Flicage du net, blogueurs menacés

Publié le par Christophe

Internet Monitoring Censorship     

Le flicage du net destiné à museler les blogueurs risque de prendre de plus en plus d'importance dans les mois et les années à venir. Les informations qui nous parviennent d'un peu partout dans le monde sont préoccupantes mais celles qui viennent de France sont inquiétantes. Les blogs de rétablissement de l'information dérangent les bien-pensants et nul doute que les premiers seront la cible de mesures diverses de la part des seconds pour les réduire au silence. Jusqu'où cela peut-il aller ? Ils peuvent en effet se contenter de nous neutraliser et dans le pire des cas se livrer à une véritable chasse aux sorcières. Faisons un état des lieux sommaire car nul doute que le sujet reviendra sur le tapis...

 

Descente de police chez un blogueur chrétien iranien

 

Dans un article paru le 2 octobre, je vous avait relaté le bon coup des Chrétiens d’Iran qui avaient démasqué un fait de taqqyia caractérisée sur internet.

http://www.fn78-1.fr/article-un-bon-coup-des-chretiens-d-iran-110775426.html

Être blogueur non musulman dans un pays islamiste demande un autre courage que de l'être en France. L'actualité en Iran vient de le démontrer avec la descente de police chez un blogueur chrétien.

http://www.mohabatnews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=5752:iranian-cyber-police-raided-christian-bloggers-home&catid=36:iranian-christians&Itemid=279

La cyber police du régime islamique de Téhéran est particulièrement active contre les blogueurs chrétiens. Elle vient de perquisitionner le domicile de l'un d'entre eux, Alireza Ebrahimi à Gorgan (capitale de la province du Golestan). Comme celui-ci n’était pas à son domicile ce jour-là, la police ne put l’arrêter mais perquisitionna de fond en comble son appartement emportant au passage de nombreux biens lui appartenant, notamment un ordinateur portable. Le blogueur n’était pas chez lui ce qui laisse à penser qu’il aurait pu quitter la ville ou le pays. On comprend qu’il l’ai fait s’il a appris qu’un autre blogueur chrétien Sattar Beheshti, arrêté pour les mêmes motifs le 30 octobre dernier, est mort le 3 novembre suite aux tortures qui lui ont été infligées en prison…

 

 

L'Italie entre en guerre contre le net

 

Dans un autre article du 21 septembre 2012, je vous présentais le ministre Italien de la Coopération internationale et de l’intégration, Andrea Riccardi, comme étant le pire ennemie des résistants blogueurs.

http://www.fn78-1.fr/article-riccardi-et-la-france-pleure-110405589.html

Par son désir d'intensifier la lutte contre le racisme sur Internet cet islamo collabo devenait une menace sérieuse pour les blogueurs patriotes. Non pas que nous reconnaissons être racistes mais comme dans notre pays le patriotisme est maintenant associé au racisme, nous sommes donc obligés de nous sentir concernés puisque le net est notre outils de résistant...

Il promettait de s'occuper en Italie non seulement des cas comme le mien (rédacteur) mais aussi de vous (lecteurs) : « Je présenterai une proposition pour endiguer la haine raciale, ethnique, religieuse, antisémite, répandue au moyen d’Internet. Nous adopterons des mesures qui frappent tant ceux qui propagent ces messages que les visiteurs non occasionnels de ces sites. Je pense que nous arriverons aussi à la possibilité de bloquer ces sites web ».

Voilà qu'il a tenu parole puisque les premières arrestations de blogueurs ont eu lieu ces jours derniers en Italie.

http://www.huffingtonpost.it/2012/11/16/blitz-contro-antisemitismo-stormfront_n_2142414.html?utm_hp_ref=italy

Première cible de la répression, la section italienne du forum américain Stormfront.org. Une fois identifié le responsable, Daniele Scarpino, un milanais de 24 ans, a été placé sous écoute téléphonique, ce qui a permis de repérer les trois autres modérateurs. Tous quatre ont été arrêtés vendredi matin et placés en détention provisoire. 17 autres personnes, toutes de nationalité italienne, ont été mises en examen et laissées en liberté. Des perquisitions ont permis de saisir le matériel informatique. D’autres mises en examen pourraient intervenir dans les prochains jours. Puisque tous les utilisateurs enregistrés du forum font l'objet d'une enquête actuellement afin distinguer leurs rôles respectifs. Le forum est désormais bloqué en Italie par décision de justice, qui a été signifiée à tous les fournisseurs d’accès.

