l'International Foundation for Civil Liberties.

 

Alex Goldfarb aurait collecté des fonds via l'International Foundation for Civil Liberties,

http://www.wired.com/underwire/2012/08/pussy-riot-trial-a-crystal-ball-into-russias-political-problems-say-russian-expats/

qu’il dirige mais qui a été créé par Boris Berezovski, et transféré ces mêmes fonds au projet Voice qui gère la défense des Pussy Riot à l’international.

Projet Voice : http://www.voiceproject.org/programs/pussy-riot-legal-defense-fund.php

 

Mieux, des bruits courent, selon lesquels des fonds auraient aussi été levés afin qu’une grosse agence de communication Britanique ( PR-агентство Bell Pottinger Group) puisse payer des stars du Show business à l’ouest, et ce afin de leur faire prendre position en faveur des Pussy Riot.

 

http://techno.bigmir.net/technology/1513753-Britanskoe-PR-agentstvo-ispravlyalo-stati-v-Vikipedii-v-interesah-klientov

Британское PR-агентство Bell Pottinger Group (traduction : Agence Britanique PR Bell Pottinger Group).

 

http://echo.msk.ru/news/929293-echo.html

подконтрольное борису березовскому pr-агентство предлагало до ста тысяч евро западным рок-звёздам за поддержку pussy riot, сообщил американский политолог уильям данкерли

Traduction :

PR Agency qui est sous contrôle de Boris Berezowski a proposé 100 000 Euros aux rock stars de l'Ouest, pour le soutient des Pussy Riot a déclaré le politologue Américain William Dunkerley.

http://www.rg.ru/2012/09/13/berezovskiy.html

Подконтрольное Борису Березовскому PR-агентство предлагало до 100 тысяч евро западным рок-звездам за поддержку Pussy Riot.

Traduction :

PR Agency qui est sous contrôle de Boris Berezowski a proposé 100 000 Euros aux rock stars de l'Ouest, pour le soutient des Pussy Riot.

 

http://us-russia.org/129-does-pssy-riot-news-story-have-hidden-agenda.html

Les stars sont les premières à avoir le courage de défendre les causes justes, surtout quand leur prises de position rapportent 100.000 euros !

 

 

Une liste noire et une cyber attaque

 

http://rbth.ru/articles/2012/09/24/lawyers_intend_to_initiate_creation_of_the_creation_of_the_pussy_rio_18517.html

Des avocats russes des Pussy Riot négocient l'adoption aux Etats-Unis d'une liste du même nom, imposant des sanctions contre les fonctionnaires russes impliqués dans l'affaire.
« Notre réponse est une liste Pussy Riot. Les personnes violant les droits de l'homme en Russie ne pourront pas aller s'amuser en Occident », a déclaré l'avocat Mark Feïguine.
« Les juges, les procureurs impliqués dans le procès et même les journalistes l'ayant couvert avec "une opinion préconçue seront inclus sur la liste », a expliqué l'avocat, avant d'indiquer qu'un document analogue pourrait ensuite voir le jour en Europe.
Les avocats se sont récemment entretenus à Washington avec des représentants de la section américaine d'Amnesty International, organisation ayant reconnu les Pussy Riot comme prisonnières de conscience.
Cette liste sera inspiré de la liste Magnitski (dirigée contre un groupe de fonctionnaires russes impliqués dans la mort d'un juriste de Hermitage Capital) :

http://larussiedaujourdhui.fr/articles/2012/06/30/la_liste_magnitski_risque-t-elle_de_deteriorer_les_relations_etats-u_14780.html

 

Le site Web du tribunal moscovite Khamovniki, qui a condamné les Pussy Riot à deux ans de réclusion, a été piraté. http://fr.rian.ru/society/20120821/195739181.html

 

Sur la page principale du site, les hackers ont publié des slogans antigouvernementaux ainsi qu'une vidéo provocante du chanteur bulgare Azis. (NDRL : Tien, revoilà les Roms) 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Azis

 

 

 

Chapitre suivant :     Le lynchage de Mireille Mathieu (victime des biens pensants)           

 

Ou : Retour à l'introduction et à la liste des chapitres