Salauds de flics !

Publié le par Christophe Gilles

Flics priorité

 

L'actualité ne cesse de nous démontrer que le lobbying mis en place depuis le 6 mai 2012 afin de démontrer que les forces de l'ordre méritent le mépris, fait progressivement son œuvre. 

 

Le but est de rendre « normal » dans la tête des gens la pensée que les forces de l'ordre sont racistes et qu'il est « normal » de les châtier à chaque fois que l'occasion se présente.

 

Récemment le meurtre des deux gendarmes à fait l'objet d'une « normalisation ». Pas un mot plus haut que l'autre de la part des gendarmes qui ont perdu plus d’énergie à démontrer qu'il était normal que deux femmes gendarmes puissent être sur une intervention ensembles (ce qui est juste puisque dans le cadre du service elles étaient deux gendarmes avant d'être deux femmes) plutôt qu'à crier à l'injustice. Le statut militaire des gendarmes ne leur permet pas de sortir de leur réserve, mais tout de même, à circonstance exceptionnelle, on aurai été en droit d'espérer une réaction.

Il n'est donc pas nécessaire de trop taper sur la gendarmerie, elle est docile et ne bouge pas une oreille. La police, elle, non entravée d'un statut militaire, bénéficiant du soutient de ses syndicats politisés, aura besoin de recevoir quelques messages forts destinés à mater dans l’œuf la gronde.

 

Dernier maillon forgé de la chaîne virtuelle qui à terme entravera les « bagnards de la loi », l'affaire de Millau.

Deux policiers impliqués dans la mort par balle d'un V.S. de 26 ans ont été déférés devant le parquet de Montpellier après avoir été placé en garde à vue et entendus par l'inspection générale de la police nationale (IGPN) pour déterminer les circonstances exactes entourant le décès par balle de la victime qui tentait d'échapper à un contrôle de police.

 

Une fois de plus, la légitime défense reste à prouver et l'enquête devra démontrer que par son tir mortel l'agent de la BAC a agi pour protéger son collègue sur qui, selon les dires des deux policiers impliqués dans ce drame, le conducteur de l'Audi A3 était en train de foncer.

On a envie de leur souhaiter bon courage ! Surtout lorsqu'on lit la naïveté des déclarations de leurs syndicats :

« Nous soutenons nos collègues.... Nous faisons confiance à la justice... n'oublions pas que les agents de la Police nationale, comme tout un chacun, bénéficient de la présomption d'innocence. »

 

Personnellement je préfère dire que si le policier est coupable il payera légitimement sa dette à la société et s'il est innocent la société « primonormale » lui fera payer sa dhimme.

 

Fort heureusement, face à la haine des forces de l'ordre, il y a parfois un élan de paix et un message d'espoir. Ainsi nous apprenons par la presse que :

 

-près de 250 personnes (selon les dhimmis journalistes - 180 selon ces salauds de flics) se sont rassemblées pour rendre un dernier hommage à V.S. Ce paisible commerçant Villefranchois de 26 ans tué par la balle d'un policier, dans la nuit de lundi à mardi dernier, alors qu'il tentait de se soustraire à un contrôle mené par la brigade anticriminalité (BAC) du commissariat.

Millavois et de nombreux proches de la victime, venus de Villefranche-de-Rouergue, ont défilé jusqu'au lieu où le jeune homme est décédé. Après avoir déposé des fleurs près de la station essence située à proximité du rond-point des Stades, la famille s'est réunie pour exprimer sa peine. Le père de la victime a dressé le portrait d'un garçon normal (décidément c'est le mot à la mode), qui n'a jamais eu de soucis avec la justice. Pas de haine dans les paroles des proches. Plutôt de la tristesse et un doute. « On espère que la justice fera son travail » a déclaré le cousin de la victime-

     Copwatch

Nous pouvons rassurer le cousin, le policier est déjà mis en examen et il répondra devant la justice.

Je le dis encore, s'il est coupable il sera condamné et n'aura que ce qu'il mérite !

S'il est innocenté, ne pouvant bénéficier de la présomption de légitime défense, ayant été suspendu de ces fonctions sa famille aura rencontré les difficultés financières et reçue sur elle l’opprobre qui est de mise en pareille circonstances. In fine il aura payé d'une autre manière... 

 

Ne perdons pas de vu l'essentiel de cette histoire : un homme est mort et nous ne pouvons que le déplorer.

 

Voilà qui est fait.

 

Mais la disparition d'un V.S. Entraîne l’apparition d'un autre V.S.

C'est la loi de la chaîne « islamentaire » !

 

La relève arrive et l'exemple de Niort nous informe que ces « salauds de flics » n'ont pas finit d'avaler des couleuvres !

Les 14/18 ans vont pouvoir se faire la main tranquillement par des distributions de claques aux policiers en attendant de grandir...et de passer à des choses plus sérieuse comme celles préconisées par leur idoles du rap, qui eux aussi, bénéficient déjà de la primonormalité. 

 

Messieurs les agents des forces de l'ordre, je sais que vous regrettez déjà vos votes pour Sarko et pour Normal1er mais sachez que nous vous soutenons et nous vous invitons à tenir bon jusqu'en 2017. 

 

Christophe Gilles

 

Ref : C0017 

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article

Christophe GILLES 07/07/2012 18:01


En riposte à la création du Collectif citoyen de soutien
aux victimes de la Bac.


Les anti-Bac de Millau sous l'impulsion de Léon Maillé, récemment candidat écologiste aux dernières cantonales, demande la dissolution de ce service :


"Nous souhaitons rassembler les faits de violences policières, les rendre publics, apporter une aide aux victimes et créer un véritable mouvement d’opinion. Nous exigeons également la fin de
l’impunité de la Bac de Millau".


Soutenez la BAC de Millau en signant la pétition du Collectif de soutien. 

Brice 02/07/2012 21:23


Bientôt les policiers devront s'excuser de faire ce métier... et seront les prochains chômeurs ou seront condamnés à faire de la police de « proximité » pour jouer au ping-pong dans les
cités.