On ne va plaindre les mis en causes puisque ce sont des nazis racistes qu'il faut éradiquer. Néanmoins, on peut légitimement s'inquiéter de la suite. Une fois tous les vrais nuisibles xénophobes neutralisés, les autorités de la bien-pensance n'auront-elles pas la tentation de s'en prendre aux blogs patriotes qui refusent l'islamisation de leur pays ?

Comme le souligne le Corriere della Sera, « c’est la première fois en Italie qu’est prise une mesure de ce genre, sur la base de délits idéologiques ». À qui le tour ?

http://www.corriere.it/cronache/12_novembre_16/odio-razziale-perquisizioni-arresti-internet_c8eb1618-2fb9-11e2-9676-750af71025bf.shtml

Quand je me remémore le fait que Normal 1er ait remis la légion d'honneur à Riccardi, cela témoigne d'une certaine reconnaissance de son action et son action m'inquiète.

http://fr.novopress.info/116037/hollande-nomme-limmigrationniste-riccardi-commandeur-de-la-legion-dhonneur/

 

 

La France dans le top 10 de la surveillance internet par le pouvoir


Le 15 novembre dernier à Washington, Google vient de publier son sixième Transparency Report (Rapport de transparence). L'étude révèle que les requêtes gouvernementales relatives aux données des utilisateurs ont régulièrement augmenté depuis la publication du premier Transparency Report. En clair, internet est de plus en plus sous contrôle. Entre le second semestre 2011 et le premier semestre 2012, les demandes gouvernementales visant à se renseigner sur des individus ont grimpé de 14% dans le monde et de 10% en France.

Dans l’Hexagone, les demandes de renseignements sur les utilisateurs s’élèvent à 1.546 requêtes sur le premier semestre 2012 : une hausse de 10%. Le nombre de requêtes des organisations françaises visant à supprimer des contenus atteint les 72 demandes, en hausse de 132%.

Dans le monde, ce sont les Etats-Unis qui ont formulé le plus de demande de renseignements sur les utilisateurs (7.969) et Google a répondu favorablement à 90 % d’entre elles. L’Inde arrive en seconde position avec 2 319 demandes. Au premier semestre 2012, la Turquie a formulé le plus de demandes de suppression de contenus (501), suivie des Etats-Unis (273). La France arrive en septième position. La France dans le top 10 de la surveillance internet ! Voilà une bien triste nouvelle... A l'échelon planétaire, nous ne sommes pas surpris de voir les USA (en raison de leur rôle de précurseur sur cette technologie) et la Turquie initiatrice du « processus d’Istanbul » dans le haut du classement. Mais y voir la France, le pays des libertés, si « bien classée » au prorata de notre « petite » population, c'est un choc.

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/la-france-championne-du-monde-de-la-surveillance-du-net-26-10-2011-1389460_47.php

Voir les chiffres de Google : http://www.google.com/transparencyreport/removals/government/

 

   

Le gouvernement passe à l'offensive

 

La ministre de l'économie numérique, Fleur Pellerin, a déclaré le 17 octobre, qu'un projet de loi destiné à garantir la protection des données personnelles et de la vie privée sur Internet devrait être présenté au Parlement au premier semestre 2013. Cette annonce suit la présentation des résultats d'une enquête de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), sur les pratiques de Google en matière de vie privée. Il en ressort que la firme américaine ne respecte pas la loi européenne en informant peu l'utilisateur, en combinant de manière excessive les données et en les conservant sur de longues périodes. Selon la commission, Google a quatre mois pour se conformer aux exigences des CNIL européennes.

