Le « gender » formate nos enfants (addendum)

Publié le par Christophe

gender roles 

 

Vous savez que le mariage « pour tous » maquillé sous un aspect « mesure sociale » est en fait une guerre du gender. Tout comme le vote des étrangers était un écran de fumée pour valider la naturalisation généralisée, le mariage pour tous est un artifice qui détourne l'attention des anti mariage gay primaires (les autres n'étant pas dupes) afin de supprimer la notion mâle/femelle. Pourquoi ? Mais tout simplement parce que la bien-pensance l'a décidé. Nous vous l'avons dit à plusieurs reprise, ils ont décidé de choisir pour nous puisqu'ils considèrent que nous sommes trop stupide pour le faire. Nous risquerions de faire des mauvais choix... Pas conformes à leur projet...

 

 

Une barrière du subconscient qu'il faut détruire

 

Les adultes ont du mal a franchir le cap et a abandonner l'idée qu'il y a des hommes et des femmes, des garçons et des filles et que la famille c'est un homme, une femme et des enfants. Devant cette résistance qui n'est autre que du bons sens naturel sorti de toute conviction religieuse, le gouvernement a décidé de s'attaquer au plus petits. Les parents résistent à la bien-pensance, qu'a cela ne tienne, ils céderont à leur progéniture et c'est cette dernière dont il faut formater le cerveau. Si le mariage gay ne passe pas, il y aura au moins le vers dans le fruit avec le gender...

 

Je vous ai déjà donné divers exemples de lobotomisation du genre humain.

A l'école : http://www.fn78-1.fr/article-l-ecole-de-la-bien-pensance-113062754.html

Dans la société : http://www.fn78-1.fr/article-le-gender-formate-nos-enfants-112183583.html

Dans la banque : http://www.fn78-1.fr/article-hsbc-banque-multiculturelle-111734335.html

Pour arriver à ses fins la gauche bien-pensante vient de dévoiler son angle d'attaque pour 2013 avec un projet intitulé : « 2013, l'année de mobilisation pour "l'égalité entre les filles et les garçons à l'école ». Il traite de la jeunesse en général mais afin de ne pas oublier les tout petits, il existe l'arme de destruction de la pensée : « ABCD de l’égalité », la lutte contre les stéréotypes de genre dès l’école maternelle.

http://www.sante.gouv.fr/abcd-de-l-egalite-la-lutte-contre-les-stereotypes-de-genre-des-l-ecole-maternelle.html

Sur le site du Ministère des affaires sociales et de la santé il est présenté comme tel : « La création du programme "ABCD de l’égalité", qui s’adresse à l’ensemble des élèves de la grande section de maternelle au CM2 et à leurs enseignants, vise à déconstruire des stéréotypes de genre. Une documentation pédagogique, coproduite par le ministère des droits des femmes et le ministère de l’éducation nationale, sera mise à la disposition des enseignants sous forme physique et numérique. Cet outil pédagogique permettra de travailler sur les connaissances, les attitudes et les comportements des enseignants et des élèves en matière d’égalité filles-garçons et sera accompagné d’une formation. En cours d’élaboration, il sera expérimenté à la rentrée 2013 dans cinq académies et fera l’objet d’un protocole d’évaluation pour être généralisé dans toutes les écoles à la rentrée 2014 ».

Le gouvernement prévoit donc d’intensifier le lavage de cerveau des enfants, dès la maternelle !

Il est vrai que les enfants ont ce bon sens naturel qui leur permet de savoir, par exemple, que les garçons et les filles sont différents et que les vrais couples sont constitués d’un homme et d’une femme. C'était insupportable pour les idéologues et les politiques de gauche !

 

Les dhimmis de Super U

 

Certains organismes de vente on décidé de surfer sur ce nouveau concept pour faire du « blé » à moins qu'elles n'y soient fortement incitées... Parmi les plus dhimmis, les supermarchés super U.

Le catalogue de Noël des Magasins U, propose cette année, une révolution afin de bousculer les repères traditionnels. Ainsi, les pages de jouets pour garçons ne se distinguent plus des pages jusqu’alors consacrées aux filles. On y voit aussi bien un garçon jouer à la dînette et faire la cuisine, qu’une fille jouer à la petite voiture.

Ils ne sont pas les seuls et de plus en plus d’établissements spécialisés dans le jouet commencent à abandonner les sections «filles» et «garçons» au profit de pages thématisées et unisexes. « La question des catalogues de jouets sexistes interpelle depuis plusieurs années associations féministes » Le Figaro.

http://www.lefigaro.fr/conso/2012/11/05/05007-20121105ARTFIG00544-des-catalogues-de-jouets-revolutionnent-les-genres.php

 

Voici quelques exemples tirés du catalogue de « super U » : http://solution.poptract.fr/SU/13496472002777/90440

 

page 54 super UPage 54 du catalogue, le garçon joue à la dînette avec la fille

 

 

page 53 super U

 Page 53, le garçon joue seul à la dînette.

 

 

page 30 super U

 Page 30, la fille joue aux voiture électriques

 

 

page 50 super U

 La double ! Page 50, le garçon joue à la poupée. Et bien-pensance multiculturelle oblige, le bébé est black.

 

 

Conclusion 

 

Il n'y a pas de conclusion. Je ne vais pas ma fatiguer à en faire une car il est clair que le sujet va revenir de nombreuses fois sur le devant de la scène...

 

chris 

Publié dans Enquête

Commenter cet article