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/10/17/fleur-pellerin-annonce-une-proposition-de-loi-sur-la-vie-privee-en-ligne_1776941_651865.html

Un mois plus tôt, le ministère de l'Intérieur avait annoncé le 16 septembre un projet de loi antiterroriste. il devrait permettre de juger en France, à leur retour, les Français qui se livrent à des actes de terrorisme à l'étranger ou qui vont à l'étranger, notamment en zone afghano-pakistanaise, pour se former au terrorisme dans des camps d'entraînement dans le but de revenir en France. Autre point du projet de loi : la surveillance des données de connexion (Internet, géolocalisation, factures détaillées de téléphone,...).

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120917.OBS2668/projet-de-loi-antiterroriste-les-reserves-du-juge-trevidic.html

Fleur Pellerin avait repris la main pendant l'été sur l’économie numérique en nommant un ancien membre de son cabinet, Jean-Baptiste Soufron, à la tête du Conseil national du numérique (CNN). Le but étant de pour la ministre de préparer la mue du CNN prévue en 2013.

http://www.marianne.net/Soufron-a-la-tete-du-CNN-Pellerin-veut-liquider-l-heritage-sarkozyste_a220433.html

En attendant de connaître en quoi consistera cette mue, je suis curieux de savoir si Fleur Pellerin penche en faveur d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, concernant la redevance pour les ordinateurs.

http://www.marianne.net/Cahuzac-desavoue-Filippetti-mais-la-redevance-pour-les-ordinateurs-reste-a-l-etude_a220415.html

 

   

Faudra t-il "déménager" notre blog à l'étranger ?

 

Être blogueur non musulman dans un pays islamiste demande un autre courage que de l'être en France. Espérons que nous ne serons pas un jour menacé comme l'a été le blogueur Iranien. Il est certain que cela passe par une vigilance de tous les instants contre l'islamisation de la France et la conservation de liberté d'expression des internautes.

Les blogueurs que nous sommes, sont en effet très soucieux de conserver au travers de l'internet et de l’outil informatique à porté de tous, la possibilité de continuer notre travail de rétablissement de l'information dans tous les foyers y compris les plus modestes et nous ne voyons pas l'éventualité de création de redevance pour les ordinateurs d'un bon œil.

Nous sommes impatients de connaître la « mue » pour le numérique prônée par Fleur Pellerin en espérant qu'elle ne sera pas une atteinte aux libertés informatiques mais bien une protection pour les utilisateurs.

Quand je constate que le ministre de l'Intérieur « utilise » un rapport sur les dysfonctionnements de l'affaire Merah pour durcir la surveillance internet. Même si l'effet sera bénéfique pour neutraliser ceux qui ont provoqué la mise en place de ces mesures, ceux qui n'ont rien à se reprocher en subiront de facto les dommages collatéraux. J'espère que cette augmentation du flicage de l'internet ne fera pas l'objet d'une dérive conduisant à la mise hors d'état de rendre service des blogueurs patriotes.

Le spectre d'une chasse aux sorcières et d'une Riccardisation extrémiste du net plane sur le pays...

 

chris 

Publié dans Enquête

Commenter cet article

christophe 08/12/2012 18:31


Vers plus de censure sur internet ?


Une agence de l'ONU prépare un nouveau traité international des télécoms. Au cœur des débats, le contrôle
d'Internet et les relations entre opérateurs et géants du Web. les délégations des 193 pays membres de l'Union internationale des télécoms (UIT) se retrouvent à Dubaï du 3 au 14 décembre . Elles
ont douze jours pour s'entendre sur une nouvelle version du Règlement des télécommunications internationales, le RTI. Certaines propositions pourraient permettre aux gouvernements de censurer des
propos légitimes, voire d'interrompre l'accès à Internet. D'autres visent à imposer à des services tels que YouTube, Facebook et Skype de nouvelles taxes pour pouvoir atteindre des utilisateurs à
l'étranger. Toutes ces propositions - on en dénombre plus de 1300! - ont contribué à entourer le sommet de Dubaï d'un climat de défiance.